Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

10/12/2012

Une IRM et une Caméra TEP pour le Centre Antoine‐Lacassagne, à Nice

Le Centre Antoine‐Lacassagne a inauguré sa nouvelle plateforme d'imagerie médicale dotée d’une IRM et d’une Caméra TEP‐TDM, le vendredi 7 décembre 2012...

Une IRM et une Caméra TEP pour le Centre Antoine‐Lacassagne, Centre de lutte contre le cancer à Nice

L’installation d’une IRM et sa mise en service en août 2012 dans le service de radiologie du Centre Antoine‐Lacassagne répond à un besoin de santé identifié par le Schéma Régional d’Organisation Sanitaire (SROS) et surtout à la prise en charge des pathologies cancéreuses.

En effet l’IRM intervient à différentes étapes de la pathologie cancéreuse : dépistage, diagnostic, bilan d’extension, surveillance per et post thérapeutique, détection des récidives.

Des radiologues libéraux bénéficient de ce nouvel équipement dans des conditions définies par convention conclue avec eux leur permettant depuis septembre 2012 de réaliser des examens pour leurs patients.

 

Plus de 7000 examens d’IRM seront réalisés en année pleine.

Couplée à l’IRM, une technique innovante de traitement par ultrasons focalisés de haute intensité financée par le Conseil général des Alpes‐Maritimes dans le cadre des Appels à projets santé 2012.

Grâce à la subvention de 450 000 € pour financer le projet « Avancées de l’imagerie thérapeutique dans la prise en charge du cancer du sein », accordée par le Conseil général des Alpes‐Maritimes, le Centre Antoine‐Lacassagne a pu s'équiper du système HIFU qui délivre des ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) conduisant à une destruction tissulaire extracorporelle des lésions.

L’innovation de cette technique tient au fait qu’il s’agit d’une nouvelle approche thérapeutique non invasive et d’autant plus qu’elle est couplée à une imagerie IRM (MRgFUS).

Ce couplage à l’IRM permet de cibler le traitement et d’en suivre l’efficacité en temps réel grâce à des images de température locale. L’avantage certain de ce traitement est qu’il ne nécessite aucune incision et, de ce fait, ne présente aucun risque de saignement, ce qui en fait un traitement adapté aux patientes fragiles.

Par ailleurs, il s’agit d’un traitement externe non ionisant à la différence de la radiothérapie donc sans aucune limitation de dose. De ce fait, le nombre d’applications n’est en théorie pas limité. Le traitement peut se faire dans la plupart des cas en ambulatoire et sans anesthésie générale.

Cette technique paraît particulièrement adaptée à la prise en charge des petites lésions du sein et des patientes fragiles et/ou âgées chez qui l’exérèse chirurgicale est dangereuse ou contre‐indiquée.

La Médecine Nucléaire du Centre Antoine Lacassagne est désormais équipée d'une nouvelle caméra TEP‐TDM (Tomographie par Emission de Positons – Tomodensitométrie) de nouvelle génération, grâce au financement du Conseil général des Alpes‐Maritimes, de 1.256.000€ soit prés de 50% du coût total de l’appareil.

Cette caméra TEP‐TDM de dernière génération a une double vocation cancérologique et neurologique (Projet PETALe avec les équipes du CHU pour le diagnostic précoce de la
maladie d’Alzheimer) au service des patients du département.

 

Plus de 2000 patients pourront en bénéficier chaque année.

L'arrivée de cette caméra TEP‐TDM au Centre Antoine Lacassagne va permettre de mieux prendre en charge les patients atteints de cancers principalement en améliorant le bilan d’extension initial et en permettant le suivi sous traitement en utilisant leFluorodeoxyglucose marqué au Fluor 18.

Elle va aussi permettre des progrès dans la planification de la radiothérapie et l’utilisation de nouveaux radio pharmaceutiques spécifiques (la Choline marquée au Fluor 18 pour les cancers de la prostate, ou la DOPA marquée au Fluor 18 dans les tumeurs neuroendocrines ou du cerveau par exemple).

L’installation simultanée d’une IRM va accélérer les développements de méthodes de fusion des images métaboliques TEP avec celles issues de l’IRM grâce à la collaboration avec l’INRIA de Sophia Antipolis.

 

Plus d'informations

Contacts presse : communication@nice.unicancer.fr

Andrée Cantelli Chargée de Communication du CAL
Tél. : 04 92 03 15 03 ‐ 06 71 06 03 28
E-mail : andree.cantelli@nice.unicancer.fr

Elisa Fontaine
Assistante de Communication du CAL
Tél. : 04 92 03 12 87 ‐ 06 63 04 44 68
E-mail : elisa.fontaine@nice.unicancer.fr

Le site Internet du Centre Antoine-Lacassagne