Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

14/10/2016

UNICANCER étend sa base de données de vie réelle ESMÉ aux cancers de l'ovaire

R&D UNICANCERUNICANCER vient de démarrer le deuxième projet du programme ESMÉ (Épidémio Stratégie Médico Économique) de données de vie réelle du cancer.

Il concernera la constitution d'une base de données anonymisées de toutes les femmes traitées pour un cancer de l'ovaire dans l'un des 20 sites hospitaliers des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) entre 2012 et 2019.

A terme, cela rassemblera les données de plus de 10.000 patientes. Les premières analyses seront possibles dès fin 2017.

En savoir plus sur le programme ESMÉ

Les données de vraie vie ESMÉ s'appuient sur trois caractéristiques majeures : un recrutement exhaustif des patients répondant aux critères de sélection dans les établissements participant au programme, une reprise systématique des données avec un processus de validation rigoureux impliquant un retour systématique au dossier patient, couplée à une indépendance totale, notamment dans les choix et le recueil des paramètres ainsi que dans l'analyse des résultats.

Les données centralisées et anonymisées sont issues des données médicales disponibles dans les établissements (dossier patient, dossier pharmaceutique, dossier médico-administratif…).

Elles apportent des informations sur l'histoire et les caractéristiques de la maladie cancéreuse, et sur sa prise en charge médicale (hospitalisations, actes réalisés, traitements dispensés, résultat des traitements en termes de survie sans progression et survie globale…).

Le programme ESMÉ ne crée pas de nouvelles données, il collecte et structure des données existantes pour mieux les comprendre et les analyser. Celles-ci permettent ainsi de décrire la réalité de la prise en charge des patients afin d'évaluer l'impact des stratégies thérapeutiques dans le traitement du cancer.

Les cancers des ovaires touchent environ 4 400 femmes par an en France. C'est le 7ème cancer le plus fréquent chez la femme (Source : Institut national du Cancer).

 

 

Les CLCC ont une expertise reconnue dans les cancers gynécologiques, et c'était naturel d'étendre le programme ESMÉ aux cancers de l'ovaire, après avoir développé un premier projet dans le cancer du sein métastatique.

Les données de vie réelle nous permettront de mieux comparer les différentes stratégies thérapeutiques pour soigner ces cancers.

Le Dr Mathieu Robain, médecin épidémiologiste
et directeur du programme ESMÉ au sein d'UNICANCER.

 

Comme pour la base de données sur le cancer du sein métastatique, la base de données sur les cancers des ovaires est destinée à la recherche académique, à des analyses demandées par des industriels et aux autorités de santé.

La constitution de la base de données sur les cancers des ovaires a reçu le soutien d'un premier partenaire industriel, le laboratoire AstraZeneca.

Ce laboratoire s'est engagé également dans un partenariat concernant la base de données sur le cancer du sein métastatique.

 

 

Les données de vie réelle deviendront indispensables à la cancérologie dans les prochaines années. Complémentaires aux essais cliniques, elles permettent d'évaluer sur une large population les conditions réelles d'utilisation d'un médicament.

Elles répondent aux besoins des autorités de santé de disposer de données pour orienter l'évaluation médicale et économique des produits de santé, ainsi que la recommandation sur les pratiques.

Christian Cailliot, directeur de R&D UNICANCER

 

 

Ouvrir le programme ESMÉ à d'autres pathologies cancéreuses

Le programme ESMÉ a été lancé par R&D UNICANCER en 2014, avec un premier projet sur le cancer du sein métastatique.

La base de données de vraie vie sur le cancer métastatique rassemble à ce jour les données de 17 000 patientes.

Les résultats des premières analyses ont été sélectionnés pour les principaux congrès mondiaux de cancérologie (ASCO en 2016, San Antonio Breast Cancer Symposium 2016) et ont fait l'objet d'une publication dans la revue Annals of Oncology en août 2016.

Le projet ESMÉ cancer du sein métastatique a reçu le soutien de quatre partenaires industriels : Roche, Pfizer, Pierre Fabre et AstraZeneca. Actuellement, 14 projets de recherche académique sur cette même base et menés par des chercheurs des CLCC sont en cours de réalisation.

 

 

La réussite du projet ESMÉ cancer du sein métastatique a confirmé l'intérêt et le potentiel de développement des données de vie réelle en cancérologie.

En plus de la constitution d'une base de données dans les cancers de l'ovaire, nous sommes en train d'analyser la faisabilité de l'extension du programme ESMÉ aux cancers du poumon, aux cancers colorectaux et aux nouvelles immunothérapies du cancer.

Christian Cailliot, directeur de R&D UNICANCER

 

 

Plus d'informations

Contact presse :
Viviane Tronel
Responsable de la communication
01 44 73 92 66 - 06 22 19 92 58
E-mail : presse@unicancer.fr