Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle Unicancer

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

La recherche à Unicancer

Découvrez notre activité

28/02/2018

Mars bleu 2018, un mois dédié au dépistage du cancer colorectal

Mars Bleu, le mois de dépistage et de sensibilisation, c’est l’occasion d’en savoir plus sur ce cancer, responsable de 42 000 nouveaux cas chaque année mais aussi de dépasser ses idées reçues et d’en savoir plus sur le test de dépistage à faire chez soi.

C’est l'un des cancers le plus fréquent (le cancer colorectal est le 3ème cancer le plus fréquent chez l'homme et le 2ème cancer le plus fréquent chez la femme !). Mais, détecté tôt, ce cancer se guérit dans 9 cas sur 10.

A l’occasion de Mars Bleu, le mois de dépistage et de sensibilisation des cancers colorectaux, les Centres de lutte contre le cancer vous informent et vous accompagnent :

Bordeaux, Institut Bergonié

Caen, Centre François Baclesse

Dijon, Centre Georges-François Leclerc

Lille, Centre Oscar Lambret

Lyon, Centre Léon Bérard

Marseille, Institut Paoli-Calmettes

Nancy, Institut de Cancérologie de Lorraine

Nice, Centre Antoine Lacassagne

Rennes, Centre Eugène Marquis

Strasbourg, Centre Paul Strauss

 

 

Symptomes et prévention du cancer colorectal - 3 questions au Dr Anne Cattey-Javouhey

Source : Centre Léon-Bérard

À l’occasion de Mars Bleu, nous avons posé 3 questions au Dr Anne Cattey-Javouhey, gastro entérologue et cancérologue au Centre Léon Bérard au sujet du cancer colorectal, de sa prévention et de son dépistage.

Quels sont les symptômes à surveiller pour prévenir un cancer colorectal?

Les symptômes qui doivent amener à consulter sont la présence de sang dans les selles, les modifications récentes du transit et l’apparition de douleurs abdominales non expliquées.

Quels conseils de prévention au quotidien pour réduire le risque de cancer colorectal ?

Pour réduire le risque de cancer colorectal, il est conseillé :

  • d’arrêter de fumer et limiter la consommation de boissons alcoolisées,
  • de limiter la consommation de viande rouge, de charcuteries, de produits marinés et frits et d’augmenter les légumes verts et les laitages,
  • d’augmenter l’activité physique et maintenir son poids dans les limites de la normale.

La prévention secondaire, elle, repose :

  • sur la réalisation, dans la population à risque moyen (pas d’antécédents familiaux, pas de symptômes, ni de prédisposition génétique) du test de dépistage dès l’âge de 50 ans, tous les 2 ans,
  • et sur la réalisation de coloscopies régulières dans la population à risque élevé : antécédents personnels ou familiaux de maladies colorectales (polype, cancer, maladies inflammatoires digestives) et à risque très élevé (maladies héréditaires du côlon).

 

Le test de dépistage, de quoi s’agit-il ?

Depuis l’année dernière, un nouveau test permet de détecter très tôt un cancer colorectal, sans faire une coloscopie. Effectivement, le cancer colorectal est un cancer qui évolue lentement, sans réels signes perceptibles : seul le dépistage peut permettre de découvrir ce cancer s’il est en phase précoce. Un geste essentiel quand on sait que 9 cancers colorectaux sur 10 se guérissent s’ils sont détectés tôt.

Un programme national pour les 50-74 ans est alors proposé, avec un dépistage simple, rapide, sans risque. 

Mais alors, comment fait-on ?

La vidéo vous explique tout, non sans humour, pour mieux comprendre et se lancer lorsque vous recevrez le test immunologique chez vous.

