Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle Unicancer

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

La recherche à Unicancer

Découvrez notre activité

01/06/2018

ASCO 2018: les temps forts d’Unicancer et des Centres

Le réseau Unicancer est à nouveau représenté au congrès de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), le principal rendez-vous de la communauté internationale de cancérologues, du 1 au 5 juin 2018 à Chicago (Etats-Unis). Les résultats des études promues par Unicancer seront présentées à travers quatre présentations orales et des posters. Les médecins-chercheurs des CLCC viendront présenter les études de leurs Centres

 

Communications orales

Un essai ouvre la voie à de nouvelles indications dans plusieurs cancers pour le crizotinib

Biomarker-driven access to crizotinib in ALK, MET or ROS1 positive (+) malignancies in adults and children: the French national AcSé Program

Groupe Médecine personnalisée

Etude : AcSé crizotinib

Auteurs : Gilles Vassal, Nathalie Cozic, Gilbert Ferretti, Sophie Taïeb, Roch Houot, Laurence Brugières, Thomas Aparicio, Jean-Yves Blay, Ivan Bièche, Sylvie Lantuejoul, Céline Mahier – Ait Oukhatar, Natalie Hoog-Labouret, Denis Moro-Sibilot.

Au démarrage du projet en août 2013, le crizotinib est une thérapie ciblée d’administration orale autorisée seulement pour le traitement des patients qui souffrent d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) présentant une altération moléculaire spécifique (translocation de ALK) dans leur tumeur. Cependant, le crizotinib agit sur trois cibles moléculaires ALK, MET et ROS1 qui sont retrouvées dans plus d’une quinzaine d’autres cancers. Les résultats présentés montrent que le crizotinib apporte un bénéfice dans d’autres types de cancers du poumon, dans les lymphomes anaplasiques, dans les sarcomes inflammatoires, ainsi que dans certains cancers gastriques et des tumeurs très rares chez l’enfant.

Présentation orale le vendredi 1 juin ; 2:45 PM, heure locale

Lire notre communiqué de presse :

ASCO 2018 : un essai ouvre la voie à de nouvelles indications dans plusieurs cancers pour le crizotinib

Voir le résumé en ligne (anglais) : abstract  2504 

 

Une augmentation de survie significative dans le cancer du pancréas localisé avec le protocole FOLFIRINOX

Unicancer GI PRODIGE 24/CCTG PA.6 trial: A multicenter international randomized phase III trial of adjuvant mFOLFIRINOX versus gemcitabine (gem) in patients with resected pancreatic ductal adenocarcinomas.

Groupe Unicancer gastro-intestinal (UCGI)

Essai : Prodige 24 - Accord 24

Auteurs :  T. Conroy, P. Hammel, M. Hebbar, M. Ben Abdelghani, A. C. Wei, J.L. Raoul, L. Choné, E. François, P. Artru, J. Biagi, T. Lecomte, E. Assenat, R. Faroux, M. Ychou, J. Volet, A. Sauvanet, C. Jouffroy, P. Rat, F. Castan, J.B. Bachet

L’étude Prodige 24-PA.6, promue par Unicancer, évalue les effets d’une nouvelle chimiothérapie de précaution ("adjuvante") chez des patients opérés d’un adénocarcinome canalaire du pancréas, la forme la plus fréquente de cancer du pancréas. Il s’agit d’une étude internationale, de phase III, multicentrique et comparative conduite en France et au Canada avec la collaboration du Groupe canadien des essais sur le cancer (CCTG), financée en France par le Ministère de la Santé et par la Ligue nationale contre le cancer. Les premiers résultats de l'étude montrent une augmentation de survie significative dans le cancer du pancréas localisé avec le protocole FOLFIRINOX.

