Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

29/07/2011

Visite du ministre de la Santé Xavier Bertrand le 28 juillet au Centre Antoine Lacassagne de Nice

Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, s'est rendu à Nice, au Centre Antoine Lacassagne, mercredi 28 juillet. Il a annoncé l'autorisation et le financement de la construction d'un nouveau cyclotron, dont le prototype sera mis en service en 2014.
 

Le Centre de Protonthérapie de Nice a réalisé le premier traitement d’un cancer par protons en France en 1991. Il dispose actuellement du cyclotron MEDICYC, destiné à la protonthérapie de moyenne énergie, et d’un laboratoire de physique dédié à son entretien et au développement de la protonthérapie. MEDICYC a été financé sur fonds propres et avec le soutien des seules collectivités locales. Depuis sa mise en service, cet appareil a permis de soigner plus de 4000 patients atteints dans la zone oculaire.

Le Centre Antoine Lacassagne sollicite l’autorisation d’installer et d’exploiter un synchrocyclotron pour la protonthérapie de haute énergie. Ce projet s’inscrit dans la logique de création d’un Institut hospitalo-universitaire dédié aux nouvelles techniques de radiothérapie et à la formation des professionnels.

Lors de sa visite au CLCC de Nice, le ministre de la Santé a annoncé l'autorisation ministérielle, dans le cadre de la règlementation en vigueur, d'installer et d'exploiter le cyclotron II. Une confirmation ministérielle dans ce sens sera adressée à l'ARS PACA. Il a également annoncé une subvention du ministère d'un million d'euros pour accompagner le projet.
 

 

En ces temps difficiles, le système de santé doit faire attention à ses investissements. Mais, dans le cas du cyclotron II, cela en vaut vraiment la peine. (...) Il faut conforter les patients et les faire bénéficier, sans attendre, de ces nouvelles techniques. C'est pourquoi l'Etat s'engage aujourd'hui pour faire aboutir ce projet.

Xavier Bertrand
ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé