Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

28/05/2014

Une forte présence des Centres de lutte contre le cancer au congrès de l'ASCO 2014

Les médecins-chercheurs des Centres de lutte contre le cancer présentent 17 communications orales à l’édition 2014 de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), le principal rendez-vous de la communauté internationale de cancérologues. Ce congrès a lieu du 30 mai au 3 juin à Chicago (Etats-Unis).

 

 

CANCER UROGENITAL (PROSTATE ET REIN)

  • Une étude de phase III sur l’ajout de la chimiothérapie au traitement de référence dans le cancer de la prostate localisé à haut risque de rechute…

Pr Karim Fizazi Gustave Roussy (CLCC Villejuif) / R&D UNICANCER
Présentation orale sur l’essai GETUG 12
Date : Dimanche 1er  juin à 9h20 (heure locale)
Session : Cancer de la prostate     Lieu : N Hall B1

L’utilisation d’une chimiothérapie (Docétaxel et Estramustine) a précédemment démontré son efficacité chez des patients atteints d’un cancer de la prostate devenu résistant à l’hormonothérapie conventionnelle. Promue par UNICANCER, GETUG 12 est une étude française multicentrique randomisée de phase III qui évalue l’effet de cette chimiothérapie en complément du traitement de référence (radiothérapie et hormonothérapie) chez des patient atteints d’un cancer de la prostate localement avancé ou à haut risque de rechute. Le Pr Karim Fizazi, Chef du département de médecine oncologique de Gustave Roussy démontrera, lors d’une présentation orale, l’impact de cette chimiothérapie sur la survie sans rechute de ce cancer.

Abstract n° 5005

  • Mieux prévoir le risque de rechute du cancer du rein …

Dr Bernard Escudier – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Présentation orale
Date : Lundi 2 juin à 10h33 (heure locale)
Session : Cancer urogénital (non prostate)  Lieu : E Hall D1

Des outils de diagnostic moléculaire permettraient d’affiner le risque de rechute d’un cancer du rein après ablation. Le Dr Bernard Escudier, oncologue à Gustave Roussy présentera, lors d’une session orale, les résultats de l’étude française qui vient valider l’analyse de l’expression de 16 gènes afin de prédire une récidive après ablation du rein chez des patients atteints d’un carcinome rénal à cellules claires de stade I à III.

Abstract n° 4502

CANCER DU SEIN

  • Une étude sur l’utilisation de la TEP Scanner pour guider le choix thérapeutique…

Dr Bruno Coudert - Centre Georges François Leclerc  (CLCC Dijon)
Présentation orale sur l’essai AVATAXHER
Date : Samedi 31 mai à 17h12 (heure locale)
Session : Cancer du sein  HER2 / ER     Lieu : N Hall B1

Le Dr Bruno Coudert, oncologue médical, responsable du Département oncologie médicale au Centre Georges François Leclerc, présentera les résultats de l’étude AVATAXHER. Il s’agit de la première étude dans le cancer du sein précoce qui a utilisé les résultats de la TEP (Tomographie par Emission de Positons) scanner pour orienter le traitement ultérieur. En occurrence, des patientes porteuses d’un cancer du sein précoce HER2 positif recevaient le traitement adjuvant standard (docetaxel trastuzumab). Ensuite, selon la réponse métabolique observée à la TEP scanner, une autre molécule (le bévacizumab) pouvait être rajoutée à la chimiothérapie pour les femmes moins sensibles au traitement initial.

