Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

13/12/2017

Programme de recherche contre les cancers du sein métastatiques grâce aux nano-thérapies

Lancé à l’Institut Paoli-Calmettes, le projet NANO-S a pour objectif de lutter contre les cancers du sein métastatiques en développant des modèles et des traitements de nouvelle génération basés sur les nanotechnologies, d’où le nom de « NANO-S ». Ce projet cherchera à identifier de nouveaux marqueurs diagnostiques ainsi que de nouvelles cibles thérapeutiques. Des essais cliniques pourront ainsi être mis en place afin de proposer des solutions à des patientes pour lesquelles les traitements standard ne sont pas ou plus efficaces.

Source: Institut Paoli-Calmettes

Une approche différente selon l’agressivité des tumeurs

L’équipe de chercheurs de Daniel Birnbaum est partie de la constatation suivante : « chaque cancer du sein est différent ; la tumeur de Madame Durand est différente de la tumeur de Madame Dupont ».

L’objectif premier de ce projet est de distinguer les tumeurs les plus malignes, celles qui vont donner des métastases. La deuxième étape consistera à développer des outils, des tests de prédiction pour savoir quelle tumeur va résister au traitement. Il s’agit d’outils de prédiction pour la réponse thérapeutique.

L’étape suivante aura pour but de développer plus de traitements, en augmentant l’arsenal pour ce qui est du cancer du sein, surtout pour ceux qui sont très agressifs.

Minuscules molécules

L’équipe du Dr Birnbaum développe actuellement 2 types de thérapeutiques : de petites molécules, à l’origine de l’appellation du projet « NANO ». Il s’agit de nano-thérapies, des traitements à base d’anticorps qui vont cibler directement les tumeurs agressives.

« C’est donc une démarche très proactive de l’IPC non seulement dans la découverte de cibles thérapeutiques, mais également dans le développement de nouveaux médicaments. », souligne le Pr Jean-Paul Borg. Il ajoute « Ce que nous faisons, c’est pour le patient, nous devons concrétiser nos recherches avec la découverte de nouvelles stratégies thérapeutiques, diagnostiques pour que la question cruciale : « comment guérir nos patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique trouve une réponse. »

La Fondation Groupe EDF apporte son soutien financier en tant que mécène à l’action du Fonds de dotation de l’Institut Paoli-Calmettes dans le cadre du projet « NANO-S ».