Contacts presse

 

Nous écrire : presse@unicancer.fr

 

Emilie Ozenne
Chargée de communication
Tél. : 01 73 79 73 05

 

Agathe Lasne
Chef de projet de communication
Tél. : 01 71 93 67 06
 

RECEVOIR NOS COMMUNIQUES

Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

Groupe UNICANCER : les présentations des Centres de lutte contre le cancer au congrès de l’ASCO 2015

Les Centres de lutte contre le cancer (CLCC) sont fortement représentés au 51e congrès de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), le principal rendez-vous de la communauté internationale de cancérologues.

32 communications orales et plus de 130 posters et posters-discussion sont affiliés à des médecins-chercheurs des CLCC, dont 39 posters et 9 communications orales pour lesquels ils sont premier auteur.

Selon l’Institut National du Cancer (INCa), la France est n°1 des pays européens avec 442 abstracts retenus (présentations orales et posters confondus).

Par ailleurs, pour sa 13e participation à ce congrès, R&D UNICANCER réaffirme son rôle d’acteur majeur de la cancérologie française.

2 présentations orales et 4 posters sur des essais promus par R&D UNICANCER en collaboration avec des CLCC ont été sélectionnés pour cette édition 2015.

Nous vous invitons à découvrir dans ce communiqué les 9 communications orales des CLCC et de R&D UNICANCER présentées à ce congrès qui se tient du 29 mai au 2 juin 2015 à Chicago (Etats-Unis).
 

CANCER DU SEIN INFLAMMATOIRE
 

Une étude sur la valeur pronostique des CTC dans le cancer du sein inflammatoire

Pr Jean-Yves Pierga – Institut Curie (CLCC de Paris) / R&D UNICANCER

Présentation orale sur les essais BEVERLY1 et BEVERLY2

Session : New diagnostics: When actionable is objectionable

Date : Lundi 1er juin, 10h20 (heure locale)

Lieu : E Hall D1

Le Pr Jean-Yves Pierga, présentera les résultats de l’analyse combinée des taux de CEC/CTC et de leurs variations à partir des études Beverly1 et Beverly2. Ces études évaluaient le bevacizumab associé à une chimiothérapie en traitement néoadjuvant de patientes ayant un cancer du sein inflammatoire HER2-négatif (Beverly1) et HER2-positif (Beverly2, en association avec le trastuzumab). Les CEC/CTC étaient prélevés avant début du traitement néoadjuvant, après 4 cycles, avant chirurgie et avant démarrage du traitement adjuvant. Cette analyse, menée sur un total de 152 patientes, porte sur l’étude de la corrélation des variations de CEC et/ou de CTC avec la réponse pathologique, d’après la relecture centralisée, mais également sur la corrélation des taux de CTC avec les données de survie sans maladie et survie globale à 3 ans.  

Abstract n° 108 : http://abstract.asco.org/156/AbstView_156_148972.html

 

CANCER DE LA PROSTATE
 

Une étude de phase III comparant deux protocoles dans le cancer de la prostate

Dr Christian Carrie – Centre Léon Bérard (CLCC de Lyon) / R&D UNICANCER

Présentation orale sur l’essai GETUG-AFU 16

Session : Genitourinary (Prostate) Cancer

Date : Dimanche 31 mai, 11h45 (heure locale)

Lieu : E Arie Crown Theater

Le Dr Christian Carrie présentera les résultats d’une étude randomisée de phase III proposée aux patients atteints de cancer de la prostate. L’étude a permis de comparer deux protocoles thérapeutiques : d’une part une radiothérapie seule dite « de rattrapage » et d’autre part une radiothérapie associée à une hormonothérapie. Le traitement s’adressait aux patients ayant eu une prostatectomie et étant en situation de récidive (avec une remontée du taux de PSA) afin de prévenir la rechute de leur cancer. Le protocole de soins testé associait une hormonothérapie courte de 6 mois et une radiothérapie. 750 patients ont été inclus dans cet essai entre 2006 et 2010. Les résultats qui seront présentés sont prometteurs.

