Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle Unicancer

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche

La recherche à Unicancer

Découvrez notre activité

11/01/2012

Un Montpelliérain à la tête du Cancéropôle Grand Sud-Ouest

Le Pr Marc Ychou prend la tête du cancérpôle Grand Sud-OuestDepuis le 1er janvier 2012, le Directeur du Cancéropôle Grand Sud-Ouest est un montpelliérain, le Professeur Marc Ychou, responsable du Pôle d’oncologie médicale et Directeur scientifique au CRLC Val d’Aurelle et chef du Département d’Oncologie Médicale au CHU de Montpellier.

Il prend ainsi la suite du Pr Josy Reiffers, directeur de l’Institut Bergonié à Bordeaux, pour une période de trois ans.

Praticien universitaire hospitalier fortement engagé dans la recherche clinique et translationnelle, le Professeur Marc Ychou a été associé dès l’origine à la construction de la stratégie scientifique du Cancéropôle et a participé aux instances scientifiques en tant que membre du comité de pilotage jusqu’au 1er janvier 2011.

Il est président du Groupe de recherche Clinique Oncologie Digestive de l’INCa.

La Direction du CRLC se félicite de cette nomination.

 

 

Nous sommes très heureux pour le Pr Marc Ychou, Directeur Scientifique au CRLC. Cette distinction rappelle l’importance de la Recherche pour notre Centre et le travail mené en collaboration avec les différents acteurs en cancérologie au niveau national, régional et local; Marc Ychou étant également le coordonnateur du projet SIRIC pour Montpellier Cancer

Jacques Domergue, Directeur Général du CRLC

 

 

Le Cancéropôle Grand Sud-Ouest : une structure opérationnelle commune

Structure fédérative de recherche sur le cancer pour les quatre régions du Grand Sud-Ouest (Aquitaine, Limousin, Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées), le Cancéropôle Grand-Sud Ouest regroupe les principaux acteurs de la lutte contre le cancer : laboratoires de recherche (Inserm, CNRS, 7 universités), services cliniques (6 CHU et 3 Centres de Lutte contre le Cancer), laboratoires pharmaceutiques (Pierre Fabre-Médicaments, Sanofi-Aventis, AMgen, Merck, Pfizer, Roche et Novartis).

De nombreuses entreprises de biotechnologies participent également aux projets du Cancéropôle GSO.

Il fédère ainsi plus de 450 équipes de recherche fondamentale, translationnelle et clinique travaillant autour de quatre axes scientifiques : « signalisation cellulaire et cibles thérapeutiques », « génome, structure et fonctions », « thérapies innovantes et recherche clinique » et « cancers : enjeux individuels et collectifs ».

De la recherche fondamentale à la prise en charge psycho-sociale des malades et de leurs familles, le Cancéropôle Grand Sud-Ouest cherche à développer tous les aspects d’une lutte plus efficace contre la maladie. Plus de 52 000 cas estimés de cancers diagnostiqués en 2011 pour la région Grand Sud-Ouest dont plus de 15 000 en Languedoc-Roussillon (source : Réseau FRANCIM).

Le Cancéropole Grand Sud-Ouest a vu son programme stratégique confirmé en 2011 lors de son évaluation triennale avec un budget de 3,5 M€ pour 3 ans (autant que pour la période précédente). Cette dynamique a fortement soutenu la structuration en cancérologie dans chacune des régions concernées et accru notablement le nombre de projets de recherche en réseaux.

En 2011, Montpellier a obtenu 54% des fonds issus des appels d’offre cancer de l’INCa alloués au Cancéropôle GS0, contre 17% pour Toulouse, 15% pour Bordeaux, 11% pour Limoges et 3% dans les DOM-TOM.