Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

11/01/2013

Lancement du projet Captor (PHU cancer) à Toulouse

Ce projet va permettre de développer des compétences et un savoir-faire uniques en France pour le développement des médicaments anti-cancer.

Le projet CAPTOR (Cancer Pharmacology of Toulouse-Oncopole and Region) est un vaste projet de recherche consacré à l'innovation, l'évaluation, la diffusion des médicaments anti-cancéreux ainsi qu'à la formation relative à ces domaines.

Le projet toulousain CAPTOR  a été retenu par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et le Ministère de la santé dans le cadre des Investissements d'avenirs en mars 2012. Il est doté d'un financement de 10 millions d'euros sur cinq ans.

Le projet CAPTOR a été initié dès juillet 2011 par un groupe de travail présidé et animé par le Professeur Gilles Fourtanier, Président de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier. Il représente l'une des principales composantes du projet médico-scientifique de l'Oncopole de Toulouse.

CAPTOR bénéfice de l'ensemble des compétences cancérologiques de l'Institut Claudius Regaud, de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier, du CHU de Toulouse,  des laboratoires de l'INSERM et du CNRS ainsi que des partenaires industriels présents sur le site dont Pierre Fabre Médicament, Sanofi et un réseau de start-up.

Le projet CAPTOR s'inscrit dans la dynamique de la création de l'Oncopole de Toulouse. CAPTOR a fait en effet valoir la présence sur le même site de Toulouse-Langlade d'un hôpital entièrement dédié au cancer (l'Institut Universitaire du Cancer/IUC, ouverture en 2014, avec un contenu de 300 lits), d'un grand centre de recherche académique (le Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse / CRCT, UMR INSERM 1037, ouverture en 2014, avec 12 équipes pour un total de plus de 200 personnes), de deux grands centres de recherche industriels (Pierre Fabre Médicaments et Sanofi) ainsi que d'un riche réseau d'entreprises de biotechnologie.

Mercredi 9 janvier 2013, les principaux acteurs du projet Captor étaient réunis pour son lancement dans la salle du conseil de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier aux allées Jules Guesde.

CAPTOR

 

Lors du lancement du projet en présence de Roland Bugat, professeur en oncologie, Michel Attal, directeur général de l'institut Claudius Regaud, Guy Laurent, coordonnateur du projet, professeur d'hématologie aux hôpitaux de Toulouse, Nicole Belloubet, 1ère vice-présidente du Conseil régional, Bertrand Monthubert, président de l'université Toulouse III - Paul Sabatier, Pierre Cohen, Maire de la Ville de Toulouse, Aronie Tavenet, chargée de mission scientifique Investissements d'avenir à l'Agence nationale de la recherche et Jean-Jacques Fournié, directeur du Centre de recherche en cancérologie de Toulouse.

 

CAPTOR est centré sur le médicament anticancéreux et s'articule autour de 4 axes :

  • « innovation » animé par le Dr Jean Jacques Fournié, directeur du CRCT. Cet axe est dédié à la découverte de nouvelles molécules au terme de plusieurs étapes dont la définition de nouvelles cibles, le criblage de molécules issues du patrimoine chimique des partenaires industriels de site, et le développement des modèles d'études préclinique ;
  • « recherche clinique » dans le domaine de l'hématologie (myélome, leucémie) et de la cancérologie et dirigé par le Pr Michel Attal, spécialiste international du myélome multiple ;
  • « recherche en pharmacologie sociale » qui vise à évaluer le parcours des médicaments anti-cancéreux mis sur le marché dirigé par le Pr Guy Laurent en collaboration avec l'équipe du Pr Montastruc, des chercheurs en sciences sociales et une équipe d'infirmières coordinatrices ;
  • « éducation » dirigé par les Prs Roland Bugat et Daniel Rougé et ayant pour objet de répondre aux besoins en nouveaux métiers dans les trois composantes cités plus haut.