Abstract n° 507

  • Une étude de phase III proposant une nouvelle stratégie dans le traitement du cancer du sein métastatique…

Dr Olivier Trédan - Centre Léon Bérard (CLCC Lyon)
Présentation orale sur l’essai AROBASE
Date : Samedi 31 mai à 15h12 (heure locale)
Session : Cancer du sein HER2 / ER     Lieu : N Hall B1

Le Dr Olivier Trédan, oncologue médical au Centre Léon Bérad (CLB), présentera les résultats de l’étude AROBASE, étude portée par le groupe GINECO (Groupe d’Investigateurs Nationaux pour l’Étude des Cancers Ovariens et du sein). Il s’agit d’un essai de stratégie dans le traitement par chimiothérapie du cancer du sein métastatique. L’étude coordonnée par le Dr Thomas Bachelot, oncologue médical au CLB, avait pour objectif d’évaluer si un traitement d’entretien avec une hormonothérapie, suite à la chimiothérapie, pouvait être utilisé comme alternative au traitement classique afin de limiter la progression tumorale. L’avantage de ce traitement hormonal serait en effet d’éviter les effets secondaires d’une chimiothérapie standard qui est classiquement prescrite dans ce cadre.

Abstract n° 501
 

CANCER DU POUMON

  • Une étude de phase III sur l’association de deux molécules dans le traitement de deuxième ligne  du cancer du poumon non à petites cellules métastatique… « Late Breaking Abstract »

Dr Maurice Pérol - Centre Léon Bérard (CLCC Lyon)
Conférence de presse ASCO le samedi 31 mai de 8h à 9h (heure locale)
Présentation orale sur l’essai REVEL
Date : Lundi 2 juin à 17h12 (heure locale)
Session : Cancer du poumon non à petites cellules métastatique     Lieu : E Hall D2

Le Dr Maurice Pérol, oncologue médical au Centre Léon Bérard, présentera les résultats de l’étude de phase III, REVEL. Il s’agit d’une étude randomisée, en double aveugle, comparant l’association de deux molécules - le docétaxel, une chimiothérapie standard, associé au ramucirumab, une thérapie ciblée -  versus le docétaxel et un placebo. Cette association est utilisée dans le traitement de deuxième ligne des cancers du poumon non à petites cellules de stade IV (cancer métastatique) après une thérapie à base de platine. Ses résultats sont sous embargo jusqu’au 31 mai, mais la mise en évidence d’un bénéfice significatif de survie grâce à l’adjonction du ramucirumab au docétaxel a déjà été révélée par un communiqué de presse il y a deux mois ; les résultats détaillés de l’essai sont donc très attendus.
Le cancer du poumon non à petites cellules représente 80 à 85 % de tous les cas de cancers du poumon.

Abstract n° LBA8006
Sous embargo jusqu’au samedi 31 mai  à 14h30 (heure Paris)
 

ESSAIS PRECOCES ET THERAPIES CIBLEES

Les thérapies sont dites ciblées lorsqu’elles agissent spécifiquement sur une protéine ou un mécanisme des cellules cancéreuses.
Samedi 31 mai au matin, lors de la séance sur les nouveaux agents anticancéreux, les thérapies ciblées feront l’objet de 3 présentations orales de résultats d’essais cliniques en phase I, avec 1er ou dernier auteur membre du Département Innovations Thérapeutiques et Essais Précoces (DITEP) de Gustave Roussy.
Un autre oral se tiendra le même jour lors du Clinical Science Symposium « Tumor Biology  ».

  • Trois études sur les nouveaux inhibiteurs de la prolifération cellulaire

Les récepteurs au FGF (FGFR1 à 4) sont des protéines transmembranaires impliquées dans de nombreux processus physiologiques tels que la prolifération cellulaire, et l’angiogenèse. Les données de la littérature établissent un lien causal entre altérations des gènes FGFR et développement de cancers (notamment tumeurs urothéliales, pulmonaires, et cérébrales). Le ciblage de la voie FGFR apparait donc comme une approche très prometteuse.

Pr Jean-Charles Soria – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Présentation orale
Date : Samedi 31 mai à 13h15 (heure locale)
Session : Thérapeutiques du développement        Lieu : E Hall D2

Le Pr Jean-Charles Soria, Chef du Département Innovations Thérapeutiques et Essais Précoces (DITEP) de Gustave Roussy, présentera les résultats d’un essai clinique de phase I/IIa avec le lucitanib (EOS3810) administré par voie orale. En agissant sur les récepteurs du VEGF et du FGF (inhibiteurs des VEGFR et FGFR), le lucitanib bloque la formation et le développement de nouveaux vaisseaux ainsi que la prolifération cellulaire, inhibant ainsi le développement des tumeurs solides.