Abstract n° 5006 : http://abstract.asco.org/156/AbstView_156_147682.html

 

SARCOME – Thérapies ciblés
 

Une étude de phase II associant une thérapie ciblée à des soins de support pour traiter un cancer digestif rare

Pr Jean-Yves Blay – Centre Léon Bérard (CLCC de Lyon)

Présentation orale sur l’essai PAZOGIST

Session : Sarcoma

Date : Lundi 1er juin, 17h (heure locale)

Lieu : S504

Le Pr Jean-Yves Blay présentera les résultats de l’étude PAZOGIST, étude de phase II randomisée. Cet essai a permis d’évaluer l'efficacité d’un traitement associant une molécule de thérapie ciblée, le pazopanib, associée à des soins de support comparé au traitement standard : des soins de support seuls. Il s’adressait aux patients atteints de GIST (un cancer digestif très rare) métastatique et/ou localement avancé, non opérable, réfractaires aux deux molécules de thérapie ciblée habituellement indiquée : l'imatinib et au sunitinib. 81 patients ont été inclus dans cet essai. Les résultats dévoilés à l’ASCO sont concluants.

Abstract n° 10506 : http://abstract.asco.org/156/AbstView_156_149452.html

 

Une étude de phase II prometteuse sur une thérapie ciblée dans un cancer rare

Dr Olivier Mir – Gustave Roussy (CLCC de Villejuif)

Présentation orale sur l’étude REGOSARC

Session : Sarcoma

Date : Lundi 1er juin, 16h12 (heure locale)

Lieu : S504

Le Dr Olivier Mir présentera les résultats de l’étude REGOSARC, une étude clinique de phase II, randomisée, contre placebo en double aveugle d’une thérapie ciblée (regorafenib) chez 110 patients atteints de leiomyosarcome ou d’un autre type de sarcome des tissus mous sur la survie sans progression de leur cancer et la survie globale. Le regorafenib est un inhibiteur des tyrosines kinases qui a démontré son efficacité sur les tumeurs gastro-intestinales. Les résultats obtenus sur les sarcomes sont prometteurs.

Abstract n° 10504 : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_144451.html

 

CANCER DU POUMON
 

Une étude de phase III qui compare deux thérapies ciblées

Pr Jean-Charles Soria – Gustave Roussy (CLCC de Villejuif)

Présentation orale sur l’essai Lux Lung 8

Session : Lung Cancer—Non-Small Cell Metastatic

Date : Dimanche 31 mai, 8h24 (heure locale)

Lieu : N Hall B1

Le Pr Jean-Charles Soria, présentera les résultats de l’étude clinique Lux Lung 8 de phase III chez des patients atteints d’un carcinome épidermoïde du poumon sur la survie sans progression de la pathologie et la survie globale de 2 thérapies ciblées, l’afatinib comparé à l’erlotinib, l’un des standards actuels, en seconde ligne de traitement. Il s’agit de la plus grande étude randomisée jamais réalisée en seconde ligne. Cette étude montre que l’afatinib diminue de 19% le risque de progression de la pathologie mais aussi le risque de décès, comparé à l’erlotinib. Les données de réponse et de qualité de vie montrent également une supériorité de l’afatinib.

Abstract n° 8002 : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_145877.html

 

Une étude de phase II qui associe des thérapies ciblées pour vaincre les résistances

Dr David Planchard – Gustave Roussy (CLCC de Villejuif)

Présentation orale

Session : Lung Cancer—Non-Small Cell Metastatic

Date : Dimanche 31 mai, 10h (heure locale)

Lieu : N Hall B1

Dans une étude de phase II menée chez des patients atteints d’un cancer du poumon métastatique non à petites cellules qui présente une mutation BRAFV600E, le Dr David Planchard, a associé deux thérapies ciblées qui agissent sur 2 voies différentes, le dabrafenib (inhibiteur de la voie BRAF) et le trametinib (inhibiteur de la voie MEK) afin d’évaluer l’efficacité et le profil de toxicité de ces 2 molécules combinées. Le dabrafenib seul permet d’obtenir un taux de réponse global de 32%. Associé au trametinib, le taux de réponse global grimpe alors à 63%, avec des effets secondaires gérables.

