Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

26/09/2012

Une étude de l’IPC sur le cancer de la prostate promue par R&D UNICANCER sélectionnée à l’ESMO 2012

Une étude de l’Institut Paoli-Calmettes sur le cancer de la prostate promue par R&D UNICANCER sélectionnée à l’ESMO 2012Le Dr Gwenaëlle Gravis, de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC) à Marseille, a coordonné une étude de phase III qui a été sélectionnée pour une présentation dans le cadre de l’édition 2012 de l’ESMO (European Society for Medical Oncology), le principal rendez-vous européen de la cancérologie, qui aura lieu du 28 septembre au 2 octobre à Vienne (Autriche).

L’étude compare l’association traitement hormonal + docétaxel au traitement hormonal seul chez les patients ayant un cancer de la prostate au stade métastatique hormono-sensible.

Le traitement standard actuel du cancer de la prostate métastatique hormonosensible est la privation androgénique avec une médiane de survie d’environ 30 à 40 mois.

L’efficacité du docétaxel chez des patients présentant un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration a été prouvée.

Cela a conduit à évaluer l’intérêt d’associer le docétaxel à l’hormonothérapie en traitement de première ligne du cancer de la prostate métastatique.

Le Dr Gravis présentera à l’ESMO les résultats finaux de cette étude menée auprès de 385 patients.

Avec plus de 71 000 nouveaux cas en France en 2011 (source INCa), le cancer de la prostate se place au premier rang des cancers incidents chez l’homme.

En 2011, l’Institut Paoli-Calmettes a pris en charge 386 nouveaux patients pour un cancer de la prostate, et propose à ses patients des approches-pilotes :

  • L’Institut Paoli-Calmettes a été le premier établissement en France (et reste le seul à Marseille) à mettre en oeuvre, avec l’Hôpital Nord (AP-HM), la technique du ganglion sentinelle grâce à la scintigraphie, dans le cadre d’un cancer localisé de la prostate, et pratique des biopsies guidées par une IRM, voie d’avenir pour le diagnostic.
  • La chirurgie pour un cancer de la prostate, soit 150 opérations par an, est pratiquée par le robot chirurgical dont dispose l’IPC depuis 2007, qui permet un acte moins invasif, moins douloureux et une récupération post-opératoire plus rapide.
  • Depuis juin 2012, l’Institut Paoli-Calmettes dispose d’un tomographe à émission de positons (TEP) de dernière génération qui permet aux patients de bénéficier d’une nouvelle technique d’imagerie, la TEP à la choline marquée au fluor 18, très prometteuse dans le cancer de la prostate.

 

Présentation orale sur l’essai GETUG-AFU 15

Survival analysis of a randomized phase III trial comparing androgen deprivation therapy (ADT) plus docetaxel versus ADT alone in hormone-sensitive metastatic prostate cancer (GETUG-AFU 15/0403)

Date : Dimanche 30 septembre à 14h15 (heure locale)

Session Info : Proffered Papers – Genitourinary tumors, prostate II
Lieu : Hall A

Abstract n° 893O

 

 

Plus d'informations

Contacts presse - Institut Paoli-Calmettes :

Elisabeth Belarbi
Tél. : 00 33 4 91 22 37 48
E-mail : communication@ipc.unicancer.fr

Le site Internet de l'Institut Paoli-Calmettes