Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

05/10/2012

Inauguration de la Polyclinique du Sein, à Reims

Polyclinique du Sein, Institut Jean Godinot, Centre de lutte contre le cancer, ReimsLa Polyclinique du Sein est ouverte depuis le 2 juillet 2012 sur le site principal de l'Institut Jean Godinot, dans des locaux neufs de 720m² avec l'installation d'une IRM de dernière génération. Son inauguration est prévue le samedi 13 octobre 2012.

Pourquoi une Polyclinique du Sein à l'Institut Jean-Godinot ?

L'Institut Jean-Godinot, comme les 18 autres Centres de lutte contre le cancer, est organisé depuis sa création en 1963 pour assurer une prise en charge pluridisciplinaire de tous les cancers de l'adulte.

Traditionnellement, le cancer du sein est la pathologie la plus représentée dans les CLCC ; elle représente les 2/3 de notre recrutement à l'Institut Jean-Godinot.

C'est pourquoi nous avions déjà mieux organisé notre filière en nous structurant en Centre Sein Godinot dès le début de l'année 2008 et ce, en absorbant le cabinet du Docteur Touche, rue Buirette au Centre ville de Reims (équipements et personnels).

Cela a eu pour effet de nous positionner comme leader dans la prise en charge des pathologies mammaires pour la Région Champagne-Ardenne avec une augmentation quantitative significative de notre file active de nouvelles patientes atteintes de cancer du sein : de 350 en 2007 à plus de 500 depuis 2008.

Parallèlement, notre reconnaissance en ce domaine a pu être observée dans les classements des Hôpitaux des grands journaux nationaux.

Mais, dès l'ouverture du Centre Sein Godinot le 2 janvier 2008, nous nous étions engagés à déménager sur le site de l'Institut dès que nous obtiendrions l'autorisation d'installer une IRM.

Après 4 années de négociation avec nos tutelles et malgré le contexte économique difficile pour tous les établissements de santé, nous avons tenu parole afin de pouvoir proposer à la population féminine champardennaise et de l'Aisne, une offre de soins optimisée que l'on peut sûrement qualifier "d'unique" en sénologie.

 

Pourquoi l'avoir appelée Polyclinique du Sein ?

La Polyclinique du Sein veut afficher la polyvalence des métiers mis au service des femmes qui se confieront à cette nouvelle structure pour :

  • Le dépistage du cancer du sein ;
  • L'exploration de toutes les anomalies du sein ;
  • Le diagnostic rapide et l'entrée rapide si besoin est dans le parcours de soins ;
  • La surveillance de toutes les maladies du sein ;
  • La prévention, notamment par la génétique.

La proximité de tous les services de soins de l'Institut Jean-Godinot permet aussi à la Polyclinique du Sein de faire appel à toutes les compétences humaines de l'ensemble de l'établissement, notamment pour les soins de support.

 

Qu'est-ce que la Polyclinique du Sein ?

La Polyclinique du Sein est une forme aboutie du Centre Sein Godinot en regroupant dans une même lieu :

  • Toutes les explorations du sein par 4 radiologues exerçant sur un plateau technique complet comprenant deux mammographes numérisés, deux échographes, un mammotome® et une IRM de dernière génération ;
  • Toutes les analyses des prélèvements du sein (cytoponctions, microbiopsies, macrobiopsies, …), grâce à la proximité immédiate du laboratoire d'anatomocytopathologie ;
  • Toutes les consultations d'annonce médicale et de Plan Personnalisé de Soins assurées sur place par 6 cancérologues et 3 chirurgiens (y compris l'oncoplastie et la reconstruction mammaire) ainsi que les consultations d'oncogénétique ;
  • La coordination des parcours de soins par deux IDEC (Infirmières de coordination) ;
  • La reformulation infirmière ainsi que l'accès aux soins de support, notamment à la psycho-oncologie ;
  • Toute l'organisation pour activer la recherche clinique, fondamentale et translationnelle des maladies du sein.

Une attention toute particulière sera donnée à la coordination des parcours des patientes atteintes d'une anomalie mammaire.

L'objectif étant celui de raccourcir les délais de prise en charge en organisant les étapes clés des parcours : premier rendez-vous de radiosénologie, diagnostic rapide par l'analyse en temps réel des prélèvements du sein, décisions concertées pluridisciplinaires des traitements, ainsi qu'annonce médicale et reformulation infirmière.

 

Quelles sont les perspectives de la Polyclinique du Sein ?

La perspective la plus ambitieuse pour la Polyclinique du Sein est celle d'obtenir une labellisation européenne par EUSOMA (EUropean SOciety of MAstology) qui serait la première reconnaissance française d'une Breast Unit.

Mais, dès-à-présent, la Polyclinique du Sein permet d'offrir à toutes les patientes qui s'y confient une prise en charge d'excellence, de surcroit sans surcoût car cette nouvelle structure est hébergée par l'Institut Jean-Godinot qui est un Etablissement de Santé Privé d'Intérêt Collectif (ESPIC) qui ne pratique aucun dépassement d'honoraires.

 

Pourquoi l'inauguration de la Polyclinique du Sein le samedi 13 octobre 2012 ?

L'inauguration de la Polyclinique du Sein s'inscrit dans le cadre d'Octobre Rose, le mois traditionnellement consacré à la lutte contre le cancer du sein.

La Soprano Annick Massis sera la Marraine de la Polyclinique du Sein. Elle reviendra à Reims les 1er et 2 décembre 2012 pour un week-end de prestige où elle donnera deux concerts à l'Opéra de Reims dont le bénéfice sera reversé à l'Institut Jean-Godinot et à sa Polyclinique du Sein.

Cette inauguration est placée sous la haute autorité de Madame le Professeur Agnès Busyn, Présidente de l'Institut National du Cancer qui malheureusement vient de m'apprendre qu'elle ne pourra pas se déplacer mais nous enverra une de ses collaboratrices pour représenter l'INCa à l'occasion de cette manifestation.

La Déléguée Générale d'UNICANCER, Madame Pascale Flamant, s'associera aux allocutions officielles avec celles de Monsieur Jean-Christophe Paille, Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé et notre Président du Conseil d'Administration, le Préfet des Ardennes, Monsieur Pierre N'Gahane.

Mais la Polyclinique du Sein est avant tout la maison des femmes et pour le matérialiser l'ouverture de notre inauguration sera assurée par deux de nos anciennes patientes qui parleront au nom de toutes les femmes atteintes de cancer du sein.

Enfin, s'associera à cette inauguration la Délégation Aisne/Champagne-Ardenne d'Europa Donna avec, nous l'espérons, la venue de la Présidente d'Europa Donna Forum France.