Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

22/06/2011

Le CAL fête ses 20 ans de Protonthérapie.

 

 

Le Centre Antoine-Lacassagne (CAL) célébre le 20ème anniversaire du premier traitement en protonthérapie par le Cyclotron Biomédical MEDICYC d'un patient porteur d'un mélanome oculaire réalisé à Nice le 17 juin 1991

 

 

 

Pour cette occasion, un évenement est prévu le 25 juin 2011:

PROGRAMME

9h
Ouverture des portes au public
Début des visites commentées des installations techniques et médicales

10h30
Conférence « La protonthérapie aujourd’hui et demain ».
Pierre Mandrillon, Ingénieur au Centre Antoine-Lacassagne,concepteur du Cyclotron Médicyc.

 

 
 
 
 
  • LE CYCLOTRON MEDICYC

MEDICYC est un cyclotron isochrone qui accélère des ionsH- jusqu’à 65 MeV. Il a été  entièrement conçu et construit par une équipe niçoise dirigée par l’ingénieur Pierre Mandrillon. Le CERN (Genève) a accueilli l’équipe pour la phase R&D qui s’est ensuite réunie au sein du Laboratoire du Cyclotron (LAC) du Centre Antoine-Lacassagne où elle exerce encore aujourd’hui.
Depuis 1991, l’équipe médicale constituée d’ophtalmologistes, de radiothérapeutes et de physiciens médicaux et de leurs collaborateurs, a traité plus de 4300 patients (soit près de 5 % des patients ayant bénéficié de la protonthérapie dans le monde).
Ce Cyclotron MEDICYC a été entièrement financé par la générosité publique. Les patients, notamment les étrangers qui suivent le traitement, bénéficient d’un hébergement spécifique de proximité à la Consolata (propriété de la congrégation des Soeurs Augustines).

 

  • L’AVENIR

 Un nouvel accélérateur supraconducteur, conjointement développé par la Société belge IBA et la société niçoise AIMA DEVELOPPEMENT, (start-up du Centre Antoine-Lacassagne), sera opérationnel fin 2013. Il délivrera des protons de 230 MeV capables d'atteindre des tumeurs à n'importe quelle profondeur dans les tissus. Cet équipement doté d'une tête isocentrique, servira une salle de traitement et sera destiné préférentiellement à l'irradiation des tumeurs de l'enfant et de l'adolescent. Une seconde ligne de faisceaux  sera dédiée à la Recherche, en particulier dans le domaine des nouveaux systèmes d'imagerie et de dosimétrie.

 

  • LE CYBERKNIFE ®

Premier accélérateur linéaire robotisé installé en France, il complète le plateau technique de radiothérapie de haute précision depuis novembre 2006.

 
 
 
 
 
 

Pour aller plus loin