Groupe immuno-oncologie

Créé en décembre 2016, le groupe immuno-oncologie doit permettre à UNICANCER d’être un acteur majeur de la recherche en immunothérapie oncologique, une approche sur le point de transformer le traitement de plusieurs cancers.

  • Présidente : Pr Frédérique Penault-Llorca, Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand
Logo groupe immuno-oncologie
 

Les immunothérapies anticancéreuses (inhibiteurs de checkpoint, CAR T…) sont en passe de modifier profondément la prise en charge de certains cancers.  Dernier-né des groupes d’experts UNICANCER, le groupe immuno-oncologie témoigne de la volonté forte d’UNICANCER d’être un acteur majeur de la recherche en immunothérapie du cancer au sens large.

Réunissant des experts du domaine, cliniciens et chercheurs, il a déjà en portefeuille une dizaine d’études sur des inhibiteurs de checkpoints. Parmi elles, les études « AcSé immunothérapie »,  développées sous l’impulsion de l’Institut national du cancer (INCa) et conduites avec le soutien de La Ligue contre le cancer.

 

Orientations stratégiques et thématiques de recherche

Le groupe UNICANCER immuno-oncologie développe une stratégie de recherche centrée sur 5 axes prioritaires :

  • le développement et l’évaluation de stratégies thérapeutiques incluant des immunothérapies,
  • le développement de programmes de recherche favorisant l’accès des patients à l’innovation, notamment pour les populations pédiatriques et gériatriques,
  • la compréhension des mécanismes de résistance primaire aux immunothérapies, grâce à une approche translationnelle systématique,
  • la prédiction de la réponse aux immunothérapies en vue d’adapter les traitements en fonction du profil des patients,
  • la compréhension des facteurs de survenue des toxicités liées aux immunothérapies, notamment via de larges cohortes prospectives.

 

Programmes phares

Parmi les études cliniques portées par ce groupe, on peut notamment citer :

AcSé Nivolumab et AcSé Pembrolizumab

En 2017, ces deux études coordonnées sont venues enrichir le programme d’accès sécurisé aux thérapies innovantes (programme Acsé sous l’égide de l'INCa). Elles permettront à des patients atteints d’un cancer rare d'avoir accès à des immunothérapies par anti-PD1 (nivolumab et pembrolizumab) :

  • carcinome rénal non à cellules claires,
  • cancer ORL,
  • cancer de la peau,
  • cancer avec instabilité microsatellitaire (autres que cancer colorectal),
  • cancer du pénis,
  • sarcome,
  • cancer de l’ovaire,
  • lymphome primitif du système nerveux central (LPSNC),
  • cancer de la thyroïde,
  • cancer neuroendocrinien,
  • ou cancer des cellules germinales.

 

Fonctionnement et pilotage du groupe

Le groupe UNICANCER immuno-oncologie est piloté par une présidente et un vice-président pour un mandat de 4 ans, avec l'appui d'un bureau qui se réunit fréquemment. Il est animé par le responsable du programme immuno-oncologie à R&D UNICANCER.

  • Présidente : Pr Frédérique PenaultLlorca, Centre Jean Perrin, ClermontFerrand
  • Viceprésident : Pr Stéphane Depil, Centre Léon Bérard, Lyon
  • Composition du Bureau :
  • Fabrice André, Gustave Roussy, Villejuif
  • Frédérique PenaultLlorca, Centre Jean Perrin, ClermontFerrand
  • Stéphane Depil, Centre Léon Bérard, Lyon
  • François Ghiringhelli, Centre GeorgesFrançois Leclerc, Dijon
  • Vassili Soumelis, Institut Curie, Paris

Une équipe choisie pour son expertise biologique et menée par Christophe Caux (Centre Léon Bérard, Lyon) pilotera la stratégie d’accès aux échantillons collectés dans le cadre des études portées par le groupe et la stratégie de publication des résultats des analyses biologiques.

 

Contact