Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle Unicancer

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

La recherche à Unicancer

Découvrez notre activité

19/09/2018

Plan « ma santé 2022 »: les réactions d’Unicancer

Unicancer, qui réunit l’ensemble des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) partage les ambitions portées par le plan « ma santé 2022 » et prend note que des moyens nouveaux seront apportés pour accompagner la transformation du système de santé. La fédération rappelle que la pathologie du cancer se prête particulièrement aux nouveaux défis annoncés et déjà relevés pour certains dans les CLCC. La fédération souhaite ainsi que les pouvoirs publics poursuivent les efforts engagés depuis 15 ans dans la lutte contre le cancer.

 

 

 

Construire autour du patient

Unicancer se félicite que le Président de la République souhaite construire le système de santé autour du patient, qui est au cœur du modèle de prise en charge porté par les CLCC. « Pour qu’elle soit pérenne et performante, une meilleure coordination autour du parcours du patient et la mise en œuvre de nouvelles modalités de prise en charge nécessitent de gros investissements pour structurer et décloisonner efficacement et collectivement nos organisations » déclare Patrice Viens, président d’Unicancer.

 

 

 

 

Nous prenons acte de l’augmentation de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) et resterons vigilants à ce que ces crédits nouveaux puissent financer la réorganisation annoncée - Pr. Patrice Viens, président d'Unicancer

 

 

Patrice Viens précise « notre pays n’échappe pas au « fardeau mondial du cancer » avec 18,1 millions de nouveaux cas par an dans le monde*. En France, le cancer avec 400 000 nouveaux cas par an** demeure pour 83 % de la population*** sa préoccupation majeure en matière de santé. Ces chiffres doivent alerter le gouvernement sur la poursuite des efforts à mener pour lutter contre le cancer, avec des moyens dédiés à un moment où nous vivons une accélération inédite des connaissances et des résultats, notamment dans la médecine de précision ».

 

Organiser des parcours fluides et coordonnés

Unicancer partage pleinement la nouvelle vision de l’offre de soins annoncée, avec une offre graduée sur les territoires afin de fluidifier et coordonner les parcours en impliquant davantage les acteurs de la ville. La fédération rappelle que les CLCC sont, aux côtés des CHU, des acteurs universitaires, au service de l’innovation et de l’excellence en cancérologie.

 

 

Les annonces formulées vont nous permettre de développer nos coopérations avec l’ensemble des professionnels de santé sur nos territoires, pour tous nous organiser autour du patient, dans le cadre de véritables parcours en cancérologie. Pr. Patrice Viens - président d'Unicancer

 

 

En outre, Unicancer sera très attentif à la révision des autorisations en cancérologie dans la gradation des soins, avec une hausse significative des seuils attendue et l’instauration d’un conventionnement avec les établissements de santé, notamment entre CLCC et GHT.

 

Prendre en compte la qualité des soins dans le financement

Unicancer partage la volonté de replacer le patient au cœur du soin en améliorant la qualité et la pertinence des prises en charge.

« Il est maintenant indispensable de faire évoluer les modes de financements et de régulation » précise Patrice Viens. « Il est aussi nécessaire d’accroitre l’importance donnée à la qualité dans le financement avec notamment la mise en place d’indicateurs de résultats tels que les PROMs***. A ce titre, les Centres sont fortement mobilisés pour formuler cette automne des propositions dans le cadre de l’article 51 (expérimentation de financements alternatifs à la T2A), qui iront pour certaines en ce sens. »

Contacts Presse

Gwendoline Miguel – UNICANCER - 01 76 64 78 00 – g-miguel@unicancer.fr