Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

22/05/2013

Une innovation majeure en radiothérapie à l'Institut Paoli-Calmettes, à Marseille

Avec le Versa HD, l’Institut Paoli-Calmettes intègre un consortium européen de recherche comme site-pilote sur le très haut débit de dose en radiothérapie.

Avec le Versa HD, l’Institut Paoli-Calmettes intègre un consortium européen de recherche comme site-pilote sur le très haut débit de dose en radiothérapie.

Des vrais progrès dans la prise en charge des patients atteints de cancer.

En février dernier, l’IPC a acquis un équipement de radiothérapie de toute dernière génération que seuls 6 autres centres européens possèdent, l’Elekta Versa HD.

Livré début février, Versa HD a nécessité trois mois d’installation. Le 1er patient a été traité début mai dans des conditions standard, avant une mise en pleine capacité de la machine.

Avec Versa HD, l’Institut Paoli-Calmettes se dote d’une nouvelle technologie de pointe.

 

Ce dernier accélérateur linéaire offre un faisceau de rayonnement à haut débit de dose (soit une dose 4 à 5 fois supérieure sur une durée identique à celle d’un traitement standard) et un ciblage ultra précis de la tumeur.

Des progrès qui ouvrent la voie à de nouvelles approches thérapeutiques pour des patients présentant des petites tumeurs que la radiothérapie ne pouvait pas traiter jusqu’alors, ou qui ne pouvaient pas être candidats à la chirurgie.

Ainsi, grâce aux traitements stéréotaxiques à haut débit de dose, la radiothérapie peut désormais être proposée pour tenter d’éradiquer certaines maladies.

La stéréotaxie à haut débit est une technique de radiothérapie de haute précision en trois dimensions, qui permet de localiser et de traiter par exemple des tumeurs primitives du poumon, de la prostate et du pancréas, ou encore des sites métastatiques variés (poumon, foie, cerveau, etc.).

Figurant parmi les 7 centres en Europe à disposer du Versa HD (un en Allemagne, deux en Hollande, un en Angleterre, un au Danemark, un en Suisse), l’IPC a été sollicité comme site pilote dans le cadre d’un consortium de recherche européen sur le très haut débit de dose.

L’enjeu de la recherche : vérifier que les très hauts débits de dose sont plus performants pour stériliser les processus tumoraux.

 

 

C’est-à-dire que la même dose délivrée plus vite, en toute sécurité pour le patient, détruirait plus de cellules tumorales, pour des raisons de précision mais peut-être aussi d’ordre biologique.

Le docteur Michel Resbeut, chef du service de radiothérapie à l’IPC

 

 

Après la radiothérapie per-opératoire disponible à l’IPC depuis 2012, l’acquisition du Versa confirme la stratégie d’innovation de l’IPC en matière de radiothérapie.

A l’IPC, le service de radiothérapie traite, en radiothérapie externe et intra opératoire plus de 1 500 patients par an, soit environ 30 000 séances annuelles.

Parmi ces traitements, plus des 2/3 sont réalisés en modulation d’intensité incluant de l’arcthérapie dynamique.

 

Plus d'informations