Patients

Being treated in a Comprehensive Cancer Center

Find out more about us

Healthcare professionals

Unicancer care and research

Your page

Find a Center

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

Unicancer research

Find out more

17/09/2019

Ouverture de l’étude européenne MyPeBS aux femmes volontaires

Unicancer annonce l’inclusion de la première femme dans l’étude MyPeBS (My Personal Breast cancer Screening) à Gustave Roussy. Toutes les femmes entre 40 et 70 ans qui souhaitent participer peuvent se rendre sur www.mypebs.eu pour en savoir plus.

Ce projet unique, lancé en 2018 et coordonné par Unicancer, réunit 25 partenaires internationaux et mobilise 5 pays « recruteurs » (France, Italie, Israël, Belgique, Royaume-Uni).  L’objectif est d’évaluer une nouvelle stratégie de dépistage du cancer du sein, basée sur le risque individuel de chaque femme de développer cette maladie. Au total 85 000 femmes volontaires âgées de 40 à 70 ans sont appelées à participer. Pour en savoir plus : www.mypebs.eu.

«Nous nous réjouissons de l’inclusion de cette première femme en France, car MyPeBS répond à un enjeu majeur de santé publique : identifier une stratégie de dépistage qui soit plus efficace et plus sûre que la stratégie en vigueur » déclare le Dr Suzette Delaloge, oncologue, chef de la pathologie mammaire à Gustave Roussy et coordinatrice internationale de MyPeBS. « Le succès de cette ambitieuse étude dépend surtout des femmes qui décideront de participer à cette aventure, mais aussi de l’engagement des professionnels de santé à leurs côtés. En France, on espère recruter 20 000 femmes volontaires d’ici à mai 2021. Elles trouveront toutes les informations sur le site web www.mypebs.eu » précise-t-elle.

Les campagnes de dépistage actuelles proposent le même dépistage à toutes les femmes à partir d’un certain âge (1) ; pourtant, le risque de cancer varie d’une femme à l’autre en fonction de facteurs personnels génétiques, hormonaux, environnementaux, etc. MyPeBS est la 1ère étude clinique randomisée menée à l’échelle internationale, qui compare le dépistage actuel à un dépistage personnalisé du cancer du sein (fréquence et nature des examens de dépistage adaptées au risque individuel).

Avec 360 000 nouveaux cas diagnostiqués et 92 000 décès chaque année en Europe, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. MyPeBS vise à évaluer si un dépistage personnalisé, basé sur le risque individuel de chaque femme de développer un cancer du sein, fait au moins aussi bien, voire mieux, que le dépistage organisé actuel, pour diminuer le nombre de cancers du sein diagnostiqués à un stade avancé. MyPeBS cherche aussi à améliorer le rapport bénéfice-risque du dépistage actuel par mammographie, qui est actuellement associé à des "effets secondaires" : faux positifs (2), sur-diagnostics3, conduisant à des sur-traitements (3), risque (très faible) à long terme de développer un cancer radio-induit.


Ce projet a reçu un financement de l'Union européenne dans le cadre du programme-cadre pour la recherche et l'innovation Horizon 2020 - n° 755394.

(1) A partir de 50 ans en France (à l’exclusion des femmes  chez qui un sur-risque particulier a déjà été  identifié, par exemple mutation du gène BRCA 1 OU BRCA 2)

(2) Cancer suspecté sur une mammographie et qui, après une évaluation plus poussée, n'est pas confirmé

(3) Sur-diagnostic : cancer détecté dans le cadre d’un dépistage par mammographie, mais qui se développe si lentement qu'il n’aurait jamais causé de symptômes au cours de la vie de la femme concernée ; il entraîne pourtant d’autres examens (ex : biopsie) non nécessaires, voire des traitements anticancéreux inutiles parfois très lourds – on parle alors de sur-traitement. Environ 1 cancer du sein sur 10 détectés par le dépistage est concerné.

Retrouvez dans le dossier de presse ci-dessous :

  • Les objectifs de MyPeBS
  • Comment participer à l’étude
  • Des témoignages de femmes volontaires des 5 pays
  • Des témoignages des investigateurs européens et  du Dr. Suzette Delaloge, oncologue à Gustave Roussy (Villejuif, France) et coordinatrice internationale de MyPeBS.

A propos d’Unicancer

Unicancer est l’unique réseau hospitalier français dédié à 100 % à la lutte contre le cancer et la seule fédération hospitalière nationale dédiée à la cancérologie.
Unicancer est aussi le premier promoteur académique d'essais cliniques, en oncologie, à l'échelle européenne. Sa direction de la recherche et du développement a pour mission la mise en œuvre de sa stratégie globale de recherche. Elle est certifiée ISO 9001 pour sa recherche clinique.
Chiffres clés 2018 : 18 Centres de lutte contre le cancer (CLCC), établissements de santé privés à but non lucratif, répartis sur 20 sites hospitaliers en France, également certifiés pour leur recherche clinique ; 540 000 patients par an (en court-séjour, HAD et actes externes) ; 1/3 des publications françaises de niveau international dans le domaine de l’oncologie (source : étude bibliométrique/ Thomson Reuters) ; 90 essais cliniques actifs promus par la R&D d’Unicancer dont 54 en recrutement, impliquant  plus de 6 300 patients inclus au sein de 200 centres investigateurs dont 40 à l’étranger ; plus de 40 000 patients enregistrés dans le programme de données de vie réelle ESME.

A propos de MyPeBS

Coordonné par Unicancer, MyPeBS a obtenu un financement de l’Union européenne à hauteur de 12,5 millions d’euros, dans le cadre du programme-cadre pour la recherche et l'innovation Horizon 2020, ainsi qu’un financement complémentaire via un PHRC (Programme Hospitalier de Recherche Clinique) pour la conduite de l’étude en France. MyPeBS fédère 7 pays (France, Italie, Israël, Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas, États-Unis) dont 5 pays recruteurs dans l’étude et 25 partenaires européens et américains. La durée totale de l’étude est de 6 ans. L'étude MyPeBS bénéficie du soutien de l’Assurance Maladie et de l'INCa, et a été approuvée par le Comité stratégique des dépistages des cancers présidé par le Directeur Général de la Santé.

Contacts Presse

Adélaïde Brion – Unicancer - 01 71 93 67 06 – a-brion@unicancer.fr