 

 

Bordeaux, Institut Bergonié

Marche bleue

Dans le cadre de Mars Bleu, mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal, différents dispositifs sont mis en place. Ce mois est, comme chaque année, l’occasion de parler et de sensibiliser le grand public à ce cancer qui est la 2ème cause de mortalité en France. Nous vous donnons donc rendez-vous le jeudi 1er mars pour une journée organisée à l’occasion de Mars Bleu :

• Rendez vous à 11h45 à la Place de la Victoire
• Départ à 12h direction Sainte Catherine, Grand Théâtre, Miroir d’eau, Lion Bleu (photo de groupe) et retour par la porte Cailhau.
• L’arrivée se fera aux alentours de 13h à la Place Pey Berland ou un Pique-Nique Bleu et un Café Bleu seront proposés.
Un kit « goodies bleu » sera offert aux participants.
• A 13h30 aura lieu le vernissage de l’exposition « Une vague bleue » en présence du photographe australien Tim McKenna.

Retrouvez tout le programme Mars Bleu sur www.agideca.fr
Pour tout renseignement : 05 57 29 14 60

Inscription sur Facebook

 

Caen, Centre François Baclesse

1er MARS : JOURNÉE DE LANCEMENT DE MARS BLEU

• Illuminations du Centre en bleu ! Jusqu’au 23 mars grâce à notre partenaire BET RESO

• 11h- 16h Stand d’information tout public "Dépistage du cancer colorectal"

& structure gonflable Mars bleu avec l’association Mathilde,

le Comité 14 de la Ligue contre le cancer et le soutien de Roche.

(Dans le hall du Centre, Entrée libre, Gratuit)

• 15h-17h Atelier culinaire "Équilibre et saveurs"

pour les patients du Centre en cours de chimiothérapie

animé par le Chef étoilé Ivan VAUTIER, en partenariat avec Roche et le Relais H.

(Inscription à l’Hôpital de jour / Atelier dans le hall du Relais H)

Soirée-débat gratuite tout public : dépistage et traitements du cancer colorectal

• 27 mars 19h, à l’amphithéâtre, Entrée libre, Gratuit

RENSEIGNEMENTS : ERI du Centre François Baclesse Tél : 02 31 45 50 64 - eri@baclesse.unicancer.fr

Soirée modérée par le Dr Marie-Pierre GALAIS, Gastro-entérologue, Centre François Baclesse

Le dépistage du cancer colorectal

Dr Marie-Christine QUERTIER médecin, association Mathilde

Cancer colorectal : qu’est-ce que c’est ?

Dr Karine BOUHIER-LEPORRIER, médecin Gastro-entérologue, CHU de Caen Normandie

 Les traitements :

• Exemple de la chirurgie assistée par robot - Dr Jean-Marc GUILLOIT, chirurgien, Centre François Baclesse

• Nouveautés médicamenteuses par voie orale : quand ? pour qui ? comment ? - Dr Stéphane CORBINAIS, Gastro-entérologue, Centre François Baclesse

• Éducation thérapeutique du patient - Présentation du programme PRETORA EN ACTION - Dr Florence POLYCARPE, Gastro-entérologue, Centre François Baclesse

CONFERENCE SCIENTIFIQUE - Cancers digestifs chez les personnes âgées : apport des études cliniques 

29 mars 19h - Gratuit. Pour les professionnels de santé. Amphithéâtre du Centre. 

Inscription au Service Enseignement : 02 31 45 50 89.  

 RENCONTRES ERI POUR LES PATIENTS

• 19 mars 14h-16h : La coloscopie : Pour qui ? Quand ? Et comment ?

• 20 mars 14h-16h : Cancer colorectal et alimentation

• 29 mars 14h-16h : Cancer colorectal et activité physique adaptée

(Pour les patients du Centre, Inscriptions à l’ERI : 02 31 45 50 64)

ET AUSSI...  Participation au Côlon Tour

30 mars 10h-18h : Galerie marchande

du Centre commercial Mondeville 2

31 mars 9h-12h30 : Mairie d’Aunay-sur-Odon

 

Dijon, Centre Georges-François Leclerc

Stand d’information & de sensibilisation, le 8 mars

Hall d’accueil du Centre Georges-François Leclerc

En savoir plus sur les traitements des cancers colorectaux au CGFL

 

Lille, Centre Oscar Lambret

Région pilote depuis plus de 15 ans dans le dépistage du cancer colorectal, les Hauts-de-France font figure d’exception avec plusieurs pôles de recherche et de prévention comptant parmi les meilleurs de France.

