Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

11/07/2017

IPC Connect : une application mobile pour renforcer le lien entre les patients et l’hôpital

Pour assurer à ses patients une continuité des soins à leur domicile, l’Institut Paoli-Calmettes (IPC) innove en développant, avec la start up marseillaise Exolis, une suite d’applications mobiles de e-santé, liée au dossier du patient à l’hôpital, « IPC Connect ».

Source : Institut Paoli-Calmettes

Les progrès médicaux et technologiques induisent une transformation radicale des modes de prise en charge des patients, avec de plus en plus de suivi à domicile.

Alors que la grande majorité des patients sont équipés de smartphones et de nouveaux outils numériques tels que portails médicaux, messageries, réseaux sociaux, applications mobiles, et objets connectés, ils demandent de plus en plus à s’investir dans leur prise en charge, à être acteurs de leurs soins.

Simple d’utilisation et présentant un espace de connexion sécurisé, « IPC Connect » permet aux patients de conserver un lien permanent avec l’IPC et leur praticien référent. Grâce à des évaluations périodiques de leur état physique, transmises informatiquement et débouchant sur un score de gravité, les patients restent « connectés » à l’IPC et peuvent être contactés en fonction du scoring obtenu. Les alertes qui remontent ainsi via la plateforme de télé suivi sont suivies d’actions de la part des infirmiers coordinateurs et des cliniciens concernés.

Après une hystérectomie ou une greffe

La première concerne le suivi à domicile des patientes prises en charge en ambulatoire après une hystérectomie, dans le cadre de la réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC). L’IPC fait partie des centres qui proposent aux patients nécessitant une chirurgie les approches dites de RAC qui allègent les suites opératoires, et permettent des séjours considérablement plus courts à l’hôpital. Pour autant, leur suivi post-opératoire à domicile, d’autant plus important que le séjour hospitalier est court, est en passe d’être assuré au moins en partie, via cette application.

IPC Connect propose également aux patients greffés un programme d’éducation thérapeutique et permet le suivi de leur état de santé. Avec 153 greffes allogéniques et 101 greffes autologues en 2016 , l’IPC est un centre expert dans la prise en charge des hémopathies malignes, et un pôle de réputation internationale pour son programme de greffe. 80 % des patients de la région PACA atteints d’hémopathies sont pris en charge à l’IPC.

D’autres utilisations à venir

Il s’agit en premier lieu de la pré-validation en ligne des chimiothérapies la veille de la venue des patients à l’hôpital. Elle permettra aux patients d’accéder plus rapidement à leur chimiothérapie, sans passer par une consultation médicale. L’objectif est double : éviter aux patients des déplacements inutiles et mieux gérer les produits de chimiothérapie, et leur fabrication.

L’application trouvera également son utilité dans le suivi à moyen et long termes des effets indésirables des chimiothérapies per os (voie d’administration orale) avec pour cible les patients âgés : un suivi de l’évolution de leur activité sera possible grâce à un objet connecté.

Pour les patients traités par une chimiothérapie per os pour un cancer hématologique, l’objectif sera surveiller ceux qui présentent un risque de dégradation rapide de leur état de santé lié à l’aplasie.

IPC Connect est une application conçue pour être évolutive et adaptable à d’autres pathologies, comme à d’autres parcours de soins, même plus complexes. D’autres projets sont en cours de réflexion, comme l’envoi d’informations ou encore la possibilité d’une pré-admission des patients pour faciliter leur accueil à l’Institut.