Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

24/01/2013

Essai clinique innovant en anesthésie : Pour améliorer le réveil de ses patients, le Centre Léon Bérard teste le xénon

Centre Léon Bérard, LyonUn nouvel essai clinique vient d’être initié au Centre Léon Bérard (CLB), situé à Lyon, dans le cadre du département d’Anesthésie – Réanimation.

Il s’agit de tester l’efficacité d’un nouveau gaz lors de l’anesthésie, gaz qui permet un réveil plus rapide avec des effets secondaires moindres.

Le Centre Léon Bérard, Centre de lutte contre le cancer de Lyon et Rhône-Alpes, est le premier établissement hospitalier de France à réaliser un essai clinique sur l’utilisation du xénon associé à une péridurale pour une anesthésie.

Cet essai durera plus d’un an et s’adresse aux patients atteints de cancers digestifs. Il a pour but de tester, lors d’une intervention chirurgicale, l’utilisation du xénon, un gaz administré par inhalation, associé à une péridurale.

La péridurale est souvent utilisée en association à l’anesthésie générale pour limiter la douleur per et postopératoire en chirurgie lourde digestive et thoracique.

Le xénon offre pour sa part de nombreux avantages et son utilisation pourrait représenter une réelle avancée pour la prise en charge du patient.

Ces effets en anesthésie sont déjà connus, mais il reste cinq fois plus cher que les autres gaz. De ce fait, il est rarement utilisé.

L’essai clinique mené au CLB doit concerner entre 31 et 37 patients suivis pour des cancers digestifs. La première phase a eu lieu en décembre sur trois patients dans le but de tester la faisabilité de l’essai en termes de tolérance.

Cette première phase s’étant bien déroulée, l’essai en lui-même va pouvoir débuter. Deux groupes vont être formés : un groupe témoin, auquel on réalise la péridurale en lui administrant du desflurane, un gaz anesthésiant utilisé habituellement, tandis que le groupe test se verra administrer du xénon à la place.

L’objectif de l’équipe médicale, coordonnée par le Dr Georges Romero, en lien avec le Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation du Centre Léon Bérard, est d’étudier précisément les bénéfices que le xénon pourrait apporter au patient.

Ce gaz préserve en effet l’équilibre du système cardiovasculaire et devrait améliorer le bénéfice de la péridurale. Le recours aux médicaments durant l’opération devrait donc être moins important. Grâce à cela, le réveil devrait être beaucoup plus rapide car les effets secondaires de l’anesthésie amoindris.

De plus, les patients devraient voir les complications liées aux anesthésies classiques dans l’année qui suit l’intervention diminuer.

Enfin, le coût élevé du xénon sera compensé par une moindre utilisation de médicaments pendant l’anesthésie.

L’essai mené au Centre Léon Bérard doit permettre de préciser toutes ces données. Néanmoins, certaines contre-indications à l’utilisation de ce gaz sont déjà connues : les personnes ayant des problèmes respiratoires ou tout autre antécédent lourd ne pourront pas être incluses dans cette étude.

Début 2014, les premiers résultats de cet essai devraient être publiés par l’équipe médicale du Centre Léon Bérard.

 

Plus d'informations

Contact Presse - Centre Léon Bérard :

Nathalie Blanc
Tél. : 04 78 78 51 43
E-mail : nathalie.blanc@lyon.unicancer.fr

Maryline Céa
Tél. : 04 78 78 51 86
E-mail : maryline.cea@lyon.unicancer.fr

Le site Internet du Centre Léon Bérard