Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

05/06/2017

Un scanner 4D pour les tumeurs mobiles, qui oscillent avec la respiration

Le Centre Antoine Lacassagne de Nice a acquis cet appareil particulièrement pour certains cancers de l'enfant grâce à un don de la Fondation Stavros Niarchos.

Source : Centre Antoine Lacassagne

Avec cette nouvelle technologie et le système Sentinel, l’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie du Centre Antoine Lacassagne de Nice pourra prendre en charge des patients atteints de tumeurs dites « mobiles », c’est-à-dire qui oscillent avec la respiration. En effet, pour ces tumeurs, un scanner 4D est nécessaire pour réaliser un « film » de la tumeur (4D pour 4 dimensions, 3 pour l’espace et 1 pour le temps).

Crucial pour les enfants

L’équipe médicale peut ainsi repérer précisément les déplacements de la tumeur avec la respiration et définir précisément les limites à irradier. L’appréciation de ces déplacements est d’autant plus cruciale chez les enfants en bas âge pour lesquels les organes sont proches les uns des autres.

Immédiatement concernée par ce projet d’envergure, la Fondation Stavros Niarchos a permis, par son don, le financement complet de ce nouvel équipement.

Un seul lieu, moins d’anesthésies

Grâce à la mise en place de ce scanner 4D à l’Institut Méditerranéen de Protonthérapie (IMPT), situé sur le site ouest du Centre Antoine Lacassagne, les patients, et notamment les enfants, devant être traités en protonthérapie haute énergie bénéficient d’une prise en charge de leur pathologie dans un seul lieu au sein du Centre Antoine Lacassagne. En effet, pour les enfants et leurs parents venant d’autres régions de France ou de pays étrangers, la proximité de la maison d’accueil « La Consolata » permet un circuit simplifié: consultations, scanner de repérage, traitement et hébergement sont proposés sur une même unité de lieu. 

De plus, pour les jeunes enfants qui nécessitent une anesthésie pour chaque scanner et pour chaque séance de traitement afin de rester parfaitement immobiles, l’unicité de lieu permet de réduire le nombre d’anesthésies, d’avoir moins d’intervenants et donc de faciliter le contact et de réduire le stress des enfants et des familles.

Avec ce nouvel équipement, tous les patients accueillis à l’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie peuvent également bénéficier de cette simplification des circuits : les patients, enfants et adultes, traités en protonthérapie haute énergie mais également ceux traités en protonthérapie basse énergie et en radiothérapie stéréotaxique (Cyberknife®).