Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle Unicancer

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

La recherche à Unicancer

Découvrez notre activité

01/07/2020

Les Centres de lutte contre le Cancer, un modèle innovant et agile au service de la santé publique

Paris, le 1er juillet 2020 – Au cours de son colloque organisé le 30 juin, Unicancer dévoile ses propositions dans le cadre de la co-construction de la stratégie décennale de lutte contre le cancer, pilotée par l’Institut national du cancer (INCa). La Fédération des Centres de lutte contre le cancer présente ainsi 46 propositions concrètes autour des cinq objectifs prioritaires pour franchir de nouveaux caps en s’appuyant sur les révolutions technologiques en cours. Ces propositions viennent compléter celles déjà formulées dans le cadre du Ségur de la santé et viendront également nourrir la nouvelle loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR).

La Contribution d’Unicancer à la stratégie décennale

Les Centres de lutte contre le cancer (CLCC) ont largement contribué à l’élaboration et à la mise en œuvre des Plans cancer successifs. Ils sont ainsi à l’origine de nombreuses initiatives généralisées par le Plan cancer, ils ont également été des partenaires privilégiés pour de nombreuses expérimentations. La cancérologie a prouvé qu’elle est un formidable terrain d’innovations thérapeutiques, technologiques et organisationnelles :

« La stratégie décennale doit à la fois prendre acte des enjeux qui ont émergé ces dernières années, et s’inscrire dans la continuité des précédents Plans Cancer. Il est fondamental de poursuivre les actions entamées notamment pour accompagner les évolutions technologiques et thérapeutiques et favoriser l’émergence de l’innovation. Les financements correspondants doivent bien entendu être maintenus pour parvenir aux ambitieux objectifs que nous nous sommes fixés et qui demandent une mobilisation continue et sans faille. » déclare Jean-Yves Blay, Président d’Unicancer.

La contribution d’Unicancer adressée à l’Inca propose de répondre aux enjeux de la stratégie décennale 2021-2031, autour de cinq objectifs majeurs :

  • Améliorer la prévention et le dépistage, en exploitant pleinement les nouvelles technologies dans le cadre d’un futur plan national « Intelligence artificielle, réalité virtuelle et cancer » et en développant un maillage de centres de prévention du cancer multidimensionnels coordonnés par les CLCC, en lien avec les structures de dépistage régionales. Unicancer propose également de renforcer le dépistage des facteurs environnementaux, la diffusion des recommandations de santé publique (alcool et le tabac, exposition au soleil, etc.) et d’accélérer la prise en charge des formes familiales de cancer.
  • Améliorer la qualité de vie des patients traités pour un cancer et prévenir les séquelles en impliquant davantage les patients dans leur parcours et dans la formation à la qualité des soins des professionnels médicaux et paramédicaux ; en intensifiant les efforts de recherche pour identifier de nouvelles mutations somatiques et en développant la protonthérapie. Plus largement, Unicancer souhaite réduire les séquelles des patients par une conception globale de la prise en charge et de l’accompagnement (faciliter le retour au travail, financer une activité physique adaptée, développer des structures de prévention des séquelles des cancers pédiatriques et les repérer de manière systématique et précoce).
  • Progresser dans le domaine des cancers de pronostic défavorable en dépistant plus précocement, optimisant les parcours de soins et réduisant les délais. Unicancer souhaite poursuivre la stratégie de gradation des soins et développer les centres de référence par pathologies, notamment en rehaussant les seuils d’autorisation.
  • Parvenir à réduire les inégalités d’accès en facilitant l’accès de tous aux actes de diagnostic moléculaire par une révision des modalités de financement ; et en généralisant les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) moléculaires avec orientation des patients pouvant bénéficier d'un essai. La prise en compte des indicateurs sociaux-économiques des patients dans le financement est également un enjeu majeur. Des mesures adaptées doivent être mises en place (création d’un congé indemnisé, développement des structures de répit de l’accompagnement social et psychologique). Les outils de suivi des patients entre professionnels de santé dans une logique de parcours de soins doivent être généralisés.
  • Développer une politique de recherche ambitieuse et innovante assortie de nouveaux leviers (financiers, réglementaires) en pérennisant les fonds soutenant la recherche académique et en instaurant des financements dédiés aux recherches sur les données et les entrepôts de santé. Les dispositions réglementaires pour la recherche clinique académique doivent également être adaptées dans un contexte de compétition internationale. Il est en outre impératif de soutenir la recherche translationnelle et de garantir un continuum recherche fondamentale - recherche clinique.

