Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

15/10/2014

Un deuxième appareil de tomothérapie à Gustave Roussy, Villejuif

Gustave Roussy, Centre de lutte contre le cancer, Villejuif

Moins d’un an après l’acquisition de sa première machine de tomothérapie et pour faire face à des demandes de plus en plus importantes, Gustave Roussy investit à nouveau dans l’innovation avec un deuxième appareil de tomothérapie qui sera opérationnel dès le 14 octobre.

Depuis le premier traitement administré en février 2014, Gustave Roussy a réalisé plus de 3 500 séances de radiothérapie sur 141 patients grâce au premier appareil de Tomothérapie®.

 

Des demandes de plus en plus importantes, en provenance directe des patients ou des médecins référents, ont conforté l’Institut dans sa volonté de se doter d’un deuxième appareil dans l’objectif de traiter plus de 300 patients d’ici fin 2015 sur ce type de machines.

 

L’innovation d’une thérapie par imagerie ciblée

Tomothérapie® est un système de radiothérapie à modulation d’intensité, guidé par imagerie 3D qui permet de créer des traitements personnalisés pour un grand nombre d’indications, indépendamment de la complexité ou du nombre de tumeurs.

Combinant un système d’imagerie par scanner à un appareil de radiothérapie, cette technique permet de traiter avec une grande précision les tumeurs de formes complexes et/ou situées près d’organes sensibles.

Au début de chaque séance de traitement, une nouvelle image de la tumeur est réalisée par scanner ; le ciblage et la dose d’irradiation appliqués sont adaptés. Les doses sont sculptées pour cibler la tumeur précisément et éviter les tissus sains.

 

 

Ainsi, la tumeur est atteinte plus précisément, et les tissus sains voisins reçoivent moins de rayonnements toxiques. Les patients sont donc mieux traités et moins sujets aux effets secondaires.

Le Pr Éric Deutsch

 

 

A Gustave Roussy, la tomothérapie concernera donc principalement des tumeurs volumineuses, comme certains sarcomes, les tumeurs pelviennes peu accessibles (prostate, col de l’utérus…) et les tumeurs ORL. Chaque jour, 25 à 30 patients seront traités sur chaque machine.

 

 

Nous avons attendu que la tomothérapie soit une technique parfaitement mature avant de nous lancer, mais nous allons maintenant pouvoir pousser ses usages plus loin, en menant des essais thérapeutiques combinant chirurgie de précision, traitements médicamenteux personnalisés et tomothérapie, pour offrir aux patients les stratégies les plus innovantes.

Le Pr Éric Deutsch

 

 

3 millions d’euros ont été nécessaires pour l’achat de ce nouvel appareil et la réalisation des travaux, soit 6 millions d’euros pour les deux machines de tomothérapie désormais installées à Gustave Roussy. Un tel investissement n’aurait pas été possible sans la générosité de la société civile, puisque 80 % de ce budget a été financé par les dons et les legs.

 

La tomothérapie : une véritable avancée technologique, au bénéfice des patients

Le 3e plan cancer prévoit la diffusion des techniques d’Image Guided Radiotherapy c’est-à-dire de radiothérapie guidée par l’imagerie quotidienne en 3D. Pour laquelle la tomothérapie constitue une des meilleures techniques à ce jour pour sa réalisation en routine chez un grand nombre de patients en alliant conjointement précision et sécurité.

Malgré une présence encore trop rare sur le territoire français (13 appareils dénombrés fin 2013), les avantages apportés aux patients par cette technique de soin sont nombreux et permettent dans la plupart des cas une meilleure qualité de vie pour les patients :

  • Moins de rayons sur les tissus sains, donc moins de risques de toxicité au niveau des tissus et des organes environnants.
  • Moins d’effets secondaires habituellement consécutifs de la radiothérapie comme les brulures ou les fibroses.
  • Plusieurs zones peuvent être ciblées en un seul traitement.
  • L’imagerie de Tomothérapie® permet de contrôler les doses délivrées avant chaque séance.
  • Le traitement peut être réadapté sur mesure conformément aux changements anatomiques, si nécessaire.
  • La tomothérapie permet également dans certains cas de réduire le nombre de séances de radiothérapie tout en restant aussi efficace face aux risques de récidives

 

Plus d'informations

Contacts presse :

Dir. de la communication
Christine Lascombe
Tél. : +33 1 42 11 41 75
E-mail : christine.lascombe@gustaveroussy.fr

Chargée des relations médias
Virginie Renversade
+33 (0)1 42 11 50 59
E-mail : virginie.renversade@gustaveroussy.fr