Contacts presse

 

Nous écrire : presse@unicancer.fr

 

Emilie Ozenne
Chargée de communication
Tél. : 01 73 79 73 05

 

Agathe Lasne
Chef de projet de communication
Tél. : 01 71 93 67 06
 

RECEVOIR NOS COMMUNIQUES

Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

La FNCLCC poursuit sa politique de revalorisation salariale du personnel des CLCC

La Fédération nationale des Centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) vient de signer avec les partenaires sociaux deux accords complémentaires sur le pouvoir d’achat et la classification des emplois sensibles. Ces deux accords conçus comme une négociation globale apportent une forte revalorisation salariale à huit catégories du personnel. Les augmentations accordées concernent 33 % des effectifs non médicaux.

 

Revaloriser les emplois moins qualifiés ainsi que les fonctions managériales de proximité

L'accord relatif au pouvoir d'achats des salariés des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) garantit des augmentations générales pour les salaires inférieurs à 20 500 Euros (groupes B, C et D) de 400 euros annuels, avancées au 1er avril 2010. Ce qui représente une valorisation entre 1,99 % et 2,38 %.

Cette augmentation s'inscrit dans une continuité avec l'accord signé en 2009, qui revalorisait de plus de 5 % les salaires des groupes B et C. Les autres catégories de salaires recevront une augmentation de 0,5 % au 1er juillet 2010.

L’accord concède également, à compter du 1er juillet 2010, 5 % d’augmentation pour les managers de proximité (groupes H et I). Pour Denise Annandale-Massa, directrice du développement des ressources humaines de la FNCLCC, l’objectif de cette mesure est « d’encourager les salariés à aller vers des responsabilités managériales ».

Trois syndicats ont signé cet accord : la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC.
 

Ouvrir les perspectives de carrière des emplois sensibles

Le deuxième accord concerne les emplois sensibles. Cet accord signé avec la CFDT et la CFE–CGC, applicable au 1er juillet 2010, introduit une approche métier/ qualification en ouvrant leur carrière grâce à la création d’un niveau «expert ». Ce nouvel échelon génère une possibilité d’évolution salariale de :

  • + 4,5 % pour les infirmier(e)s diplômés d’Etat (IDE) et les manipulateurs
  • + 6,1 % pour les techniciens de laboratoire

De plus, la totalité des infirmier(e)s spécialisé(e)s de bloc opératoire et de puéricultrice bénéficient d’un reclassement automatique avec une augmentation salariale de 4,52 %.
La totalité des infirmier(e)s anesthésistes montent également d’un échelon avec la création d’une indemnité spécifique de 8 %.
Pour les aides soignantes, les négociations ont été ouvertes sous l’angle de l’évolution du métier et des conditions de travail suite à la mise ne place du LMD (licence, maîtrise, doctorat).