Abstract n° 2500

*************************************************************
Dr  Rastilav Bahleda – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Présentation orale
Date : Samedi 31 mai à 13h27 (heure locale)
Session : Thérapeutiques du développement        Lieu : E Hall D2

Le Dr Rastilav Bahleda, oncologue au DITEP, présentera les résultats d’un essai précoce de phase I évaluant pour la première fois chez l’homme un inhibiteur des FGFR de deuxième génération (le JNJ-42756493).

Abstract n° 2501

********************************************************
Pr Fabrice André – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Présentation orale – Clinical Science Symposium
Date : Samedi 31 mai à 8h00 (heure locale)
Session : Avancées dans la biologie de tumeurs        Lieu : S 406

Le Pr Fabrice André, oncologue et directeur de recherche Inserm à Gustave Roussy, présentera les résultats d’un essai clinique de phase I mesurant l’impact d’un inhibiteur du FGFR (AZD4547) sur l’expression de biomarqueurs tumoraux de patients atteints de tumeurs solides. Cette étude souligne l’importance de l’utilisation des biomarqueurs génomiques à des fins prédictives, notamment de développement d’une résistance.

Abstract n° 11010

  • Une étude de phase I ciblant un récepteur de mauvais pronostic…

Dr Eric Angevin – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Présentation orale
Date : Samedi 31 mai à 15h15 (heure locale)
Session : Thérapeutiques du développement        Lieu : E Hall D2

Le Dr Eric Angevin, oncologue au DITEP, présentera les résultats d’un essai clinique phase I qui évalue pour la première fois chez l’homme un inhibiteur spécifique de c-MET (le SAR125845). Surexprimé dans de nombreuses tumeurs (rein, thyroïde, poumon, mélanome…), le récepteur MET est associé à un mauvais pronostic et signe souvent des cancers agressifs.

Abstract n° 2506

MELANOME

  • Deux études sur le mélanome et l’immunothérapie : une voie thérapeutique prometteuse  

L’immunothérapie est actuellement l’une des voies de recherche les plus prometteuses en oncologie. Elle consiste à stimuler par différents traitements le système immunitaire afin de lui permettre de combattre les cellules tumorales. Il s’agit donc de réveiller le système immunitaire face au cancer.

Pr Alexander Eggermont  – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Late Breaking Abstract  - Conférence de presse ASCO lundi 2 juin de 8h à 9h (heure locale)
Présentation orale
Date : Lundi 2 juin à 17h24 (heure locale)
Session : Mélanome/ cancers de la peau    Lieu : E Arie Crown Theater

Le système immunitaire est très impliqué dans le développement ou le rejet des mélanomes. Plusieurs pistes, déjà bien avancées, sont à l’étude dont celle d’un anticorps, l’ipilimumab, dirigé contre CTLA-4, récepteur présent sur les lymphocytes.
Dans un essai clinique international de phase III mené en double aveugle, l’efficacité de l'ipilimumab, anticorps anti-CTLA-4, a été évaluée par rapport à un placebo en traitement adjuvant de la chirurgie.
Le Pr Alexander Eggermont, oncologue et directeur général de Gustave Roussy, présentera les bons résultats obtenus avec l’ipilimumab chez des patients atteints d’un mélanome de stade III après chirurgie.

Abstract n° LBA9008
Sous embargo jusqu’au lundi 2 juin à 14h30 (heure Paris).

