Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

07/10/2014

UNICANCER et Roche lancent le programme Epidémio-Stratégie Médico-Economique (ESMÉ), avec la constitution d’une base de données de vie réelle dans le cancer du sein métastatique

UNICANCER et Roche lancent le programme ESMEUn premier partenariat entre UNICANCER et Roche pour rassembler les données anonymisées de 40 000 patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique UNICANCER et Roche s’engagent dans un partenariat pour permettre la constitution d’une base de données relatives à la maladie et au traitement de 20 000 patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique, prises en charge au sein du réseau des 20 centres français de lutte contre le cancer (CLCC) entre 2008 et 2013.

Ce partenariat se poursuivra jusqu’en 2019, date à laquelle la base « ESMÉ » (Epidémio-Stratégie Médico-Economique) rassemblera alors les données de 40 000 patientes prises en charge entre 2008 et 2017.

 

En savoir plus sur le programme ESMÉ

 

Des bénéfices pour tous et pour les patients en premier lieu

De nombreuses questions se posent quant au choix de la meilleure option pour chaque patient.

La collecte et l’analyse de ces données de vie réelle visent à décrire la réalité de la prise en charge dans les CLCC réunis au sein d’UNICANCER, ceci afin d’évaluer l’impact des stratégies thérapeutiques dans le cancer du sein métastatique. Les informations recueillies permettront également de mieux comprendre les pratiques et de les améliorer.

Pour les pouvoirs publics, ESMÉ apportera un éclairage sur l’utilisation des traitements contre le cancer.

 

 

Le programme ESMÉ est, par sa taille et par les résultats qui en découleront, un projet d'ampleur nationale qui devrait largement bénéficier à tous les patients.

Il s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie d’UNICANCER qui consiste à employer la force du réseau des Centres de lutte contre le cancer pour innover dans la prise en charge du patient.

Pr Josy Reiffers,
président d’UNICANCER, directeur général de l’Institut Bergonié (Bordeaux)

 

 

 

Un protocole d’étude clinique n’est pas du tout la vraie vie.

Avec le programme ESMÉ, on ouvre un champ de recherche immense avec au final la possibilité de mieux connaître et mieux comprendre les pratiques afin d’améliorer encore la prise en charge de nos patients.

Le programme a d’ailleurs reçu un accueil très favorable à la fois de la Haute Autorité de Santé, de l’INCa et de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé.

Christian Cailliot,
directeur de la recherche d’UNICANCER et à l’initiative du programme ESMÉ

 

 

Une adhésion de tous les Centres de lutte contre le cancer

Les Centres de lutte contre le cancer sont des établissements de santé privés, à but non lucratif, exclusivement consacrés à la prise en charge, à la recherche et à l’enseignement en cancérologie. Ils prennent en charge plus de 100 000 patients par an, dont 30 000 femmes atteintes d’un cancer du sein, soit 30% des femmes ayant un cancer du sein en France. Les 20 Centres de lutte contre le cancer participent au programme ESMÉ.

Ce programme leur permettra de disposer de données de vie réelle exhaustives et structurées issues d’informations accessibles notamment dans les dossiers médicaux des patients.

Ce sera la première fois en France que la communauté médicale et scientifique disposera des données de vraie vie aussi vastes et solides sur le cancer du sein métastatique.

 

 

Le programme ESMÉ permet un état des lieux des prescriptions innovant, indépendant, sur l’ensemble des centres de lutte contre le cancer et à visée prospective.

Pr Pierre Fumoleau,
vice-président d’UNICANCER et directeur général du Centre Georges François Leclerc (Dijon)

 

 

 

 

Le programme ESMÉ d’UNICANCER est la première approche médico-économique du médicament anti-cancer à grande échelle, approche ambitieuse du médicament dans sa vraie vie, en vue d'améliorer les pratiques dans et hors des CLCC et de faire avancer la recherche à partir d'hypothèses nouvelles.

Pr François-Régis Bataille, président du comité stratégique recherche d’UNICANCER,
directeur général de l’Institut de cancérologie de l’Ouest (Angers/ Nantes)

 

 

 

Roche, premier laboratoire partenaire

En s’associant à R&D UNICANCER pour la constitution et la maintenance de la base ESMÉ jusqu’en 2019, Roche est le premier laboratoire pharmaceutique à soutenir cette initiative ambitieuse. Roche souhaite avoir une vision plus précise de l’utilisation de ses molécules en « vraie vie ».

 

 

En soutenant le programme ESMÉ, nous pourrons mieux comprendre les bénéfices apportés aux patients par nos médicaments.

En clair, nous voulons apporter la preuve que le service médical rendu de nos médicaments est bien là.

