Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

15/07/2015

Un partenariat AP-HP - Institut Curie pour optimiser la prise en charge des patients

Un partenariat AP-HP - Institut Curie pour optimiser la prise en charge des patientsLe 10 juillet, l’AP-HP et l’Institut Curie ont signé une convention de partenariat. Son but : améliorer la prise en charge des patients, la qualité et la sécurité des soins tout en optimisant les organisations.

La mise en place de parcours patients est l’une des mesures phares du plan cancer 2014-2019. Ils doivent permettre aux patientes atteintes de cancer du sein de bénéficier de parcours lisibles, accessibles, complets et de qualité, pour une prise en charge globale et coordonnée de leurs besoins.

C’est également l’objectif principal de l’accord-cadre signé le 10 juillet 2015 par Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris et le Pr Thierry Philip, président de l’Institut Curie.

Ce premier partenariat d’une durée de cinq ans vise à mettre en place des ponts entre les deux institutions afin de garantir aux patients une prise en charge optimale.

Pour chaque activité identifiée, la création de filières de soins innovantes et mutualisées sera étudiée. Ces collaborations transverses pourront par exemple concerner :

  • la médecine de précision, la biologie des tumeurs et la recherche clinique ;
  • les filières d’aval (telles que les soins longue durée, les soins palliatifs, l’hospitalisation à domicile);
  • l’oncogériatrie ;
  • les pathologies associées telles que la prise en charge des effets secondaires des traitements du cancer, des complications tardives des traitements oncologiques réalisés chez l’enfant et l’adolescent ou des comorbidités qui peuvent interférer avec les traitements du cancer, la préservation de la fertilité, l’après-cancer, la transition enfant-adulte ;
  • la santé publique et l’économie de la santé ;
  • la recherche translationnelle.

La recherche, l’enseignement et la formation ne sont pas oubliés puisque pour chaque activité identifiée, la création de filières de soins innovantes et mutualisées sera étudiée.

S’agissant de la recherche, les deux établissements s’engagent à poursuivre leur collaboration et à l’amplifier par la mise en relation de leurs structures de soutien à la recherche clinique. Des programmes de recherche clinique et translationnelle pourront être engagés en commun.

En ce qui concerne l’enseignement, les équipes médicales et paramédicales des deux établissements pourront participer à des actions d'enseignement ou de formation dans l'une ou l'autre institution. Les deux établissements s’engagent également à promouvoir des enseignements communs.

 

Deux territoires, de nombreux projets transverses

Ce partenariat couvre principalement deux territoires d’Ile-de-France. Il est associé aux projets transverses suivants.

  • Sur le territoire Sud (soit le site de Saint-Cloud de l’Institut Curie et, pour l’AP-HP, les Hôpitaux Raymond Poincaré et Ambroise Paré, notamment) : la biologie clinique, l’oncologie digestive, l’oncogériatrie, handicap et cancer.

A titre d’exemple, les hôpitaux Raymond Poincaré et Ambroise Paré – AP-HP viennent de remporter l’appel d’offres lancé par l’Institut Curie pour l’externalisation d’examens biologiques de son site de St-Cloud

  • Sur le territoire Ouest (soit, pour l’AP-HP, les Hôpitaux européen Georges Pompidou, Necker-enfants malades et Cochin, et le site de Paris de l’Institut Curie).

Des partenariats existent déjà notamment entre l’Institut Curie et Necker – Cochin. Ils concernent le renforcement des liens autour de la prise en charge des enfants et des adolescents. Ainsi l’AP-HP dispose de toutes les compétences sur la préservation de la fertilité de l’enfant et de l’adolescent.

Parallèlement, l’Institut Curie souhaite renforcer la mise à disposition de techniques telles que la protonthérapie, radiothérapie ultra-précise tout à fait indiquées dans les tumeurs neuro-pédiatriques.

Les premières actions concrètes de ce partenariat concernent la mise en œuvre de deux parcours patient, l’un sur la prise en charge de la préservation de la fertilité sur l’ensemble des territoires et l’autre en oncologie digestive sur le territoire Ouest. Mais bien d’autres projets verront le jour.

 

Plus d'informations

Contacts presse :

Institut Curie : service.presse@curie.fr – 01 56 24 55 23
Service de presse de l’AP-HP : service.presse@sap.aphp.fr - 01 40 27 37 22

Le site Internet de l'Institut Curie