Présentation orale le lundi 4 juin; 3:12 PM - 3:24 PM; Lieu: Arie Crown Theater

Lire notre communiqué de presse :

Cancer du pancréas : augmentation significative de la survie

Voir le résumé en ligne (anglais) : abstract

 

Résultats d’une large étude de phase III multicentrique française – association chimio-hyperthermie intra-péritonéale (CHIP) chirurgie de cytoréduction pour les patients porteurs de carcinose péritonéale d’origine colorectale

Groupe UCGI  

Essai : Prodige 7 - Accord 15

François Quenet1,MD, Dominique Elias2, MD, PhD, Lise Roca1, M.Sc., Diane Goéré2 , MD, PhD, Laurent Ghouti4, MD, Marc Pocard5, MD, PhD, Olivier Facy6, MD, PhD, Catherine Arvieux7, MD, PhD, Gérard Lorimier8, MD, Denis Pezet9, MD, PhD, Frédéric Marchal10, MD, PhD, Valeria Loi11, MD, PhD, Pierre Meeus12, MD, Hélène de Forges1, PhD, Trevor Stanbury14, PhD, Jacques Paineau3, MD, PhD, Olivier Glehen13

Présentation orale le mardi 5 juin ; 10:42 AM - 10:54 AM; Salle: Hall D1

Un communiqué de presse sera bientôt disponible en ligne

Voir le résumé en ligne (anglais) : abstract

 

REGOBONE : essai de phase II en double aveugle contre placebo du Groupe Sarcomes Français (GSF-GETO) évaluant l’efficacité et la tolérance du régorafénib (REG) chez les patients présentant un ostéosarcome métastatique (metOS)

Groupe sarcome

Etude : SARCOME 12 REGOBONE

Auteurs : Florence Duffaud, Jean-Yves Blay, Olivier Mir, Pascaline Boudou-Rouquette, Sophie Piperno-Neumann, Nicolas Penel, Emmanuelle Bompas, Corinne Delcambre, Elsa Kalbacher, Antoine Italiano, Olivier Collard, Christine Chevreau, Antoine Thyss, Nicolas Isambert, Jessy Delaye, Nicolas De Sousa Carvalho, Camille Schiffler, Corinne Bouvier, Vincent Vidal, Sylvie Chabaud

Une cohorte de 43 patients atteints d’un ostéosarcome métastatique progressif confirmé sans possibilité de traitement à visée curative ont reçu soit le régorafénib soit un placébo de façon aléatoire dans le ratio 2:1. Trente-huit des patients inclus ont pu être évalués pour efficacité avec un taux de survie sans progression à 24 semaines de 35% dans le groupe REG contre 0% dans le groupe placebo. La survie à 1 an était de 53% dans le groupe REG et 33% dans le groupe placebo. L’essai teste également le régorafénib sur trois autres types de sarcomes des os : le sarcome d’Ewing, le chondrosarcome et le chordome.

Présentation orale le lundi 4 juin ; 9:12 AM - 9:24 AM heure locale ; Salle : S100a

Voir le résumé en ligne (anglais) : abstract

 

Tous les horaires

https://iplanner.asco.org/am2018/#/

 

Posters

PADA-1: essai de phase III évaluant la tolérance et l’efficacité du palbociclib (Pal) associé à une thérapie hormonale ciblée dans le cancer du sein métastatique RE+ et HER2- en présence de la mutation ESR1 de l’ADN tumoral circulant.

Groupe UCBG

Essai : PADA-1

Auteurs : Francois-Clement Bidard, Renaud Sabatier, Frederique Berger, Barbara Pistilli, Florence Dalenc, Thibault de la Motte Rouge, Jean-Sébastien Frenel, Coraline Dubot, Sylvain Ladoire, Jean-Marc Ferrero, Laetitia Stefani, Alain Lortholary, Anne-Claire Hardy-Bessard, Julien Grenier, Sibille Everhard, Emmanuelle Jeannot, Charlotte Proudhon, Jerome Lemonnier, Suzette Delaloge, Thomas Bachelot

L’essai PADA-1 actuellement en cours a pour but de démontrer que le basculement du traitement standard Pal + AI vers Pal + Ful (fulvestrant) suite à l’apparition de la mutation ESR1 dans l’ADN tumoral circulant permettra de prévenir la résistance au traitement en enrayant en amont la progression des cancers du sein métastatiques RE+ et HER2-. Le fulvestrant est un médicament d’hormonothérapie ciblée dont l’activité sur les tumeurs mutées ESR1 a été suggérée par des études préclinique; 426 patientes étaient enrôlées dans l’essai au début 2018.

