Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

29/10/2012

Le Centre Léon Bérard, premier établissement rhônalpin à s’équiper de l’accélérateur Intrabeam

Le Centre Léon Bérard (CLB), Centre de lutte contre le cancer à Lyon et en Rhône-Alpes, a été retenu par l’INCa (Institut National du Cancer) pour le traitement de certains cancers du sein par radiothérapie peropératoire.

Cette thérapie, associant de la chirurgie et de la radiothérapie au cours de l’intervention chirurgicale, est un traitement novateur et prometteur en quelque sorte le traitement minute du cancer du sein.

Le Centre Léon Bérard, premier établissement rhônalpin à s’équiper de l’accélérateur Intrabeam

Un travail d’équipe pour un traitement efficace

L’intrabeam® est un équipement médical permettant de combiner un geste chirurgical classique à une radiothérapie dite « peroperatoire », c’est-à-dire réalisée au cours de l’intervention chirurgicale. Seul le lit opératoire est irradié.

Cette technique de radiothérapie partielle nécessite donc l’intervention du personnel de bloc opératoire et d’un chirurgien, qui extrait la tumeur, puis d’un binôme radiothérapeute-physicien. La dose de radiation délivrée est de 20 gray en surface. La durée moyenne d’irradiation varie entre 20 à 50 minutes suivant le diamètre de la sphère de l’applicateur Intrabeam®.

Grâce à cette technologie de pointe, les équipes médicales du Centre Léon Bérard prévoient de réduire voire de supprimer les séances de radiothérapie standard après l’intervention. En effet, Intrabeam® permet de délivrer une dose unique de radiation pendant l’opération.

Cette thérapie se substitue dans certaines indications aux 30 séances en moyenne de radiothérapie nécessaire après une chirurgie du cancer du sein, ce qui économise des trajets domicile/hôpital… Une économie notable pour la sécurité sociale.

Intrabeam® permet également de diminuer la toxicité cutanée en évitant le contact des rayons sur la peau et ainsi d’améliorer le résultat esthétique. Il permet aussi protéger les tissus sains (poumons et coeur pour les cancers du sein gauche.)

Dans un premier temps, cet appareil sera utilisé chez des patientes âgées de plus de 55 ans, atteintes de petites tumeurs du sein bien localisées. Le recrutement a débuté en mars 2012 et la première patiente a été accueillie le 2 avril 2012.

Le Centre Léon Bérard prévoit de traiter 30 patientes par an la première année puis 100 patientes par an les années suivantes en élargissant les indications. 7 patientes ont été traitées depuis mars 2012.

 

Acquisition de l’Intrabeam® et formation du personnel médical

Le Centre Léon Bérard, premier établissement rhônalpin à s’équiper de l’accélérateur Intrabeam

En avril 2011, les équipes médicales du Centre Léon Bérard ont répondu à l’appel d’offre de l’INCa pour acquérir l’Intrabeam®. Huit mois plus tard, en décembre 2011, l’appareil a été installé au bloc de curiethérapie du CLB.

Entre-temps, des travaux d’aménagement ont été réalisés pour sécuriser le bloc. Les murs ont été renforcés et la porte du bloc a été changée.

En parallèle, l’équipe médicale a choisi l’appareil à Hambourg et a été formée 3 jours dont 2 à la Targit Academy à Londres, spécialisée dans la radiothérapie peropératoire ciblée pour le cancer du sein.

 

 

 

 

 

 

L’appareil utilisé est l’Intrabeam®

Il s’agit d’un accélérateur linéaire mobile à rayons X miniaturisé délivrant des photons de basse énergie. Commercialisé par la société allemande Carl Zeiss Meditec, il se présente en deux parties.

La première est une console de réglage qui sert à contrôler, piloter et suivre le traitement pendant l’opération.

La seconde est l’accélérateur lui-même schématisé sous forme d’applicateurs sphériques (stérilisables 100 fois) de 1.5 cm à 5 cm de diamètre, fixé au bout d’un bras articulé.

Ce support léger et mobile permet le positionnement et le maintien précis de la source émettrice sur le lit tumoral.

 

 

Plus d'informations

Contacts presse :

Nathalie Blanc
Tél. : 04 78 78 51 43
E-mail : nathalie.blanc@lyon.unicancer.fr

Maryline Céa
Tél. : 04 78 78 51 86
 E-mail : maryline.cea@lyon.unicancer.fr

Le site Internet du Centre Léon Bérard