Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

26/10/2017

AstraZeneca et Unicancer lancent un projet de partenariat dans le cadre du plan national algérien de lutte contre le cancer

Afin d’apporter leur contribution à la mise en œuvre du Plan national de lutte contre le Cancer Algérien 2015-2019, le laboratoire AstraZeneca, société biopharmaceutique mondiale axée sur l'innovation, notamment en oncologie, et UNICANCER, la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer, ont lancé un projet de partenariat dans le domaine de la recherche clinique. Il implique en outre plusieurs acteurs algériens : la Société Algérienne d’Oncologie Médicale (SAOM), qui apporte le soutien académique et scientifique au projet, et Clinica Group, une société de recherche agréée par le Ministère de la Santé. Ce projet est mis en place sous l’égide du Ministère algérien de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.

Ce partenariat consiste dans un premier temps en un état des lieux de six centres anticancer algériens (CAC), à savoir : Centre Pierre et Marie Curie (Alger), CAC Tizi Ouzou, CAC d’Oran, CAC Batna, CAC Tlemcen, et CAC Annaba. Cet état des lieux sera réalisé sur le terrain par les équipes de Clinica Group, qui s’appuiera sur l’expertise d’UNICANCER. A l’issue de cet état des lieux, un programme de développement de ces établissements pourra être mis en place sur le terrain après validation du Ministère de la santé algérien, ce qui permettrait aux différents sites algériens d’intégrer à terme le réseau international de recherche d’UNICANCER. Le projet lancé aujourd’hui pourrait permettre à l’Algérie de participer aux programmes de recherche internationaux, notamment ceux conduits par UNICANCER, et ainsi d’apporter l’innovation thérapeutique aux patients algériens atteints de cancer.

Francois JAN, Président d’AstraZeneca Algérie, a déclaré : « AstraZeneca met à la disposition des patients algériens de nombreuses innovations, en particulier en cancérologie, et nous travaillons en étroite collaboration avec l’ensemble des parties prenantes en Algérie dans un seul et même objectif : améliorer la santé des patients algériens. Le lancement de ce nouveau projet, en créant le lien entre des acteurs algériens (Centre hospitaliers, SAOM, et Clinica Group) et UNICANCER, permettra de mettre en avant la recherche clinique en Algérie au service du patient algérien, et ainsi pour AstraZeneca d’apporter notre support aux autorités et à la communauté scientifique algériennes, dans la mise en place du plan cancer. »

De son côté, Pascale FLAMANT, Déléguée Générale d’UNICANCER a précisé : « UNICANCER est très engagé dans la lutte contre le cancer à l’international. Collaborer aujourd’hui avec les centres anticancer impliqués dans la recherche clinique en Algérie, dans le cadre de ce partenariat avec AstraZeneca et les différents acteurs algériens, nous permettra de partager notre savoir-faire et ainsi d’apporter notre contribution au plan cancer algérien. »

Docteur Salah Eddine SAHRAOUI, Directeur Général de Clinica Group, a ajouté : « Ce projet nous permettra de développer l’attractivité de la recherche clinique algérienne au niveau international. Nos centres peuvent aisément atteindre un haut niveau d’expertise, et ce au vu des compétences dont dispose l’Algérie que ce soit en Oncologie ou dans d’autres spécialités. Ce travail permettra à nos confrères médecins sur le terrain d’acquérir et/ou de compléter un savoir-faire dans le domaine de la recherche clinique, qui est de nos jours indissociable d’une carrière hospitalo-universitaire. »

Le Professeur Mohamed L’HADJ, Directeur Général des Services de Santé et de la Réforme Hospitalière a précisé : « Le cancer est toujours l'une des premières causes de mortalité dans le monde. Le vieillissement de la population, les facteurs environnementaux, les changements d'habitudes alimentaires et des modes de vie concourent à accroître ce risque. Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière a établi comme priorité la lutte contre le cancer, et le développement de la recherche clinique en oncologie est l’un des piliers de notre Plan Cancer. C’est pour cela que nous pensons que ce projet de partenariat sur cette thématique est d’une grande valeur ajoutée pour les services concernés et pour l‘Algérie d’une manière plus globale. »