Le Centre Oscar Lambret, acteur majeur de la cancérologie dans la région, soutient et s’engage auprès de Mars Bleu, le mois de sensibilisation au cancer colorectal piloté par l’Institut national du cancer, en partenariat avec le Ministère de la Santé.

Cette nouvelle campagne d’information centrée sur le dépistage est l’occasion pour le Centre de souligner sa participation en termes de sensibilisation sur cet enjeu de santé publique.

En effet, au-delà des traitements, le Centre Oscar Lambret met son expertise et son savoir-faire au service du dépistage à travers plusieurs actions.

 Dépistage des cancers colorectaux au Centre Oscar Lambret 

En 2017, 346 personnes atteintes d’un cancer colorectal ont été prises en charge au Centre Oscar Lambret. La prise en charge s’appuie sur des thérapies combinées, complémentaires, associant chirurgie, radiothérapie et traitements médicamenteux.

Les traitements des cancers colorectaux au Centre Oscar Lambret

 

Lyon, Centre Léon Bérard

Journée d’information sur le cancer colorectal le 15 mars 2018

Echanges sur la maladie, les traitements et leurs effets secondaires avec 4 associations de patients

Le 15 mars 2018, de 10h à 15h dans le HALL 3

  • Association France Côlon
  • HNPCC Lynch (prédisposition héréditaire aux cancers du côlon et du rectum, de l’utérus et plus rarement à d’autres cancers).
  • IAS (Informations et Aides aux Stomisés) du Lyonnais
  • Comité du Rhône de la Ligue nationale contre le cancer
  • Le Cercle d’Aviron de Lyon participera à ce forum pour faire découvrir son activité.

Agnès Arquillère, socio-esthéticienne au Centre Léon Bérard, proposera des ateliers gommages des mains de 11h à 12h et de 14h à 15h

Stand sur la nutrition par une diététicienne. Elle proposera des informations et un jeu interactif sur la prévention et les conseils d’alimentation de 10h à 11h et de 13h à 14h

Echanges avec des professionnels autour d’animations : côlon gonflable et casque de réalité virtuelle.

Conférence « La prise en charge des cancers colorectaux : du dépistage aux traitements »

Le 15 mars à 15h en salle Oncora

Dr Anne Cattey-Javouhey, gastro-entérologue sur le dépistage

Dr François Desseigne, oncologue médical sur le syndrome de Lynch

Dr Patrice Peyrat, chirurgien sur la chirurgie

Challenge Sportif toute la journée dans le Hall 3

Rejoignez-nous à partir de 10H dans le Hall 3 pour un challenge sportif, convivial et dans la bonne humeur !

Vous devrez venir marquer le plus de paniers de basket et parcourir le plus de kilomètres en vélo pour battre le précédent record !

En savoir plus sur Mars bleu au CLB

 

Nancy, Institut de Cancérologie de Lorraine

Jeudi 15 mars 2017 - Portes ouvertes à l'Institut de Cancérologie de Lorraine

Accueil à partir de 17h00 dans le hall Bussière

Visites des laboratoires et des équipements de recherche, rencontres avec les chercheurs :

Parmi ses missions, l’Institut de Cancérologie de Lorraine développe des projets de recherche sur les causes et les traitements des cancers afin d’améliorer la qualité du diagnostic et l’efficacité des traitements.

Un de ses axes de recherche porte sur le diagnostic moléculaire tumoral, domaine dans lequel l’ICL est reconnu en tant qu’expert au niveau international. Les techniques innovantes qui en découlent permettent d’analyser les caractères génétiques d’une tumeur à partir de l’ADN tumoral extrait d’une simple prise de sang. L’acte diagnostique est ainsi moins invasif pour le patient, et peut être répété au cours du traitement.

Découverte du nouvel appareil de radiothérapie, le CyberKnife M6 :

L’ICL s’est doté en 2017, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé, de ses partenaires et de donateurs, du Cyberknife®M6. Cet équipement innovant de haute performance d’une précision inférieure au millimètre, traite les lésions les plus difficiles d’accès en épargnant les organes sains environnants.

