Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

12/10/2015

Améliorer la qualité de vie des femmes porteuses d’un cancer du sein - CANTO

L’étude CANTO : améliorer la qualité de vie des femmes porteuses d’un cancer du seinLa personnalisation de la prise en charge des patients passe également par l’identification de facteurs de prédisposition à la survenue des toxicités induites par les traitements.

C’est tout l’enjeu de la constitution de la cohorte CANTO financée par l’Agence nationale de la recherche (ANR) dans le cadre des investissements d’avenir (grand emprunt) et qui doit permettre de recueillir de façon prospective les données médicales et de qualité de vie, ainsi que des échantillons sanguins et des données psychosociologiques de 15 000 femmes atteintes d’un cancer du sein.

CANTO est un outil au service de la communauté scientifique pour améliorer la vie après le cancer.

85 % de patientes porteuses d’un cancer du sein sont guéries, mais ont une qualité de vie inférieure à celle de la population générale en raison des toxicités chroniques à moyen terme des traitements.

En l’absence de bases de données adaptées disponibles, la cohorte CANTO doit permettre de répondre à trois questions non résolues :

  • Quelles sont précisément les toxicités chroniques à moyen terme liées à la prise en charge des cancers du sein ?
  • Quel est l’impact social, économique et psychologique des toxicités chroniques à moyen terme et du cancer du sein ?
  • Comment prédire et éviter les toxicités chroniques à moyen terme ?

 

Lancé en mars 2012 et coordonnée par R&D UNICANCER, CANTO est un projet national majeur qui doit être l’occasion de développer des projets de recherche secondaires avec de nombreux partenaires privés et institutionnels.

De par sa finalité, la cohorte CANTO s’inscrit parfaitement dans l’un des axes du Plan Cancer : la vie après le cancer.

Elle est soutenue par la Ligue nationale contre le cancer dont le comité de patient a été sollicité dès la genèse du projet.

À ce jour, plus de 4 500 patientes ont déjà accepté de participé à ce projet, et plus de 11 000 échantillons biologiques (sang total et plasma) ont déjà été recueillis et centralisés au Centre Léon Bérard (Lyon) et à Gustave Roussy (Villejuif ).