Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

Les chiffres du cancer en France

Chaque année, l'Institut national du cancer produit des statistiques sur l'épidémiologie des cancers.

Chiffres de février 2017

 

Combien de nouveaux cas de cancer en France ?

385 000 nouveaux cas de cancers estimés en 2015, 211 000 hommes et 174 000 femmes.

Après avoir augmenté régulièrement entre 1980 et 2005, l’incidence (fréquence) du cancer chez l’homme a diminué jusqu’en 2010 et tend à se stabiliser depuis.

Chez la femme, l’incidence augmente depuis 1980 mais cette augmentation ralentit depuis 2005.

Evolution de l’incidence (fréquence) sur la période 2005-2012

‑1,3 % par an en moyenne pour les hommes

+0,2 % par an en moyenne pour les femmes

 

Quels progrès contre le cancer ?

La mortalité par cancer a diminué depuis 1980. Pour les hommes, cette diminution s’est accélérée à partir des années 1990.

Le cancer est toutefois la première cause de mortalité chez l'homme et la seconde chez la femme.

Evolution de la mortalité sur la période 2005-2012

‑2,9 % par an en moyenne chez l’homme

‑1,4 % par an en moyenne chez la femme

 

 

Cancers les plus fréquents

Nouveaux cas de cancers estimés en 2015

Chez l’homme

  • Cancer de la prostate : 53 900  (en 2011)
  • Cancer du poumon : 30 400 
  • Cancer colorectal : 23 500 

Chez la femme,

  • Cancer du sein : 54 100 
  • Cancer colorectal : 19 500 
  • Cancer du poumon : 14 800 
 

 

Cancers causant le plus de décès

Nombre de décès estimés en 2015

Chez l’homme,

  • Cancer du poumon : 20 990 décès
  • Cancer colorectal : 9 337 décès
  • Cancer de la prostate : 8 713 décès

Chez la femme,

  • Cancer du sein : 11 913 décès
  • Cancer du poumon : 9 565 décès
  • Cancer colorectal : 8 496 décès
 

 

Quel est le taux de survie ?

La survie s’est améliorée pour la plupart des tumeurs solides diagnostiquées entre 1989 et 2010 (survie nette, standardisée sur l’âge, à 5 ans) .

Les seules exceptions sont les cancers du col de l’utérus et de la vessie (probablement en raison d’une modification de la classification histopathologique des tumeurs de la vessie et de leur enregistrement par les registres).

Le taux de survie varie grandement selon le type de cancer.

Survie nette à 5 ans standardisée, mesurée sur la période 2005-2010, par cancer :

  • Mélanome cutané : 91 %
  • Poumon : 17 %
  • Colorectal : 63 %
  • Sein : 87 %
  • Prostate : 93 %.
  • Cancers « tête et cou » : 37 %
  • Cancer du larynx : 56 %
  • Cancer du col de l’utérus : 63 %
  • Hémopathies malignes 
    >>  De 21 % (leucémie aiguë myéloïde) à 85 % (lymphome de la zone marginale) chez la femme
    >>  De 25 % (leucémie aiguë myéloïde) à 90 % (syndromes myéloprolifératifs autres que la leucémie myéloïde chronique) chez l’homme.
  • Cancer du pancréas : 9 %