Il vient compléter le plateau de radiothérapie de l’ICL, le plus important de la région Grand Est.

Sur inscription : www.icl-lorraine.fr ou à inscription@nancy.unicancer.fr

Information sur le dépistage organisé du cancer colorectal

Pendant tout le mois de mars, l’Espace de Rencontres et d’Information de l’ICL vous informe également sur le dépistage organisé du cancer colorectal, en lien avec ADECA54, la CPAM 54 et URILCO Lorraine.

 

Marseille, Institut Paoli-Calmettes

Une prise en charge pour les patients du diagnostic à l’après-cancer

Le programme national de dépistage du cancer colorectal s’appuie sur un test de dépistage immunologique tous les 2 ans.

Si le résultat du test est positif, une coloscopie doit être effectuée pour confirmer ou infirmer le diagnostic. A l’Institut Paoli-Calmettes, les cancers du côlon et du rectum sont pris en charge dès cette étape.

L’IPC, une plateforme de dernière génération pour un diagnostic réalisé dans un temps resserré

Parce que le diagnostic précoce joue un rôle-clé dans la prise en charge d’un cancer du côlon ou d’un cancer du rectum, la qualité de cette coloscopie et le savoir-faire de l’équipe sont fondamentaux.

Une équipe de 5 gastro-entérologues est mobilisée pour permettre aux patients des consultations rapides et concentrées dans le temps, avec une plateforme d’endoscopie de dernière génération pour le diagnostic et, très souvent, le traitement direct des lésions.

Si un cancer du rectum est suspecté, un bilan rectum rapide est proposé. Il inclut à la fois plusieurs types d’examens et une prise en charge pluridisciplinaire. A l’IPC, nous proposons aux patients qui en ont besoin un rendez-vous le plus rapidement possible pour une coloscopie, soit au maximum sous 10 jours ; la consultation d’anesthésie est regroupée avec la consultation pour la coloscopie pour éviter au patient de se déplacer plusieurs fois. Une consultation d’oncogénétique pour les patients à risques familiaux peut être proposée dans la même journée.

Chirurgie mini-invasive personnalisée et robot chirurgien

La coelioscopie multi-trocart, voie d’abord chirurgicale mini-invasive, permet de réaliser des interventions à ventre fermé, sous le contrôle d’une caméra, avec simplement trois à cinq petites incisions de 5 à 12 mm chacune.

En France, entre 2007 et 2015, on est passé à seulement 20 % des patients traités par une chirurgie du côlon par coelioscopie multi-trocart. Le pourcentage est encore trop faible pour une chirurgie qui offre l’énorme avantage de limiter la taille des incisions et l’impact de la chirurgie. Dans des centres experts comme l’IPC, le ratio est beaucoup plus important : plus de 90% des cas.

Deux robot chirurgiens permettent d’intensifier la prise en charge des cancers colorectaux par chirurgie mini-invasive assistée par le robot.

De nouvelles techniques pour optimiser la chirurgie mini-invasive et réduire les séjours de 10 à 2 jours

Ces dernières années, innovation après innovation, de nouveaux outils se sont peu à peu greffés à l’approche coelioscopique.

De multi-trocart, la coelioscopie tend à devenir mono-trocart, en passant par le nombril. Pratiquée à l’IPC depuis début 2012, et de plus en plus, la colectomie par incision unique permet de réduire les douleurs et les séquelles pariétales pour le patient. Malheureusement, elle ne s’adapte pas aux situations difficiles.

La coelioscopie 3D a quant à elle débuté courant 2016, l’IPC s’étant doté d’une colonne de coelioscopie 3D financée grâce à l’aide d’associations mécènes de l’Institut. Le chirurgien opère en bénéficiant d’une vision tridimensionnelle, ce qui augmente la précision du geste chirurgical. Enfin, la durée d’intervention est raccourcie d’une trentaine de minutes environ.