Poster presented Sat, Jun 02, 8:00 AM - 11:30 AM, Poster Board: #183b

 

PRODIGE 14-ACCORD 21 (METHEP-2) : essai sur le bénéfice d’une triple chimiothérapie d’induction par FOLFIRINOX (3-CT) par rapport à une double chimiothérapie FOLFOX/FOLFIRI (2-CT), plus une thérapie ciblée par cétuximab (CET) ou bévacizumab (BEV) sur les métastases inopérables du foie dans les tumeurs colorectales.

Groupe UCGI

Essai : PRODIGE 14 - ACCORD 21

Auteurs : Marc Ychou, Michel Rivoire, Simon Thezenas, Rosine Guimbaud, Francois Ghiringhelli, Anne Mercier Blas, Laurent Mineur, Eric Francois, Faiza Khemissa, Marion Chauvenet, Yves Bécouarn, Philippe Houyau, Thomas Aparicio, Marie Pierre Galais, Franck Audemar, Eric Assenat, Antoine Adenis, Claire Jouffroy-Zeller, Rene Adam, Olivier Bouche

Une augmentation significative du taux de résection chirurgicale complète R0 des métastases hépatiques est démontrée parmi les 256 patients de l’essai avec 56,9% de résection R0 dans le groupe de patients recevant 3-CT contre 48,4% chez les patients recevant 2-CT. La survie médiane est également augmentée avec 42,9 mois dans le groupe 3-CT contre 37,6 mois dans le groupe 2-CT. La chimiothérapie d’induction (3-CT ou 2-CT) était supplémentée d’une thérapie ciblée par anticorps monoclonal (BEV ou CET) en cas de mutation KRAS/RAS.

2 posters: Poster Board: #28 et #41

 

PRODIGE 14-ACCORD 21 (METHEP2) : analyse de sous-groupe sur le bénéfice d’une triple chimiothérapie par FOLFIRINOX (3-CT) plus une thérapie ciblée par cétuximab (CET) ou bévacizumab (BEV) sur les métastases inopérables du foie dans les tumeurs colorectales portant une mutation BRAF.

Groupe UCGI

Essai : PRODIGE 14 - ACCORD 21

Auteurs : Evelyne Lopez-Crapez, Antoine Adenis, Simon Thezenas, Eric Assenat, Eric Francois, Rosine Guimbaud, Marion Chauvenet, Faiza Khemissa, Franck Audemar, Etienne Suc, Michel Rivoire, François Ghiringhelli, Anne Mercier-Blas, Laurent Mineur, Yves Becouarn, Philippe Houyau, Trevor Stanbury, Claire Jouffroy-Zeller, Olivier Bouche, Marc Ychou

Les cancers colorectaux comportant la mutation BRAF posent un défi thérapeutique. Sur les 9 patients de l’essai qui présentaient une mutation BRAF, la réponse tumorale était de 80 contre 0% et les durées médianes de survie sans progression (PFS) et de survie globale (OS) triplées chez ceux ayant reçu 3-CT (5 pts) par rapport à ceux ayant reçu 2-CT (4 pts) avec 6,1 contre 1,8 mois en PFS et 21,3 contre 6,6 mois en OS. Deux résections complètes des métastases ont également pu être réalisées dans le groupe 3-CT + thérapie ciblée. La chimiothérapie d’induction (3-CT ou 2-CT) était supplémentée d’une thérapie ciblée par anticorps monoclonal (BEV ou CT) en cas de mutation KRAS/RAS.

2 posters: Poster Board: #28 et #41

 

PRODIGE 52-UCGI 29-CCTG/CO.27 (IROCAS) : essai international de phase III comparant les traitements adjuvants modifiés mFOLFIRINOX et mFOLFOX6 chez les patients présentant un cancer du côlon de stade III à haut risque (pT4 and/or N2).

