Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

11/04/2014

Le prix du Var de la Ligue contre le cancer remis à Pierre-Marie Dehé, chercheur INSERM du CRCM (Marseille)

Le prix du Var de la Ligue contre le cancer remis à Pierre-Marie Dehé, chercheur INSERM du CRCM (Marseille)

Le 11 avril 2014, à Sainte-Maxime (83), Pierre-Marie Dehé, chercheur INSERM au Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) se verra remettre le prix du Var de la Ligue contre le cancer.

Le prix salue ses travaux récemment publiés dans la revue Nature Structural and Molecular Biology sur le mode de régulation de l’endonucléase Mus81-Eme1, véritable bistouri moléculaire impliqué dans la réparation de l’ADN qui est capable de réduire les échanges aberrants entre les chromosomes à l’origine de l’apparition de certains cancers.

 

Mus81-Eme1 : un bistouri moléculaire à cran d’arrêtBistouri Moléculaire

Support de l’information génétique, l’ADN doit être répliqué lors du processus naturel de division cellulaire, un processus qui nécessite des coupures des brins constituant l’ADN, cassures qui sont ensuite réparées par la machinerie cellulaire de réparation de l’ADN.

Ces cassures peuvent également se produire de façon accidentelle, suite à une exposition à des agents toxiques ou à des radiations.

Or, toute réaction impliquant une coupure de l’ADN comporte des risques, constituant une porte ouverte à la formation de possibles remaniements chromosomiques à l’origine du processus de cancérisation.

L’action des endonucléases dites “structures-spécifiques”, véritables bistouris moléculaires, est essentielle à la gestion de structures particulières adoptées par la molécule d’ADN lors de processus de réparation de nos chromosomes.

Il est important que l’action de ces enzymes soit strictement contrôlée, afin d’éviter qu’elles ne deviennent elles-mêmes une source d’instabilité génomique et donc de cancers.

Dans le cadre de leurs études sur ces mécanismes de contrôle, Pierre-Marie Dehé, a mis en évidence avec ses collègues de l’équipe de Pierre-Henri Gaillard au CRCM un mode de régulation élaboré de l’endonucléase Mus81-Eme1 permettant de limiter son action à un moment précis du cycle de vie de la cellule où elle est nécessaire afin de permettre une séparation des chromosomes de la cellule « parentale » et leur distribution dans chacune des cellules « filles ».

Cette restriction temporelle est importante car elle permet de réduire les risques d’échange aberrant de fragments chromosomiques qui, dans certains cas, peut conduire à l’expression de mutations récessives et l’inactivation de gènes suppresseurs de tumeur ou l’activation d’oncogènes.

Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature Structural and Molecular Biology.

Après une thèse en microbiologie moléculaire et biotechnologies dans l’équipe « Instabilité génomique et Cancérogenèse » de Vincent Géli au cours de laquelle il a travaillé sur la structure en chromatine du génôme et la régulation épigénétique de l’expression des gènes, Pierre-Marie Dehé a effectué un premier travail postdoctoral portant sur l’étude des terminaisons chromosomiques, les télomères, dans le laboratoire de Julia Cooper au London Research Institute.

Il a ensuite rejoint l’équipe « Contrôle des endonucléases structuresspécifiques, réparation de l’ADN et instabilité génomique » de Pierre-Henri Gaillard à Marseille, d’abord en tant que post doctorant, avant d’être recruté par l’Inserm en 2013.

 

Référence :

Regulation of Mus81–Eme1 Holliday junction resolvase in response to DNA damage, Pierre-Marie Dehé, Stéphane Coulon, Sarah Scaglione, Paul Shanahan, Arato Takedachi, James Wohlschlegel, John Yates III, Bertrand Llorente, Paul Russell, Pierre-Henri L Gaillard, Nature Structural and Molecular Biology (2013), doi: 10.1038/nsmb.2550.

 

Plus d'informations

Contacts presse :

Institut Paoli-Calmettes : Elisabeth BELARBI
Tél. : 04 91 22 37 48 - 06 46 14 30 75
E-mail : communication@ipc.unicancer.fr

Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille : Pierre-Marie DEHÉ
Tél. : 04 86 97 73 72
E-mail : pierre-marie.dehé@inserm.fr

Le site Internet de l'Institut Paoli-Calmettes