Depuis peu, la coelioscopie devient « micro ». En micro-coelioscopie, les instruments utilisés sont dorénavant de 3 mm contre 5 mm à 10 mm. Cette technique fait partie du concept de « low impact coelioscopy », qui y associe une insufflation à basse pression.

En savoir plus sur la prise en charge des cancers colorectaux à l’IPC

Nice, Centre Antoine Lacassagne

Source

A l’occasion de Mars Bleu, mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal, le Centre Antoine Lacassagne se mobilise pour rappeler l’importance du dépistage et de la prévention et organise un événement ouvert à tous le mardi 27 mars.

Journée d’information de la cancer colorectal

En partenariat avec Aprémas, centre de coordination du dépistage des cancers, une opération grand public aura lieu le mardi 27 mars de 14h00 à 16h00 au Centre Antoine Lacassagne.

Au programme,

Bénéfices d’une alimentation équilibrée dans la prévention du cancer colorectal

  • Conseils nutritionnels de l’équipe de nutrition du Centre
  • Recettes santé,
  • Dégustation de jus de fruits et de légumes frais

Bienfaits de l‘activité physique

La CAMI Sport et Cancer vous présentera les bienfaits de l’activité physique ou comment diminuer le risque de survenue ou de rechute du cancer en pratiquant une activité physique régulière.

Dépistage du cancer colorectal

L’Aprémas, centre de coordination du dépistage des cancers, vous informe sur le dépistage du cancer colorectal

Questions et réponses des associations de patients

  • La Ligue Contre le Cancer
  • Association France Côlon

 

Rennes, Centre Eugène Marquis

Conférence : actualités et innovations dans la prise en charge du cancer colorectal

à 17h à l’amphithéâtre agora D

Vendredi 30 mars 2018 à 17h

Dépistage organisé du cancer colorectal
 avec le Pr Lièvre du CHU de Rennes

Formes familiales de cancers digestifs
avec le Dr Le Sourd du Centre Eugène Marquis,

Chirurgie du cancer colorectal
avec des chirurgiens de la Clinique La Sagesse et le Pr Meunier du CHU de Rennes,

Chirurgie des métastases hépatiques
avec le Pr Boudjema du CHU de Rennes,

Nouvelles techniques de radiothérapie
avec des radiothérapeutes du Centre Eugène Marquis,

Traitements médicaux des cancers digestifs, nouveautés
avec le Dr Edeline du Centre Eugène Marquis.

Inscriptions par téléphone au 02.99.25.30.96 ou par mail à communication@rennes.unicancer.fr

Strasbourg, Centre Paul Strauss

Médecins, soignants, associations de patients se mobilisent pour faire reculer le cancer colorectal et accueillent professionnels de santé, patients, visiteurs ...

Stands Prévention & Dépistage

Lundi 19 mars 2018, de 10h à 16h Rez-de-chaussée 

Venez à la rencontre de spécialistes et bénéficiez de leurs conseils.

Adopter les bons comportements au quotidien
Gaëlle Bettinger et Cécile Finck, diététiciennes donneront des conseils en matière de nutrition.
Thibaut Kuhn, enseignant d’activités physiques adaptées vous guidera dans le choix d’une activité physique. 

Connaître les symptômes à surveiller et les conseils à suivre
Le Docteur Isabelle Gendre, médecin coordinateur d’ADECA Alsace, rappellera les consignes en matière de pré- vention et de dépistage.

Hommes ou femmes âgé(e)s de plus de 50 sont les plus touché(e)s par le cancer colorectal. Plus la maladie est détectée tôt, plus les chances de guérison sont élevées.   

Des associations en soutien aux patients       

  • URILCO, association d’entre-aide des stomisés digestifs et urinaires.
  • HNPCC-Lynch, prédisposition héréditaire aux cancers du côlon et du rectum, de l’utérus et plus rarement à d’autres cancers (sous réserve).
  • LA LIGUE contre le cancer, comité du Bas-Rhin  

 

Conférence publique : prévention, dépistage, traitements du cancer colorectal

Lundi 19 mars 2018, à 18h  Salle de conférences 5e étage
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Inscription au 03 88 25 85 81