Patients

Being treated in a Comprehensive Cancer Center

Find out more about us

Healthcare professionals

Unicancer care and research

Your page

Find a Center

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

Unicancer research

Find out more

01/10/2019

PLFSS 2020 : les réactions d’Unicancer

Paris, 1er octobre 2019 – Unicancer prend acte des grands axes annoncés dans le cadre du Projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2020. La Fédération, qui réunit les 18 Centres de lutte contre le cancer (CLCC), salue la décision du gouvernement de prendre en charge les soins de support après cancer. Unicancer demande le dégel des crédits établissements de santé pour 2019. Par ailleurs, elle alerte sur la décélération de l’ONDAM établissement de santé et demande un engagement à ne pas rectifier à la baisse cet ONDAM courant 2020. 

 

L’intégration des soins de support tout au long du parcours de soins

Les soins de support apportent un accompagnement essentiel pour les patients atteints d’un cancer. La création d’un parcours d’accompagnement « après-cancer » devrait permettre de garantir un accès à un accompagnement aussi bien physique que psychologique, de tous les patients qui le souhaitent avec dans un premier temps un parcours dédié qui pourra comprendre un bilan motivationnel et fonctionnel d’activité physique, ainsi qu’un bilan psychologique, un bilan nutritionnel et des consultations de suivi. Les CLCC proposent déjà aux patients ces soins de support éprouvés ; si des partenariats sont déjà mis en œuvre localement, Unicancer salue la décision du gouvernement de coordonner et harmoniser les soins de support proposés aux patients, en augmentant et en pérennisant les financements.  

 

Faire de la lutte contre le cancer une priorité nationale

Unicancer regrette que l’ONDAM soit limité à 2,3% au lieu des 2,5% initialement espéré à l’instar de l’année 2019. Unicancer demande aux pouvoirs publics une évolution positive des tarifs en 2020 ainsi que le maintien des crédits issus de la dotation nationale de financement des missions d'intérêt général et d'aide à la contractualisation (Migac), sans rectification de l’ONDAM. La Fédération demande également une suspension de la reprise du crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires (CITS). Les établissements de santé ont besoin de stabilité économique pour assurer pleinement leurs missions. Unicancer rappelle que la lutte contre le cancer doit être une priorité nationale, accompagnée de moyens financiers alloués et d’un nouveau plan cancer, pour donner aux CLCC les moyens de continuer d’être à l’avant-garde de la lutte contre le cancer.

 

 

 

Contacts Presse

Gwendoline Miguel – UNICANCER - 01 44 23 04 04  – presse@unicancer.fr