Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

30/01/2018

Dix ans après, 200 patients greffés viennent témoigner et échanger sur les progrès des traitements

Depuis 10 ans, le dernier samedi de janvier, les patients (et leurs proches) qui ont été pris en charge à l’Institut Paoli-Calmettes (IPC) pour une greffe de moelle osseuse sont invités à se retrouver et à échanger avec l’équipe de greffe et de thérapie cellulaire de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC). Chaque année, plus de 200 d’entre eux répondent présents. La 10ème journée avait lieu le samedi 27 janvier 2018 au Palais du Pharo.

Source: Institut Paoli-Calmettes

Un taux de guérison passé de 60 % à 75 %

Dans ce cadre informel, les patients viennent témoigner de la façon dont ils vivent la maladie, hors de l’espace de l’hôpital et du temps de la consultation ou de l’hospitalisation. Des rencontres riches en enseignements dont les soignants s’inspirent pour améliorer leurs approches.

Les cancers hématologiques représentent environ 5 % de l'ensemble des cancers et les greffes de moelle font partie des traitements possibles. Autrefois maladies à très sombre pronostic, ces cancers enregistrent aujourd’hui des taux de guérison de 60 % à 75 %.

Les techniques de greffes ont progressé et contribuent aux progrès notables enregistrés contre des maladies aux pronostics très sombres par le passé, et environ 2/3 des cas sévères autrefois se traduisent aujourd’hui par une guérison. Plus de 2 000 patients ont ainsi été traités à l’Institut qui est actuellement le plus grand centre de greffe autologue et allogénique d’Europe.

Progrès des traitements pour les cancers hématologiques

Actuellement, de nouveaux espoirs sont permis avec :

  • d’une part le développement de nouveaux médicaments avec des mécanismes d'action originaux ciblant la cellule maligne, son environnement, ou les cellules immunitaires dotées d'une activité anti-tumorale naturelle et l'étude des différentes combinaisons de ces nouveaux médicaments ;
  • d’autre part, l’avènement d’un nouveau type de greffe allogénique, la greffe haplo-identique ou haplo mismatch.

D’autres progrès considérables ont aussi été réalisés plus récemment dans le traitement des cancers hématologiques qui ont été les premiers à bien « répondre » aux chimiothérapies, et ces traitements gagnent en permanence en efficacité. Les chimiothérapies permettent d'obtenir des « rémissions », dont certaines se sont transformées en « guérisons ».

Depuis ces premiers succès, le nombre des chimiothérapies « conventionnelles » a augmenté et leur combinaison a permis de gagner en efficacité. Les progrès plus récents ont porté sur la mise au point de médicaments « ciblés » et en particulier des formes d'immunothérapie par anticorps monoclonaux comme dans les lymphomes ou des inhibiteurs de tyrosine kinase comme dans la LMC. Ces traitements, parfois administrés seuls ou le plus souvent en association avec la chimiothérapie, ont permis d'augmenter les taux de guérison sans augmenter les effets secondaires.

La prise en charge des cancers hématologiques de l’adulte est l’une des spécificités fortes de l’IPC qui dispose d’experts reconnus au niveau international, d’unités et de plateaux techniques dédiés à des prises en charge très spécialisées et sophistiquées. Outre des essais cliniques nombreux menés dans le domaine des cancers hématologiques, l’IPC est en pointe dans l'évaluation précoce de nouveaux médicaments réalisée dans son unité dédiée, l'Unité d'évaluation thérapeutique en oncologie-hématologie (ETOH), qui réalise de nombreux essais de phase 1 dans les leucémies et les lymphomes.

L’IPC dispose de plateformes et d’équipes, pour la recherche comme pour le traitement, qui le place comme l’un des plus importants centres en France et, pour la greffe, en Europe : plus de 8 000 greffes (dont près de 2 000 allogreffes) ont été réalisées à l'Institut depuis les années 1980 à l'ouverture de ce programme dans l'établissement. L'IPC va ouvrir à l’automne IPC4, un bâtiment entièrement dédié à la prise en charge des cancers hématologiques. 1 479 patients sur 10 179 nouveaux patients, ont été pris en charge à l’IPC en 2016 dans l’un des deux départements d’hématologie de l’IPC.

 

Contact presse

Elisabeth BELARBI – Chargée des Relations presse

04 91 22 37 48 - 06 46 14 30 75 - belarbie@ipc.unicancer.fr