Contacts presse

 

Nous écrire : presse@unicancer.fr

 

Viviane Tronel
Responsable communication
Tél. : 01 76 64 78 00

Agathe Lasne
Chargée de communication
Tél. : 01 71 93 67 06
 

RECEVOIR NOS COMMUNIQUES

Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

Campagne tarifaire 2012 : la Fédération UNICANCER regrette la mise en danger des plans de santé publique

La Fédération française des Centres de lutte contre le cancer (Fédération UNICANCER) dénonce une campagne tarifaire 2012 en contradiction avec les priorités fixées par les plans de santé publique, tels que le Plan cancer 2009-2013.

Fédération UNICANCERSelon la Fédération, l’effort de convergence de 30 millions d’euros appliqué aux groupes homogènes de malades (GHM) concernés par les plans de santé publique menace la qualité de la prise en charge dans des domaines tels que les cancers et les soins palliatifs.

« La hausse de 0,19% annoncée par le ministère n’est pas suffisante pour compenser les baisses engendrées par la convergence, la radiation de molécules onéreuses des listes en sus et les changements dans les MERRI » explique le Pr Josy Reiffers, président de la Fédération UNICANCER.

 

Une baisse de 1,2% sur le budget des Centres de lutte contre le cancer

L’évolution des tarifs entre 2011 et 2012 représente une perte de 5,4 millions d’euros pour le Groupe des Centres de lutte contre le cancer (0,6% de leur budget). Les chimiothérapies en séance sont l’activité des CLCC la plus impactée par la campagne tarifaire 2012 avec une valorisation en baisse de 1,5%.

La Fédération critique le manque de transparence sur la réintroduction des molécules onéreuses. A ce jour, le montant de la réintégration dans les tarifs de chimiothérapie n’est pas connu car cette réintégration est concomitante d’une action de convergence ciblée sur ces tarifs.

La Fédération déplore également la diminution de l’importance des brevets ainsi que la non valorisation de la promotion industrielle dans le financement des MERRI 2012. Même si la Fédération UNICANCER se félicite de la disparition annoncée du socle fixe d’ici 5 ans, il est dommageable qu’aucune revalorisation de ce dernier ne soit envisagée, l’année de référence du socle fixe étant 2005 et les abattements étant calés sur l’activité 2009.

Au total, la campagne tarifaire 2012 engendre une baisse de 12 millions d’euros dans le budget des Centres de lutte contre le cancer (soit -1,2 %).

 

 

Alors que l’incidence des cancers augmente chaque année en France, il est regrettable que les
Centres de lutte contre le cancer soient confrontés à des recettes qui diminuent à chaque campagne
tarifaire. Un soutien affirmé des Pouvoirs publics est indispensable pour garantir à tous les patients une
prise en charge innovante, de qualité et en conformité avec les tarifs de la sécurité sociale.

Le Pr Josy Reiffers, président de la Fédération UNICANCER