Patients

Being treated in a Comprehensive Cancer Center

Find out more about us

Healthcare professionals

Unicancer care and research

Your page

Find a Center

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

Unicancer research

Find out more

12/06/2020

Le Centre Oscar Lambret lance une grande campagne d’information et de sensibilisation sur les cancers féminins : « On a toutes un bon motif de faire son suivi gynéco ! »

Peu médiatisés, parfois tabous, les cancers féminins touchent chaque année plus de 75 000 Françaises. Or, avec un suivi gynécologique régulier, les cancers du col de l’utérus, de l’endomètre, des ovaires et du sein pourraient être diagnostiqués précocement et pris en charge pour ainsi donner les meilleures chances de guérison.

Durant la crise du Covid-19, les actes de dépistage organisé et les consultations diagnostiques en ville ont fortement baissé.

Le Centre Oscar Lambret encourage les patientes à consulter et lance une grande campagne d’information sur les cancers féminins.

Lancée le 16 juin prochain, la campagne « On a toutes un bon motif de faire son suivi gynéco ! » invite donc toutes les femmes à s’informer, à consulter et à se faire dépister via le « Challenge Cancers Féminins » partagé sur les réseaux sociaux et à retrouver sur : www.cancersfeminins.centreoscarlambret.fr

 

Des cancers féminins encore trop peu connus par le grand public

Si aujourd’hui de nombreuses femmes sont informées au sujet du cancer du sein grâce à Octobre Rose, très peu le sont encore concernant les cancers gynécologiques. Le cancer du col de l’utérus représente 3000 cas en France chaque année, celui de l’endomètre 8000 cas et celui des ovaires touche 4000 femmes chaque année, autant de motifs pour rappeler l’importance d’un bon suivi gynécologique. Les cancers féminins, incluant le cancer du sein, représentent 75 000 patientes en France par an, avec des pathologies qui pourraient être diagnostiquées plus tôt grâce à un suivi gynécologique régulier. Pour lutter contre l’invisibilité des cancers gynécologiques, le Centre Oscar Lambret, référence nationale dans la prise en charge des femmes porteuses de ces cancers, lance pour la première fois une campagne de communication pédagogique qui décrypte leurs spécificités et leur dépistage. Afin de rendre visible chacun de ces cancers, le Centre Oscar Lambret propose des contenus pédagogiques à retrouver sur www.cancersfeminins.centreoscarlambret.fr et lance le « Challenge des cancers féminins » sur les réseaux sociaux.

 

Une communication digitale pour un partage à grande échelle

Lancée le 16 juin prochain, la campagne du Centre Oscar Lambret s’appuie sur le « Challenge Cancers Féminins ». Ce dispositif de communication par les réseaux sociaux a un double objectif : informer sur chaque cancer féminin de façon concrète et dédramatisée tout en sensibilisant sur l’importance d’un bon suivi gynéco par des professionnels de santé. Comment ? En partageant avec son entourage et ses communautés un nouveau défi jusqu’au mois d’octobre 2020 via Facebook et Instagram.

Du 22 juin au 5 juillet : Challenge « Oui au frottis ! » pour décrypter le cancer du col de l’utérus et l’importance du frottis, un acte de dépistage qui consiste en un prélèvement simple et rapide.

 

  • Du 6 au 19 juillet : Challenge « Au carré ! » pour informer sur le cancer de l’endomètre et pour repérer les symptômes « anormaux » à partager avec son professionnel de santé
  • Du 20 juillet au 2 août : Challenge « Mère/Fille » pour informer sur le cancer des ovaires et le rôle de l’hérédité dans ce type de cancer.
  • Du 28 septembre au 11 octobre : Challenge « Duo Dance » qui souligne l’importance du dépistage précoce du cancer du sein (dépisté tôt, ce cancer a 9 chances sur 10 d’être guéri !).

 

 

 

 

Lire le communiqué de presse