Patients

Being treated in a Comprehensive Cancer Center

Find out more about us

Healthcare professionals

Research and UNICANCER patient management

Your page

Find a Center

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

25/01/2018

Un prix pour KIDCALM, qui rassure l'enfant en radiothérapie

Le Festival de la communication santé a récompensé le Centre Paul Strauss pour son dispositif KIDCALM, qui projette des dessins animés pendant les séances d’irradiation et ainsi créer un climat rassurant pour l’enfant, par un prix dans la catégorie « Communication au profit des patients et aidants ».

Source: Centre Paul Strauss

Le Festival de la Communication Santé récompense les campagnes de communication des institutions, associations, start-up et entreprises les plus innovantes, qu’elles soient à destination des professionnels de santé, des patients ou du grand public. La remise des prix s’est tenue jeudi 25 janvier à Paris.

Lancé en mai 2017, le dispositif KID’CALM a été auparavant lauréat du Prix UNICANCER de l’innovation en octobre 2017 dans les catégories « Prix de l’accompagnement du patient pendant et après le cancer et «Prix coup de cœur des salariés des Centres de Lutte contre le cancer ».

Le Docteur Céline Vigneron, radiothérapeute spécialisée en pédiatrie, à l’origine de cette initiative, déclare : « Au-delà de ces récompenses qui nous apportent reconnaissance et fierté pour nos équipes et nos partenaires, je suis très satisfaite de constater l’apport du dispositif KID’Calm dans les conditions de réalisation des séances de radiothérapie des enfants.

 

 

[KID’CALM] améliore l’acceptabilité du traitement, du matériel de contention, augmente le confort de l’enfant et son adhésion au traitement. Il conduit à une diminution de sa peur face à un milieu de haute technicité. KID’Calm laisse entrevoir l’évitement des anesthésies générales itératives pour les plus petits chez qui l’effet hypnotique des dessins animés a déjà opéré.

Céline Vigneron, radiothérapeute spécialisée en pédiatrie

 

Il fonctionne en routine dans le département de radiothérapie du Centre Paul Strauss qui a fait l’acquisition d’une collection de dessins animés variés afin de satisfaire tous les enfants quel que soit leur âge.

Eviter aux enfants l’anesthésie générale

KID'Calm : Des dessins animés pendant la radiothérapie.

Capter l’attention de l’enfant, faire en sorte qu’il reste calme et immobile pendant les séances d’irradiation est une préoccupation permanente de l’équipe. Tous les moyens sont bons pour éviter l’anesthésie générale même si celle-ci est pratiquée en prenant toutes les précautions requises. D’où ce dispositif de projection de dessins animés. Il rassure l’enfant, améliore son confort et son adhésion au traitement.

Marc Hiebel, prototypiste dans le secteur de la menuiserie industrielle, a conçu et construit un prototype qu’il a baptisé « Hope & Dream », parfaitement adapté à la machine de traitement TOMOTHERAPIE HD et au local où elle est installée. Un vidéo projecteur fixé sur un socle extractible, placé derrière la tête de l’enfant, est relayé au poste informatique des manipulateurs d’électroradiologie médicale, situé dans la salle voisine. Un écran rabattable est fixé sur la machine, au-dessus de la tête de l’enfant en position allongée. Le système remplit toutes les conditions de sécurité requises. Il est amovible, facilement démontable notamment lors des régulières et fréquentes opérations de maintenance. La partie technique de raccordement informatique a été assurée par Charles-Eric Jacob, informaticien de la direction des systèmes d’information du Centre. Le Dr Céline Vigneron présente durant toute l’étude de faisabilité confie « sans la formidable implication de Marc Hiebel et de Charles-Eric Jacob rien n’aurait été possible ».

La spécificité de la radiothérapie pédiatrique

Hyper spécialisée, la radiothérapie pédiatrique demande un investissement technique, organisationnel et humain spécifique. En France, il y a à peine plus de 800 enfants irradiés par an et 17 centres sont agréés par l’Inca pour réaliser ce type de traitement. Dans l’Est on en compte quatre dont un à Nancy, Dijon, Besançon et Strasbourg. Le département de radiothérapie du Centre Paul Strauss traite plus de 30 enfants par an. Il est le seul centre du Grand-Est à pratiquer la radiothérapie sous anesthésie générale.

La radiothérapie comporte des séances quotidiennes, étalées sur plusieurs semaines et nécessite un repositionnement parfait du patient chaque jour. Chez l’enfant, le respect de cette contrainte d’immobilité associée à la contrainte du matériel de repositionnement, n’en est que plus difficile.

Une chaîne de solidarité pour financer le projet

Plusieurs partenaires se sont associés à ce projet, tous convaincus de son apport.

L’association Cassandra Contre la Leucémie (ACCL) représentée par son président Xavier Broutin fondateur de l’association, Elodie Calvano trésorière et co-fondatrice de l’association et Sylvie Leclercq-Perrat, déléguée de l’antenne bas-rhinoise (ACCL67).

Les Vosgirunners, association de coureurs à pied implantée à Niederbronn-les-Bains représentée par son président Didier AMET. Les membres ont décidé de reverser un euro à chaque dossard vendu. Avec 2107 participants à la course qui a eu lieu le 9 avril, 2107 euros ont été récoltés directement reversés au projet.

Le lycée Siegfried de Haguenau sous l’impulsion de leur proviseur Thierry Ringeissen et de leur professeur Ali Doughouas, a décidé que les sommes récoltées à l’occasion du « cross solidaire » organisé chaque année depuis maintenant 9 ans, seront destinées à la réalisation de KID’Calm. Pour cette édition 2017, c’est au total 1200 euros qui ont été intégralement reversés au projet auquel tous les lycéens se sont associés.

Le comité du Haut-Rhin de la Ligue contre le cancer a également participé au financement de « KID Calm » à hauteur de 1200 € dans le cadre de l’appel à projets 2016 pour la prise en charge et le bien-être des malades. « Cette subvention, précise le Dr Bruno Audhuy, président du comité haut-rhinois de la Ligue contre le cancer, a pu être allouée grâce à un don effectué par Mme Marthe Bury de Hetteschlag qui a souhaité soutenir le Centre Paul Strauss.

Au total, c’est plus de 4 500 euros qui ont été récoltés au bénéfice des enfants atteints de cancer.

 

L’intégralité du palmarès du Festival 2017