Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

28/09/2015

Essai AcSé Crizotinib : faisabilité, accès sécurisé et équitable à une thérapie ciblée - le Crizotinib démontre son efficacité sur deux autres altérations génétiques

Le Crizotinib démontre son efficacité sur deux autres altérations génétiquesEn France, il est possible de proposer sur tout le territoire un accès au diagnostic moléculaire et au traitement par thérapie ciblée aux patients atteints de cancer en impasse thérapeutique.

C’est ce que démontrent les résultats actualisés de l’essai AcSé crizotinib promu par UNICANCER, en partenariat avec la Fondation ARC, dans le cadre du programme AcSé mené sous l’égide de l’Institut national du cancer, présentés par le Pr Gilles Vassal, Directeur de la recherche clinique à Gustave Roussy et investigateur principal, le samedi 26 septembre au Congrès Ecco-ESMO (25-29 septembre, Vienne, Autriche).

 

 

Ce programme pour les patients, adultes et enfants, en impasse thérapeutique va générer de la connaissance en garantissant un accès sécurisé à des traitements innovants.

A la fin de l’essai nous aurons mieux compris ce que sont ces maladies, ce que sont les altérations génétiques associées.

Le Pr Gilles Vassal, Directeur de la recherche clinique
à Gustave Roussy et investigateur principal

 

 

Des résultats prometteurs dans le cancer du poumon pour d’autres altérations génétiques

Le crizotinib est une thérapie ciblée indiquée pour le traitement des patients adultes atteints d’un cancer du poumon et présentant une altération du gène ALK. Ce médicament cible également des altérations des gènes MET et ROS1 qui sont présents dans de nombreuses pathologies cancéreuses. Mais pour le moment le crizotinib n’est autorisé que pour le traitement des cancers du poumon ALK+.

L’objectif de l’essai AcSé crizotinib est de permettre aux patients, adultes et enfants souffrant d’un cancer présentant une des cibles du crizotinib, d’avoir accès au médicament dans le cadre sécurisé d’un essai thérapeutique.

Le diagnostic moléculaire a été réalisé pour plus de 5 000 patients atteints de 14 cancers différents comme le cancer du poumon, du colon, du sein, du rein, des voies biliaires, le lymphome anaplasique à grandes cellules, les tumeurs inflammatoires myofibroblastiques (TIM) et chez l’enfant le neuroblastome et le rhabdomyosarcome entre autres. Ils étaient suivis dans 168 centres à travers la France.

Au total 131 patients (dont 8 de moins de dix-huit ans) ont été inclus dans l’essai thérapeutique de phase II. Ils ont reçu le crizotinib par voie orale.

72% (28/39) des patients souffrant d’un cancer du poumon avec une altération du gène ROS 1 ont eu une réponse tumorale et 44% étaient sans maladie progressive après 12 mois de traitement. 28% (7/25) des patients souffrant d’un cancer du poumon avec une amplification du gène MET ont aussi répondu au traitement, ainsi que des patients, adultes et enfants, ayant un lymphome et une TIM.

En revanche, le crizotinib n’a pas d’activité sur les cancers du côlon ayant une amplification du gène MET.

 

L’essai AcSé crizotinib

L’essai AcSé crizotinib est le 1er essai thérapeutique lancé dans le cadre du programme AcSé (accès sécurisé à des thérapies ciblées), mené sous l’égide de l’Institut National du Cancer (INCa), en accord avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

L’essai AcSé crizotinib est réalisé grâce au partenariat de l’INCa et de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer et promu par UNICANCER.

Le crizotinib est mis à disposition par Pfizer. Cet essai de médecine personnalisée réalisé sur l’ensemble du territoire est rendu possible grâce aux 28 plateformes de génétique moléculaire financées par l’INCa.

Ce sont, en moyenne, 300 tumeurs de patients testées par mois dans l’ensemble de ce réseau de plateformes.

L’essai AcSé crizotinib a démontré que le programme AcSé répond à son objectif premier, qui est de permettre aux patients en échec thérapeutique dans toute la France de bénéficier, dans le cadre d’un accès sécurisé, de traitements innovants. « L’accès équitable aux innovations sur tout le territoire, y compris en Outremer, est, en effet, un des objectifs majeurs du Plan Cancer 3 » souligne le Professeur Agnès Buzyn, Présidente de l’INCa.

Débuté en juillet 2013, l’essai AcSé crizotinib se poursuit et devrait durer quatre années.

A l’issue de l’essai, il sera possible de savoir quelles pathologies et quels patients pourront bénéficier de ce traitement, et donc de déterminer plus avant les modalités de traitement.

Un autre essai, AcSé vémurafenib, également promu par UNICANCER et financé par la Fondation ARC, est en cours depuis fin 2014.

Il procure aux patients ayant un cancer qui présente une mutation de B-RAF un accès sécurisé au vémurafénib qui est indiqué pour le traitement des mélanomes B-RAF mutés.

 

Plus d'informations

Contacts presse :

UNICANCER – à Vienne pendant la durée du congrès
Responsable communication – Viviane Tronel

Tél : 01 76 64 78 00 – 06 22 19 92 58 – E-mail : v-tronel@unicancer.fr
Chargée de communication – Agathe Lasne
Tél : 01 71 93 67 06 – E-mail : a-lasne@unicancer.fr

INCa - Responsable presse – Julie Decoutère
Tél : 01 41 10 14 44 – E-mail : presseinca@institutcancer.fr

Fondation ARC pour la recherche contre le cancer
Directeur du développement et de la communication – Sylvain Coudon
Tél. : 01 45 59 59 20 ‐ E-mail : SCoudon@fondation-arc.org

GUSTAVE ROUSSY : contact Gilles Vassal
Direction de la communication – Christine Lascombe
Tél : 01 42 11 41 75 – E-mail : christine.lascombe@gustaveroussy.fr

Chargée des relations médias – Claire Parisel
Tél. 01 42 11 50 59 – 06 17 66 00 26 – E-mail : claire.parisel@gustaveroussy.fr