Abstract n°8006 : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_147124.html

 

 

ESSAIS PRECOCES

 

Immunologie

 

Une étude sur l’utilisation d’une nouvelle molécule en association à l'immunothérapie

Dr Carlos Alberto Gomez-Roca – Institut universitaire de cancer de Toulouse,  Oncopôle – Claudius Regaud (CLCC de Toulouse)

Présentation orale sur l’essai BP27772

Session : Developmental Therapeutics—Immunotherapy

Date : Lundi 1er juin, 14h39 (heure locale)

Lieu : S406

Cet essai de phase I évalue la molécule RG7155 chez des patients présentant une tumeur solide ou une synovite villonodulaire pigmentée (SVNP). Cet anticorps monoclonal, en se fixant au récepteur CS1F-R, bloque l’action des macrophages associés à la tumeur, marqueur de mauvais pronostique de certains cancers.

Les résultats obtenus chez 73 patients (44 patients avec une tumeur solide et 29 SVNP) montrent que le RG7155 est bien toléré et avec une activité biologique confirmée au niveau de l’environnement tumoral faisant du RG7155 un traitement encourageant en association à l'immunothérapie. Ceci sera évalué dans le cadre d'un essai de phase Ib associant le RG7155 au Mab-PDL1, actuellement en cours à l’IUCT.

Abstract n° 3005: http://abstract.asco.org/156/AbstView_156_149571.html

 

Thérapies ciblées – Cancer pédiatrique
 

Un essai de phase I évaluant des thérapies ciblées chez les enfants

Dr Birgit Geoerger – Gustave Roussy (CLCC de Villejuif)

Présentation orale

Session : Pediatric Oncology I

Date : Samedi 30 mai, 16h24 (heure locale)

Lieu : S504

Le Dr Birgit Geoerger, exposera les premiers résultats d’une thérapie ciblée (ceritinib) qui inhibe la voie ALK chez des enfants atteints de différents types de tumeurs exprimant toutes une mutation ALK. Cette molécule a déjà prouvé son efficacité chez des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules et exprimant ALK. 20 jeunes patients ont été inclus dans cet essai multicentrique international (22 centres de 10 pays) qui a permis de déterminer la dose recommandée d’utilisation du ceritinib chez les enfants et de démontrer son efficacité, particulièrement chez les patients atteints d’un lymphome anaplasique à grande cellule ou d’une tumeur myofibroblastique, inflammatoire ou non.

Abstract n° 10005 : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_146923.html

 

Cancer de l’ovaire
 

Une étude de phase Ib pour tester un anticorps dans le cancer de l’ovaire

Dr Andrea Varga – Gustave Roussy (CLCC de Villejuif)

Présentation orale sur l’essai KEYNOTE-028

Session : Intersection of the Mutanome and the Immunome

Date : lundi 1er juin, 15h12 (heure locale)

Lieu : E354b

Dr Andrea Varga, exposera les résultats intermédiaires d’une étude phase Ib du pembrolizumab (anticorps anti-PD-1) chez des patientes atteintes d’un cancer avancé de l’ovaire exprimant PD-L1. Il a été précédemment observé que le ligand PD-L1 est surexprimé dans le cancer de l’ovaire. Le pembrolizumab est un anticorps monoclonal hautement sélectif qui bloque l’interaction entre PD-1, récepteur présent à la surface des lymphocytes T et ses ligands (PD-L1, L2). Les réductions tumorales sont observées chez 23% des patientes lourdement pré-traitées par chimiothérapie (2 à 4 lignes)

Abstract n° 5510 : http://abstracts.asco.org/156/AbstView_156_147724.html

 

 

Contact presse UNICANCER

Agathe Lasne – +33 1 71 93 67 06 – +33 6 18 38 96 23 – a-lasne@unicancer.fr