********************************************************************
Dr Caroline Robert  – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Late Breaking Abstract- Conférence de presse ASCO lundi 2 juin de 8h à 9h (heure locale)
Présentation orale
Date : Lundi 2 juin à 15h00 (heure locale)
Session : Mélanome/ cancers de la peau    Lieu : E Arie Crown Theater

Une autre piste explorée en immunothérapie est celle des PD-1.
Les anticorps, comme le MK-3475, se fixent sur le récepteur PD-1 naturellement présent à la surface de certains globules blancs, les lymphocytes T activés.
Le Dr Caroline Robert, dermatologue, cancérologue et chef du service de Dermatologie à Gustave Roussy, présentera de nouveaux résultats obtenu avec le MK-3475 sur un nombre plus importants de patients (411 patients contre 135 dans la précédente étude) pré-traités ou non avec l’ipilimumab. Les résultats obtenus confirment l’intérêt de cette molécule chez tous les patients qu’ils aient reçu ou non un autre traitement.

Abstract n° LBA9000
Sous embargo jusqu’au lundi 2 juin à 14h30 (heure Paris)

SARCOMES

  • Une étude de phase II comparant 2 traitements dans l’angiosarcome…

Dr Nicolas Penel - Centre Oscar Lambret (CLCC Lille)
Présentation orale sur l’essai ANGIOTAX Plus
Date : Dimanche 1er juin à 8h12  (heure locale)
Session : Sarcomes            Lieu : N Hall B1

Le Dr Nicolas Penel, oncologue médical au Centre Oscar Lambret, présentera les résultats de l’essai ANGIOTAX Plus, première étude randomisée au monde portant sur une pathologie exceptionnelle: les angiosarcomes, un cancer rare qui touche les cellules des vaisseaux sanguins ou des vaisseaux lymphatiques (50 cas par an en France). L’objectif de l’étude était d’évaluer  l'efficacité et la tolérance de 2 protocoles: paclitaxel hebdomadaire seul versus paclitaxel hebdomadaire + bevacizumab). Cinquante patients pris en charge au sein du Groupe Sarcome Français ont accepté de participer à cet essai. Cette étude montre que la structuration de la prise en charge des tumeurs rares telle que mise en place par l’INCa et le dynamisme du groupe d’experts nationaux permet de mener des études randomisées, même pour des tumeurs aussi exceptionnelles.

Abstract n° 10501
 

  • Une étude de phase I pour tester l’efficacité d’un nouvel anticorps dans le traitement des patients atteints d’un sarcome rare, le pvNS…

Dr Philippe Cassier - Centre Léon Bérard (CLCC Lyon)
Présentation orale sur l’essai RG7155
Date : Dimanche 1er juin à 9h12 (heure locale)
Session : Sarcomes                Lieu : S406

Le Dr Philippe Cassier, oncologue médical au Centre Léon Bérard, présentera en session orale les résultats de l’étude de  phase 1 RG7155. Cette étude a permis de tester l’efficacité d’un nouvel anticorps (anti-CSF1R) dans le traitement des patients atteints de synovite villonodulaire pigmentée (pvNS) localement avancée, une tumeur rare. Les résultats de cette étude sont très intéressants et montrent une régression presque totale des tumeurs.
Les pvNS sont des tumeurs des tissus mous et conjonctifs, articulations par exemple, qui peuvent être localement agressives et représentent environ 100 nouveaux cas par an dans un pays comme la France.

Abstract n° 10504

CANCER DE LA THYROIDE

  • Une étude pour évaluer une thérapie ciblée chez les patients atteints d’un cancer de la thyroïde… « Late breaking abstract »

Pr Martin Schlumberger – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Conférence de presse ASCO le samedi 31 mai de 8h à 9h (heure locale)
Présentation orale
Date : Lundi 2 juin à 10h28  (heure locale)
Session : ORL    Lieu : E450

Présentée par le Pr Martin Schlumberger, SELECT est une importante étude clinique qui évalue l’effet d’une thérapie ciblée, le lenvatinib, sur la survie sans progression de patients atteints d’un cancer de la thyroïde différentié et résistant au traitement à l’iode 131. Administré par voie orale, le lenvatinib agit spécifiquement sur plusieurs récepteurs impliqués dans l’angiogénèse et la prolifération tumorale afin de les inhiber. Il s’agit d’une étude multicentrique de phase III menée en double aveugle contre placebo. Le Pr Martin Schlumberger sera l’invité de la conférence de presse ASCO, témoin de l’importance des résultats présentés.