Des propositions au service du Ségur de la santé

Unicancer a dévoilé le 15 juin sa contribution dans le cadre de la large concertation engagée auprès des acteurs du système de santé autour de cinq axes :

  • Valoriser les compétences et revaloriser les salaires des soignants et des médecins, pour favoriser l’exercice des missions des CLCC et répondre à l’attente palpable des salariés ; en premier lieu en transposant les mesures de revalorisation salariale et leurs modalités de financement, en cours de négociation au sein de la Fonction Publique Hospitalière. Les propositions d’Unicancer en matière de politique sociale visent à valoriser les compétences et proposer des parcours attractifs. Concernant les praticiens, l’enjeu est de mieux valoriser les professionnels tout au long de leur carrière, de développer des parcours facilitant une activité de recherche de pointe et de proposer une organisation du travail plus flexible.
  • Consolider le modèle de gouvernance des CLCC, en garantissant leur statut, leur autonomie et le financement de leurs missions de service public. Les CLCC ont un modèle réactif et innovant qui s’oriente vers l’intégration renforcée du patient dans la prise de décision institutionnelle et l’organisation des parcours de soins.
  • Unicancer et les CLCC proposent de constituer des filières territoriales pour l’amélioration du dépistage et de la prévention des cancers. Sous l’égide des ARS et en lien avec les élus, les CLCC (qui sont investis d’une mission de prévention et de promotion du dépistage sur leur territoire) proposent de copiloter des projets territoriaux en cancérologie axés sur les parcours de soins des patients. Pour garantir l’accessibilité et l’égalité d’accès à des soins de qualité, sans dépassement d’honoraires, sur l’ensemble des territoires, Unicancer souhaite une coordination des différents acteurs permettant d’assurer un parcours de santé sans rupture.
  • La fédération des CLCC souhaite une réforme qui permette de favoriser l’exercice de missions de service public par des mécanismes de financement fondés sur les parcours des patients, la pertinence des soins, la qualité et l’accompagnement de projets d’investissement au service de l’innovation. L’enjeu est notamment de mieux valoriser les activités de recours. La crise du Covid-19 a pesé sur les comptes des Centres, qui ont été largement mobilisés pour lutter contre l’épidémie. Il est nécessaire de sécuriser financièrement les établissements, en couvrant les surcoûts ou pertes de recettes liés à la crise. La réforme doit également garantir un accès équitable aux aides à l’investissement pour tous les établissements de santé quel que soit leur statut. Dans le cadre de la loi relative à la dette sociale et à l’autonomie, Unicancer sollicite une reprise partielle de la dette des CLCC pour solvabiliser les établissements, assainir leur santé financière et de leur donner des marges de manœuvre financières pour investir.
  • Fort de son rôle central dans la recherche médicale française Unicancer porte des propositions visant à renforcer le dynamisme et l’excellence de la recherche française en cancérologie par des leviers organisationnels et financiers, à travers le renforcement des liens entre CLCC et Universités, la réforme des MERRI et des actes innovants et l’adaptation de la réglementation et des procédures. Parmi les priorités, une accélération de la recherche sur les données est nécessaire ; comme le soutien à la recherche translationnelle et l’utilisation des médicaments innovants dans un cadre contrôlé garantissant l’égalité d’accès à l’innovation.

 

Des propositions pour la nouvelle loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR)

Dans le cadre de la réforme de l’hôpital, Unicancer a formulé des propositions qui pourront nourrir la nouvelle LPPR. La fédération défend notamment un rapprochement CLCC / Universités de rattachement sur la base de conventions bipartites. Elle propose également d’asseoir une légitimité juridique aux partenariats entre les CLCC et leurs Universités en leur permettant de conclure une convention cadre définissant l’ensemble des projets, thématiques et domaines qui les lient sur chaque territoire.

UNICANCER partage par ailleurs pleinement la position de la Conférence des Présidents d’Université et de la Conférence des doyens sur le projet de LPPR, ces derniers souhaitant une modification de l’article 23 afin d’affirmer le rôle des Universités comme pilotes de la coordination de la recherche en Santé dans leur territoire.

 

En savoir plus 

 

Stratégie décennale :

Télécharger la contribution d'Unicancer

 

Ségur de la santé : les propositions d’Unicancer pour la réforme de l’hôpital

Télécharger la synthèse des 33 propositions d’Unicancer dans le cadre de la réforme de l’hôpital

Télécharger le communiqué de presse 

 

Colloque Unicancer du 30 juin :

Télécharger le programme du colloque

 

Contacts Presse

Valérie PERROT-EGRET – UNICANCER – dircom@unicancer.fr