Groupe UCGI

Essai : Prodige 52-UCGI 29 IROCAS

Auteurs : Jaafar Bennouna, Thierry Andre, Laurent Miglianico, Loic Campion, Laurent Mineur, You Heng Lam, Sandrine Hiret, Pascal Artru, Olivier Bouche, Florence Borde, Albert Aleba, Laetitia-Shanna Rajpar, Christine Rebischung, Yann Touchefeu, Petr Kavan, Sharlene Gill, Tim Asmis, Claire Jouffroy-Zeller, Jean-François Emile, Julien Taieb;

L’étude qui sera conduite dans 47 centres en France et au Canada prévoit d’inclure 640 patients présentant un cancer du côlon de stade III à haut risque (tumeur de grande taille pT4 ou 2 ganglions atteints N2) pour évaluer l’effet synergétique d’une triple chimiothérapie mFOLFIRINOX par rapport à une double chimiothérapie mFOLFOX6 classique. L’efficacité supérieure de mFOLFIRINOX a été démontrée dans les cancers de stade IV du colon et du pancréas et permet d’envisager un gain absolu de 9% sur le taux de survie sans récidive à 3 ans (74% contre 65%) chez ce type de patients.

poster board #111b

 

RUBY : essai de phase II évaluant le rucaparib, un inhibiteur PARP, dans le cancer du sein métastatique HER2- chez les patientes présentant un perte élevée d’hétérozygotie.

Groupe Med Perso

Essai : Ruby

A. Patsouris, O. Tredan, L.Campion, A. Gonçalves, M. Arnedos, MP. Sablin, P. Jezequel, M. Jimenez, V. Pezzella, I. Bieche, C. Callens, A.Loehr, D. Nenciu, C. Vicier, F. André

Les mutations somatiques BRCA1/2, et l’altération d’autres gènes (ex. PALB2, RAD51C) impliqués dans le processus de réparation de l’ADN des cellules rend les tumeurs sensibles aux inhibiteurs de polymérases PARP tels que le rucaparib. L’essai RUBY est conçu pour établir cliniquement que le rucaparib, dont l’efficacité est démontrée dans le cancer de l’ovaire, peut améliorer le taux de réponse objective des tumeurs du sein métastatiques HER2- qui présentent une déficience de réparation de l’ADN par recombinaison homologue. La première étape de l’essai s’est achevée selon le plan statistique prédéfini avec 4 réponses observées sur les 19 premières patientes enrôlées.


Poster #TPS1112   - Poster session : Breast Cancer Metastatic

Poster : An open - label, phase II study of  rucaparib , a PARP inhibitor, in HER2 - metastatic breast cancer  patients with high genomic loss of heterozygosity

 

Programme national français AcSé : évaluation au plan national de l’accès au crizotinib hors indication dans le cadre du traitement de tumeurs avancées ALK, MET ou ROS1 positives (+) chez l’adulte ou l’enfant

Groupe Médecine personnalisée

Etude : AcSé crizotinib

Auteurs : Thomas Aparicio, Nathalie Cozic, Christelle De La Fouchardière, Emeline Meriaux, Jérôme Edouard Plaza, Laurent Mineur, Rosine Guimbaud, Emmanuelle Samalin, Florence Mary, Thierry Lecomte, Carlos Alberto Gomez-Roca, Paul Arthur Haineaux, Alain Gratet, Janick Selves, Yves Menu, Nikias Colignon, Céline Mahier - Ait Oukhatar, Frédéric Legrand, Gilles Vassal

Deux cent trente-cinq patients identifiés parmi 12.836 patients répartis dans 186 centres en France, atteints d’une variété de cancers avancés présentant une mutation ou une altération du fonctionnement des protéines proto-oncogènes MET, ALK ou ROS1 ont été traités par crizotinib en dehors de l’indication d’enregistrement du produit. L’essai a démontré la faisabilité de cette approche ainsi que l’activité thérapeutique du crizotinib mesurée sur une large palette de cancers : glioblastomes, cholangiocarcinomes, tumeurs myofibroblastiques inflammatoires, cancers du côlon, cancers oesogastriques, cancers de l’ovaire et cancers du rein.

Poster #221089 poster board #243

Poster ASCO 2018 : The activity of crizotinib in chemo-refractory MET-amplified esogastric adenocarcinomas: Results from the AcSé-crizotinib program

Contact Presse

Gwendoline Miguel – UNICANCER - 01 76 64 78 00 – g-miguel@unicancer.fr