Patients

Being treated in a Comprehensive Cancer Center

Find out more about us

Healthcare professionals

Unicancer care and research

Your page

Find a Center

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

Unicancer research

Find out more

06/03/2019

L'Institut Curie et LEO Pharma lancent un projet d’intelligence artificielle pour identifier des risques prédisposant aux thromboses chez les patients atteints de cancer

LEO Pharma et l’Institut Curie initient une collaboration pour identifier les facteurs de risque de survenue de thrombose chez les patients atteints de cancer. Le projet vise à évaluer dans quelle mesure l’intelligence artificielle peut compléter l’expérience du médecin pour comprendre comment certains facteurs amènent des patients atteints de cancer à développer une Maladie Thromboembolique Veineuse.

Les patients atteints de cancer présentent un risque multiplié par 4 de développer une Maladie Thromboembolique Veineuse (MTEV), ou thrombose, qui se caractérise par la formation d’un caillot au sein du système veineux, au cours de leur traitement[i].

Le cancer constitue d’ailleurs à lui seul un des facteurs de risque les plus fréquents de survenue de MTEV en raison de plusieurs facteurs[ii] :

  • Du cancer lui-même, le sang ayant tendance à coaguler plus facilement chez le patient atteint de cancer, ce qui a pour conséquence le risque de formation d’un caillot,
  • Des cathéters veineux centraux qui sont souvent posés chez les patients pour faciliter l’administration de la chimiothérapie,
  • De certains traitements anti-cancéreux (chimiothérapie, traitements hormonaux, radiothérapie, chirurgie). 

 

LEO Pharma est impliqué depuis 80 ans dans le domaine de la thrombose avec le développement de molécules pour traiter ou prévenir les maladies thromboemboliques. L’objectif de cette étude rétrospective dont les résultats sont attendus dans le courant de l’année 2019, intitulée DASTO, consiste à évaluer dans quelle mesure la « Science des données » ou « Data Science » peut compléter l’expérience du médecin pour aider à comprendre comment certains facteurs connus, et d’autres facteurs encore inconnus, peuvent amener des patients atteints de cancer à développer une MTEV. Si tel était le cas, de nouvelles recommandations pour prévenir le développement de ces thromboses pourraient être envisagées ainsi que l’identification d’un ou de plusieurs profils de patients à risque. Afin de répondre à ce défi, LEO Pharma soutient l’initiative des chercheurs et cliniciens de l’Institut Curie afin de développer de nouvelles approches innovantes d’intelligence artificielle. 

 

L’Institut Curie travaille depuis de nombreuses années sur cette question médicale mais l’utilisation de nouvelles technologies en science des données pourrait améliorer la prise en charge de la maladie thromboembolique chez les patients suivis en cancérologie. En réunissant les savoir-faire de cliniciens de l'Institut Curie (anesthésiste et pneumologue) et de la direction des données de l’Institut Curie, ce partenariat pourrait répondre à un besoin médical non couvert.

Dr Alain Livartowski, Directeur des Données de l’Ensemble Hospitalier à l'Institut Curie 

 

 


[i] Alok A Khorana et al. Incidence and Predictors of Venous Thromboembolism (VTE) Among Ambulatory High-Risk Cancer Patients Undergoing Chemotherapy in the United States. Cancer 2013;119:648-55

[ii] Heit JA, Silverstein MD, Mohr DN. Risk factors for deep Vein Thrombosis and Pulmonary Embolism – A Population-Based Case-control Study. Arch Intern Med 2000;160:809-815

 

Téléchargez le communiqué de presse