Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

La Fédération UNICANCER signe deux accords relatifs au pouvoir d’achat et à la rémunération des aides soignants

Dans un environnement économique contraint, la Fédération française des Centres de lutte contre le cancer (Fédération UNICANCER) vient de conclure avec les partenaires sociaux deux accords complémentaires sur le pouvoir d’achat et sur l’évolution de la rémunération des aides soignants. Ces accords, applicables au sein de l’ensemble des Centres de lutte contre le cancer (CLCC), prennent effet au 1er juillet 2011. Ils ont été signés par trois syndicats : la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC.

 

Poursuivre la politique d’évolution salariale

L'accord relatif au pouvoir d'achat des salariés des Centres de lutte contre le cancer garantit  une augmentation générale de 1 % des salaires annuels inférieurs à 20 000 Euros (groupes B et C).

Cette politique s'inscrit dans une continuité avec l'accord conclu en 2009, qui a revalorisé de plus de 5 % les salaires des groupes B et C, et celui de 2010 qui a accordé 400 euros d’augmentation annuelle aux groupes B,C et D.

Les autres catégories de salariés percevront une augmentation de 0,5 %, à l’exception du groupe A (groupe d’entrée, concernant uniquement le petit nombre de salariés dont la rémunération est calculée par référence au SMIC), dont les salaires restent alignés sur le SMIC.

 

Revaloriser la rémunération des aides-soignants

Le deuxième accord porte sur la rémunération des aides-soignants. Des augmentations entre 2 % et 5 % seront attribuées. Elles visent 2/3 des aides soignants des CLCC. Après l’application de l’accord sur le pouvoir d’achat, cela représente :

  • +  497 euros par an pour les aides soignants classés RMAG* 1
  • + 1 231 euros par an pour les aides soignants classés RMAG 2

* RMAG : Rémunération minimale annuelle garantie

 

 

Cette augmentation fait suite aux engagements pris en 2010, dans le cadre de l’accord sur les emplois sensibles. Elles prennent en compte l’évolution du métier

Micheline Christot, directrice des Ressources humaines Groupe de la Fédération

 

Concernant les changements liés au LMD, les partenaires sociaux sont convenus de poursuivre la discussion avec des rencontres bilatérales afin de négocier en septembre l’évolution de la classification des infirmiers et de certaines professions paramédicales.