Corinne Le Goff, Présidente de Roche France

 

 

Roche est une entreprise d’innovation, qui investit fortement dans la R&D y compris en France : recherche préclinique et translationnelle au travers d’une soixantaine de partenariats publics-privés et recherche clinique, avec 29 000 patients inclus dans 327 essais et 90 millions € investis en 2013. N°1 en oncologie et N°1 à l’hôpital en France, Roche a mis et mettra encore prochainement à la disposition des cancérologues et des patients plusieurs thérapies ciblées dans le cancer du sein. Pour toutes ces raisons, il était naturel que Roche soutienne UNICANCER dans cette approche innovante.

L’analyse de données de vie réelle : mieux comprendre les pratiques pour mieux prendre en charge les patients

ESMÉ apporte une réponse à l’objectif 15 du Plan cancer 3 : « appuyer les politiques publiques sur des données robustes et partagées ».

Les données colligées concernent les caractéristiques et le devenir du patient, de sa maladie (nombre de sites métastatiques, localisation, type histologique, grade histopronostique, anomalies moléculaires pertinentes…) et des traitements (type, protocole, modalités d’administration…).

 

 

Le programme ESMÉ propose un nouveau concept d’évaluation des produits et des pratiques.

Grâce à ce programme, les Centres de lutte contre le cancer pourront partager leurs données pour répondre à des questions scientifiques et médicales.

Il permettra également aux autorités sanitaires de disposer de données de vie réelle pour les aider dans leur mission d’évaluation et aux industriels de poser des questions sur une base indépendante.

Pascale Flamant, déléguée générale d’UNICANCER

 

 

La base ESMÉ appartient intégralement et exclusivement à UNICANCER. Aucune intervention de Roche, ou de tout autre partenaire futur n’est autorisée et ce de façon contractuelle. C’est à la fois le souhait de Roche et d’UNICANCER que de laisser une indépendance totale à R&D UNICANCER dans la collecte et l’utilisation des données. Les 20 CLCC auront accès aux données exhaustives de leur centre.

En tant que partenaire, Roche peut poser des questions (sur ses médicaments uniquement) et obtenir des réponses sous la forme de données agrégées anonymisées, après validation de la recevabilité de la demande par le comité scientifique ESMÉ.

 

Une volonté d’élargir ce programme à d’autres cancers, partenaires et établissements

UNICANCER va collaborer avec tout autre partenaire industriel souhaitant participer à la réalisation de cette base de données, sur ce premier projet dans le cancer du sein métastatique, mais aussi à d’autres stades de la maladie ou dans d’autres cancers.

 

 

Il y a déjà un énorme travail d’agrégation des données de tous les CLCC, mais il pourrait être rapidement discuté dans une prochaine étape d’élargir le programme ESMÉ aux CHU/CHG/établissements privés souhaitant y participer.

Christian Cailliot,
directeur de la recherche d’UNICANCER et à l’initiative du programme ESMÉ

 

 

 

 

  • Le programme ESMÉ pourrait permettre d’homogénéiser les pratiques médicales et d’éclairer les pouvoirs publics sur l’utilisation des traitements contre le cancer.
  • Il bénéficiera ainsi aux patients, aux pouvoirs publics et à la communauté scientifique et médicale.

 

ESMÉ en chiffres

  • Les 20 Centres de lutte contre le cancer sont impliqués
  • 30% des femmes atteintes d’un cancer du sein sont traitées dans les CLCC
  • Dans un 1er temps, la base rassemblera les données rétrospectives de 20 000 patients traités entre 2008 et 2013
  • A terme, ESMÉ regroupera les données de 40 000 patients atteints d’un cancer du sein métastatique et traités entre 2008 et 2017
  • Plus d’une centaine de personnes sont directement impliquées dans ce programme : oncologues, pharmaciens, datas managers, ARC codeurs médicaux, administrateur de base de données, médecin épidémiologiste…
 

 

 

Plus d'informations

Contacts presse :

Viviane Tronel
UNICANCER
Tél. : +33 (01 76 64 78 00 / + 33 (0)6 22 19 92 58
E-mail : v-tronel@unicancer.fr

Gisèle Calvache
Roche SAS
Tél. : +33 (0)1 47 61 40 12 / + 33 (0)6 14 44 52 39
E-mail : gisele.calvache@roche.com

Catherine Gros
PRPA
Tél. : +33 (0)1 46 99 69 60
E-mail : catherine.gros@prpa.fr

Sophie Matos
PRPA
Tél. : +33 (0)1 77 35 60 98
E-mail : sophie.matos@prpa.fr

Télécharger le dossier de presse complet