Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

17/02/2012

Campagne tarifaire 2012 : la Fédération UNICANCER défend un financement cohérent avec les objectifs du Plan cancer

Fédération UNICANCER, fédération des Centres de lutte contre le cancerLa Fédération française des Centres de lutte contre le cancer (Fédération UNICANCER) demande à la Direction générale de l’Offre de soins (DGOS) que la campagne tarifaire 2012 prenne en compte les priorités fixées par les plans de santé publique, tels que le Plan cancer 2009-2013.

Début février, la DGOS a présenté ses propositions sur l’évolution du modèle de financement des établissements de santé en 2012.

Concernant la question de la convergence des tarifs, la Fédération UNICANCER maintient très fermement sa position selon laquelle la convergence doit respecter les plans de santé publique, tout en répartissant au plus juste l’effort en fonction de l’importance de l’écart tarifs/ coûts au sein des activités spécifiques.

Dans cette optique, la Fédération UNICANCER défend une convergence appliquée seulement aux groupes homogènes de séjour (GHS) sur financés à plus 5%, et avec une baisse de tarifs moins importante sur les GHS concernés par les plans de santé publique (cancers, soins palliatifs, activités lourdes et AVC).

La Fédération UNICANCER demande également que les efforts de convergence sur ces derniers soient concentrés sur les GHS dont l’écart entre le tarif et le coût est supérieur à 28%.

Selon la Fédération UNICANCER, le ciblage de la convergence sur des activités telles que la cancérologie ne doit pas nuire à l’effort réel des pouvoirs publics de rééquilibrage du financement de la cancérologie par une meilleure reconnaissance des prises en charges lourdes et de la chirurgie carcinologique entrepris ces dernières années.

 

 

Chaque année, on détecte en France environ 360 000 nouveaux cas de cancer. Actuellement, une personne sur deux survit 5 ans après le diagnostic de la maladie. C’est un des meilleurs résultats européens. Le maintien du soutien de l’Etat est indispensable pour faire avancer la lutte contre le cancer dans notre pays et garantir à tous les Français l’accès aux innovations thérapeutiques.

Le Pr Josy Reiffers, président de la Fédération UNICANCER