Abstract n° LBA 6008
Sous embargo jusqu’au samedi 31 mai  à 14h30 (France)

TUMEURS CEREBRALES  DE L’ENFANT

  • Une nouvelle stratégie thérapeutique pour traiter les tumeurs cérebrales de l’enfant…

Dr Christelle Dufour – Gustave Roussy (CLCC Villejuif)
Présentation orale
Date : samedi 31 à 17h12 (heure locale)
Session : Oncologie pédiatrique      Lieu : S504

Les enfants atteints d’une tumeur neuroectodermique primitive ou d’un médulloblastome à haut risque présentent un taux de survie sans récidive de 40% à 3 ans. L’essai thérapeutique de phase II présenté par le Dr Christelle Dufour, pédiatre et oncologue, démontre qu’une nouvelle stratégie thérapeutique qui associe chimiothérapie conventionnelle, chimiothérapie à haute dose avec support de cellules souches périphériques et radiothérapie fractionnée augmente le taux de survie sans récidive jusqu’à 80% à 3 ans.

Abstract n° 10007

CANCER DES PERSONNES ÂGÉES

  • Une étude prospective sur l’altération des fonctions cognitives des patientes âgées traitées pour un cancer du sein localisé…

Pr Florence Joly-Lobbedez - Centre François Baclesse (CLCC Caen)
Présentation orale - Clinical Science Symposium
Date : Samedi 31 mai à 15h (heure locale)
Session : Résultats et interventions chez  les patients âgés atteints d’un cancer    Lieu : E 253

Le Pr Florence Joly-Lobbedez, oncologue médical et chef de service de l’unité de Recherche clinique au Centre François Baclesse, présentera les résultats de la première étude qui a analysé de façon prospective l’évolution des fonctions cognitives des femmes âgées après traitement complémentaire à la chirurgie (par chimiothérapie et/ou radiothérapie) pour un cancer localisé du sein. Plusieurs études conduites auprès de femmes jeunes ont montré que les traitements du cancer pouvaient engendrer des troubles cognitifs. Cependant, les patientes âgées sont plus à risque de développer des troubles cognitifs liés à l'âge. Cette étude montre que les patientes âgées développent plus de troubles cognitifs qu’un groupe témoin des femmes saines quel que soit le traitement complémentaire. Ces troubles semblent plus importants chez les patientes les plus âgées. La prise en compte et l’évaluation de ces effets secondaires, sous-estimés jusqu’à présent, est indispensable pour améliorer la qualité de vie de ces patientes. Cette étude est l’une de trois présentations sélectionnées pour le symposium qui commentera les principaux résultats et interventions récents dans les cancers des personnes âgées.

Abstract n° 9509

  • Une étude de cohorte prospective pour détecter les facteurs prédictifs de décès précoce chez les personnes âgées atteintes d’un cancer…

Dr Rabia Bolahssass -  UCOG PACA – Est/ Centre Antoine Lacassagne (CLCC Nice) / CHU Nice
Présentation orale - Clinical Science Symposium
Date : Samedi 31 mai à 15h48 (heure locale)
Session : Résultats et interventions chez  les patients âgés atteints d’un cancer      Lieu : E 253

Le Dr Rabia Boulahssass, gériatre exerçant au Centre Antoine Lacassagne et au CHU de Nice, présentera les résultats d’une étude de cohorte (576 patients) visant à identifier les facteurs prédictifs de décès précoces des patients âgés atteints d’un cancer, à partir d’une évaluation gériatrique. Cette étude est portée par l’Unité d’Oncogériatrie (UCOG) PACA-Est, en partenariat avec le Centre Antoine Lacassagne (Dr Eric François)  et le CHU de Nice (Pr Olivier Guerin). Elle est l’une de trois présentations sélectionnées pour le symposium qui abordera les principaux résultats et interventions récents dans les cancers des personnes âgées.

Abstract n° 9511

Plus d'informations

Contacts presse :

UNICANCER

Pour toutes les présentations de Gustave Roussy, merci de contacter directement :