Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

19/06/2017

La qualité de vie des patientes pendant et après le traitement du cancer du sein

Le 17 juin 2017, les équipes médicales ont présenté aux patientes et pour la toute première fois les premiers résultats de l’étude CANTO. Cette rencontre entre experts, associations et patientes leur a permis d’échanger et de témoigner autour de la qualité des soins dans l’étude, des effets secondaires de la chimiothérapie, de la prise en charge de la fatigue, de l’évaluation de la qualité de vie ou encore du retour au travail.

 

 

L’étude CANTO (CANcer TOxicities), financée via le Grand emprunt, dans le cadre du programme Investissements d’Avenir, et menée par UNICANCER (qui réunit les Centres de lutte contre le cancer – CLCC), a pour but de quantifier et de prévenir les effets secondaires liés aux traitements (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie…) des patientes traitées pour un cancer du sein.  Aujourd’hui, plus de 10 000 patientes ont été incluses dans l’étude depuis son lancement en 2012.

Changer les pratiques

«Les patientes ayant présenté un cancer du sein guéri ont une qualité de vie inférieure à celle de la population générale. Quelles en sont les causes ? Les traitements administrés qui génèrent souvent des toxicités. CANTO est une base de données prospective de 12 000 patientes à terme et il s’agit de la seule étude de cette ampleur dans le monde consacrée aux « séquelles » de l'après cancer» déclare le Pr Fabrice André en introduction de la journée. Coordonnateur de l’étude et oncologue à Gustave Roussy (CLCC de Villejuif), il précise : « CANTO, par ses différentes études, donne la possibilité d’impacter la pratique médicale pour à terme diminuer les séquelles des traitements administrés et changer les pratiques ».

Des appels à projets annuels sont en effet lancés auprès des équipes investigatrices de l’étude avec une haute priorité donnée aux projets sur l’évaluation de la fatigue et de l’activité physique en complément des axes de recherches stratégiques de CANTO tels que l’impact systémique des traitements, les impacts neuropsychologique, médico-économique ou encore le retour au travail.

Améliorer la qualité de vie des patientes

Comment améliorer la qualité de vie des patientes pendant et après les traitements et leur offrir la meilleure qualité de vie possible ? Prévenir les effets secondaires, mieux prendre en charge la fatigue … à mi-parcours, des oncologues, une biologiste, une psychiatre et une sociologue des CLCC ont présenté aux patientes les premiers résultats des différentes études qui composent CANTO (voir détails dans le dossier de presse). « Avec ces premiers résultats, nous allons avoir une base de données unique… nous entrons dans une ère nouvelle » s’est réjoui Paul Cottu, oncologue à l’Institut Curie (CLCC de Paris). Parmi les intervenants, une patiente a également apporté son témoignage « J’ai accepté tout de suite de participer à l’étude CANTO parce que je trouvais que c’était important de savoir … et aussi pour éventuellement aider d’autres patientes et s’aider mutuellement ». A noter qu’un site internet permet aux 10 000 patientes de l’étude d’être tenue informées au fil de l’eau et d’interagir avec les équipes de recherche.

«  L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) a jugé que l’étude CANTO était solide, rigoureuse et avait un très fort potentiel. Elle a aussi souligné l’importance de suivre les patientes au-delà de 5 ans » déclare le Dr Patrick ARVEUX, épidémiologiste au Centre Georges-François Leclerc (CLCC de Dijon), avant de clore la journée par ces mots «  vous êtes venues nombreuses aujourd’hui et vos témoignages nous sont précieux. Votre participation à l’étude CANTO est essentielle pour améliorer la qualité de vie des patientes traitées pour un cancer du sein ».

 

Plus d'information

Site internet de l'étude CANTO

Dossier de presse

Contact pour la presse>> Gwendoline Miguel >>  01 76 64 78 00 >> presse@unicancer.fr