Contacts presse

 

Nous écrire : presse@unicancer.fr

 

Emilie Ozenne
Chargée de communication
Tél. : 01 73 79 73 05

 

Agathe Lasne
Chef de projet de communication
Tél. : 01 71 93 67 06
 

RECEVOIR NOS COMMUNIQUES

Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

Campagne tarifaire 2010 : La FNCLCC regrette des baisses de tarifs contradictoires avec les objectifs du Plan Cancer

La Fédération nationale des Centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) regrette que les pouvoirs publics aient décidé d’intégrer le GHS de chimiothérapie en séance pour tumeur dans l’objectif de convergence ciblée, à hauteur de 25 %, au tout dernier moment de la campagne budgétaire 2010. D’autant plus, que cette décision a été prise en dehors de toute concertation avec les acteurs hospitaliers de la cancérologie.

 

La baisse de tarif concomitante enlève toute lisibilité à la réintroduction de molécules onéreuses de cancérologie antérieurement sous liste en sus, qui sont, pour l’essentiel, attachées à ce tarif. Il en va de même pour les séjours en hospitalisation complète pour chimiothérapie, dont la valeur faciale baisse entre 2009 et 2010, alors qu’ils auraient dû théoriquement être positivement impactés par la réintroduction des molécules onéreuses, puisque non concernés par la convergence ciblée.

Si l’on ajoute un nouveau palier de baisse des tarifs de radiothérapie, sans apport substantiel de nouveaux financements pour les innovations pourtant fortes dans ce secteur, c’est l’essentiel des tarifs traceurs de la cancérologie qui affichent des baisses contradictoires avec les objectifs de qualité et sécurité du Plan Cancer.

Ces incohérences sont d’autant plus dommageables qu’elles gomment un effort réel des pouvoirs publics de rééquilibrage du financement de la cancérologie par une meilleure reconnaissance des prises en charge lourdes et de la chirurgie carcinologique.

La Fédération salue enfin la volonté de clarification sur des Missions d’enseignement, recours et innovations qui seront financées, pour l’essentiel, en 2010 sur leur schéma cible.