Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

01/10/2012

Cancer de la prostate métastatique : les résultats finaux d’une étude sur l’association docétaxel et hormonothérapie

R&D UNICANCERLes résultats finaux de l’étude GETUG –AFU 15 ont fait l’objet d’une présentation orale ce dimanche 30 septembre au Congrès de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) à Vienne.

Cette étude clinique de phase III a comparé l’association d’un traitement hormonal avec docétaxel au traitement hormonal seul en première ligne de traitement chez les patients ayant un cancer de la prostate au stade métastatique hormonosensible.

Les résultats présentés ont concerné la survie globale à 36 mois, la survie sans progression à 24 mois, la qualité de vie et la tolérance au traitement.

Le Dr Gwenaëlle Gravis, médecin oncologue à l’Institut Paoli-Calmettes (Marseille), a présenté à l’ESMO les résultats finaux de l’étude GETUG-AFU 15, dont elle a été le coordonnateur.

Cette étude de phase III a inclus 385 patients entre 2004 et 2008. L’objectif était de comparer l’association d’un traitement hormonal avec le docétaxel au traitement hormonal seul en première ligne de traitement chez les patients ayant un cancer de la prostate au stade métastatique hormonosensible. L’étude a été promue par UNICANCER dans le cadre d’un partenariat avec l’Association française d’urologie (AFU) et a bénéficié d’une aide de la Ligue contre le cancer pour son financement.

Le traitement standard actuel du cancer de la prostate métastatique hormonosensible est la privation androgénique avec une médiane de survie de 30 à 40 mois. L’efficacité du docétaxel chez des patients présentant un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration a été prouvée. Cela a conduit à évaluer l’intérêt d’associer le docétaxel à l’hormonothérapie en traitement de première ligne du cancer de la prostate métastatique.

Les résultats finaux de l’étude GETUG-AFU 15 montrent que le docétaxel administré précocement dans la maladie métastatique du cancer de la prostate, c’est-à-dire au moment de l’introduction d’une hormonothérapie, n’apporte pas de bénéfice en termes de survie globale par rapport à l’hormonothérapie seule.

Cependant, la survie sans progression a été significativement plus longue chez les patients qui ont reçu l’association docétaxel+hormonothérapie comparée à ceux qui ont reçu l’hormonothérapie seule (22,9 mois vs 12,9 mois).

La toxicité rapportée de l’administration conjointe de l’hormonothérapie et du docétaxel n’est pas fondamentalement différente de celle qui est observée habituellement chez les patients qui reçoivent le docétaxel au moment de la résistance à la castration, en dehors des neutropénies fébriles plus fréquentes. Néanmoins, ce traitement reste plus difficile à supporter que l’hormonothérapie seule.

La qualité de vie des patients a été globalement altérée pendant la chimiothérapie mais les scores principaux sont équivalents dans les 2 bras lors de l’évaluation à 1 an.

 

 

Il n’y a pas, avec ces résultats, d’indication à faire la chimiothérapie par docétaxel plus tôt que ce qui est actuellement proposé, c’est-à-dire au moment où l’hormonothérapie seule n’est plus suffisante.

Le Dr Gravis, médecin oncologue à l’Institut Paoli-Calmettes

 

 

Les résultats de cet essai vont être communiqués aux patients sous forme de lettre remise par les investigateurs lors des prochaines consultations. Ce courrier est d’ores et déjà disponible et accessible.

Consulter le courrier d'information pour cette étude

 

Plus d'informations

Contacts presse :

UNICANCER
Viviane Tronel
Chef de projet communication
Tél. : 01 76 64 78 00 / 06 22 19 92 58
E-mail : v-tronel@unicancer.fr

Institut Paoli Calmettes
Elisabeth Belarbi
Assistante communication IPC
Tél. : 04 91 22 37 48
E-mail : communication@ipc.unicancer.fr

Consulter l’abstract n° 893O sur le site officiel du Congrès de l’ESMO

UNICANCER à l'ESMO 2012