Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

14/06/2011

L'INCa finance un projet cancer et prévention du CLCC de Montpellier

Le projet du Centre Val d'Aurelle - Paul Lamarque "Plateforme pour accompagner les patients atteints de cancer dans le but de réduire leur morbidité et leur mortalité, conséquences de la maladie et de ses traitements (prévention tertiaire)" a été retenu parmi les 26 projets de l'INCa sur le cancer et la prévention.  Annoncés le 13 juin 2011 sur le site de l'Institut, ces projets sont financés pour un montant de 1,5 million d'euros.

 

Le projet du CLCC vise à diminuer les effets négatifs de la maladie, des traitements et les risques d’autres maladies, chez les personnes traitées pour un cancer. Un suivi personnel et adapté à chacun est prévu afin d'améliorer la qualité de vie et la durée de réadaptation des patients. Par ailleurs, cet accompagnement permettrait de réduire l’exposition aux facteurs de risque identifiés (alcool, tabac, infections...) afin de limiter l’apparition d’autres maladies, l'objectif étant aussi la survie en bonne santé du patient.

 

Pour se faire, Epidaure, le Département de Recherche en prévention du Campus Val d’Aurelle, prévoit un suivi pluridisciplinaire.

 

Nous souhaitons mettre en place et coordonner une équipe de professionnels de domaines différents (médecins, diététiciens, éducateurs sportifs, kinésithérapeutes, psychologues…) pour accompagner les malades. Après le traitement initial et pour chaque malade, un bilan sera fait sur son état de santé physique, psychologique et social et il lui sera proposé un programme individualisé en fonction de ses besoins

Professeur Sancho-Garnier
coordinatrice du projet et directrice scientifique d'Epidaure

 

Afin d'évaluer les bénéfices sur les patients, différentes études seront effectuées tout au long du projet au sein du CLCC de Montpellier.

 

Pour aller plus loin