Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

30/11/2017

Le Pr Charles Coutant nommé à la tête du Centre de Lutte contre le Cancer Georges-François Leclerc

Par arrêté de la Ministre des Solidarités et de la Santé, Madame Agnès Buzyn, daté du 28 novembre 2017, le Professeur Charles Coutant est nommé Directeur Général du Centre Georges-François Leclerc (CGFL) pour une durée de cinq ans, à compter du 1er décembre 2017. Cette nomination fait suite à l’avis du conseil d’administration du CGFL et à celui d’UNICANCER (Fédération des Centres de Lutte contre le Cancer).

Agé de 41 ans, le Pr Charles Coutant est professeur des universités de la Faculté des Sciences de Santé de Dijon et praticien hospitalier de chirurgie oncologique. Il est depuis 2012 directeur adjoint chargé de l’enseignement du CGFL et assume, depuis 2015, la responsabilité de chef du département de chirurgie oncologique de cet établissement. Expert dans la prise en charge des cancers du sein, le Pr Charles Coutant est membre du conseil scientifique et stratégique de l’intergroupe « cancer du sein UNICANCER » labellisé par l’Institut National du Cancer (INCa). Il coordonne notamment le groupe national des chirurgiens sénologues.

A la tête du CGFL, le Pr Charles Coutant souhaite garantir l’égalité des chances et permettre l’accès à l’innovation pour tous.

« Il me parait fondamental que tous les patients de la région, quel que soit leur lieu d’habitation, puissent avoir accès aux dernières innovations en matière de diagnostic et de traitement des cancers. Par ailleurs, je suis très attaché à l’absence de reste à charge pour les patients, l’accès aux meilleurs soins ne devant pas être conditionné par leurs ressources.

C’est pourquoi je souhaite renforcer le positionnement du CGFL en tant que centre de référence et de recours, dans le cadre d’un réseau de partenariats garantissant l’accès au plus grand nombre à l’excellence et à l’innovation. Ceci nécessite un investissement important et constant dans le domaine de la recherche que nous poursuivrons. Cela passera également par une politique active de coopérations avec les établissements hospitaliers et les professionnels de la santé de la région » déclare le nouveau Directeur Général du CGFL.

 

Promouvoir une médecine prédictive, personnalisée et participative

« Comme le démontrent les études prospectives d'UNICANCER, nous devons anticiper les principales évolutions de la cancérologie de demain pour mieux orienter notre offre de soins et répondre aux attentes des patients. Si notre première mission est de proposer à nos patients l’excellence et l’innovation, qui reposent sur une médecine de plus en plus spécialisée et technique, elle doit se faire dans le cadre de prises en charge les plus humaines possibles, accessibles et comprises par eux. C’est pourquoi je souhaite mettre en place une organisation par parcours de santé transversaux, intégrés et anticipés. Cela me parait indispensable afin de permettre une prise en charge optimale, à la fois globale et humaine, fluide et réactive. »

 

Renforcer les collaborations avec le CHU de Dijon

« Les complémentarités évidentes entre le CGFL et le CHU de Dijon devront être renforcées afin d’offrir aux patients une offre publique de soins de très haut niveau dans la prise en charge des cancers. Par ailleurs, je souhaite poursuivre et développer une politique active de collaboration avec le CHRU de Besançon».

Il succède au Professeur Pierre Fumoleau, nommé à la direction de l’ensemble hospitalier de l’Institut Curie.