Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

12/07/2012

L’Institut Paoli-Calmettes et IBM Research lancent un projet de recherche commun pour aider les patients à mieux comprendre les risques autour du cancer

Institut Poali-Calmettes, Centre de lutte contre le cancer, Marseille, IBM Research

L’Institut Paoli-Calmettes (IPC), centre régional de lutte contre le cancer localisé à Marseille, et IBM Research en Irlande ont annoncé aujourd’hui le lancement d’un projet de recherche collaboratif.

 

Ce projet vise à analyser comment les oncologues, en intégrant une information visuelle à leur communication médicale, peuvent aider les patients à améliorer leur compréhension du dépistage individuel, du diagnostic, des traitements et de leurs effets secondaires.

La communication et l’information sur les risques de cancers sont un domaine d’étude qui suscite un intérêt croissant en cancérologie en même temps qu’il est un défi à la fois pour les professionnels de santé et les patients.

Ces derniers peuvent en effet avoir des difficultés pour comprendre ce qu’est un risque et comment il est estimé, certaines situations fréquentes reposant sur des notions complexes (ex : les risques « séquentiels » - « j’ai 60 % de risque de développer une maladie dont on guérit dans 80 % des cas », ou les risques « conditionnels » - « si je choisis le traitement A, alors les risques sont de tant, alors que pour le traitement B ils sont de tant »).

Les cliniciens peuvent quant à eux trouver difficile de traduire ces risques statistiques généraux aux patients en n’ayant recours qu’à une simple communication verbale.

 

 

Communiquer sur les risques médicaux liés au traitement ou sur les choix qui les précèdent présente de nombreux défis.

Cela réclame une connaissance et une compréhension spécialisées pour informer les patients des risques de cancer, pour changer des comportements à risques, ou pour rassurer les personnes excessivement anxieuses.

Cette recherche est donc prometteuse pour approfondir de façon significative notre connaissance clinique et nos pratiques en matière de communication sur les risques, tout en aidant les patients à mieux s’approprier les choix relatifs aux procédures diagnostiques et aux traitements.

Le docteur François Eisinger, spécialiste de la prévention et des risques à l’IPC

 

 

L’objectif de cette collaboration entre l'IPC et IBM est de trouver de nouvelles façons pour les cliniciens de présenter de manière efficace l’information sur les risques médicaux afin d’aider les patients touchés par un cancer à prendre des décisions personnelles réellement éclairées.

Il s’agit de produire une information à la fois précise et compréhensible, une dualité qui est l’enjeu central de ce programme de recherche.

Les chercheurs d’IBM Research vont créer et évaluer des modèles multidimensionnels d’information qui seront utilisés par les praticiens en tant qu’aide visuelle pour leur permettre de mieux communiquer avec leurs patients afin qu’ils soient pleinement informés sur les implications de leur diagnostic de cancer et leurs options de traitement. Les aspects médicaux du projet seront dirigés par une équipe de recherche à l’IPC.

Dans un premier temps, l’étude se concentrera sur le cancer de la prostate, à la fois sur les phases pré et post dépistage, tant le nombre et la complexité des facteurs de risque (âge, état de santé, résultats du dépistage, effets secondaires des traitements) rendent ce cancer particulièrement complexe à expliquer aux patients, tant en ce qui concerne les risques que les recommandations de traitements.

Les scientifiques analyseront les données sur les interactions patient-soignant pour définir quels sont les schémas de communication visuelle les plus efficaces pour représenter les risques et les bénéfices aux patients.

En ce qui concerne la prévention et le dépistage, la présentation graphique des modèles de communication vise à fournir une information tirée de contenus statistiques et de publications médicales et portant sur les facteurs de risque génétiques, biologiques et environnementaux et sur les habitudes de vie qui peuvent avoir une influence sur le développement de cancer chez les patients.

 

 

Cette recherche démontre comment l’analyse des risques et la communication par l’image peuvent permettre aux équipes médicales et aux patients atteints de cancers de prendre des décisions mieux documentées et plus objectives sur les stratégies de dépistage ou les programmes de soins.

Léa Deleris, Manager of Risk Analytics group chez IBM Research, à Dublin

 

 

Forts des résultats de l’étude, les chercheurs espèrent :

  • mieux répondre aux besoins des patients et les guider vers une compréhension plus claire de leurs risques personnels,
  • favoriser l’adhésion à la prévention des cancers et aux protocoles de dépistage,
  • offrir une véritable autonomie de décision face aux choix complexes qui sont aujourd’hui la règle en cancérologie.

Pour les professionnels de santé, l’étude vise à soutenir une diffusion plus claire et objective d’informations et de données médicales à un large public.

 

Plus d'informations

Contacts Presse :

Institut Paoli-Calmettes
Elisabeth Belarbi
Tél. : +33(0)4 91 22 37 48
E-mail : communication@ipc.unicancer.fr

IBM
Sabine Vacher
Tél. : +33(0)1 58 75 55 76
E-mail : sabine.vacher@fr.ibm.com

Le site Internet de l'Institut Paoli-Calmettes

Le site Internet de IBM Research