Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

28/03/2013

Curie-Cancer annonce la montée en puissance de son activité de recherche clinique de phase précoce avec ses partenaires industriels

Institut Carnot Curie CancerCurie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale de l’Institut Curie, annonce une forte augmentation du nombre des études cliniques précoces (phase I) conduites avec ses partenaires industriels.

10 études cliniques ont été menées en 2012, contre 3 en 2010.

Cette augmentation est à la fois le fruit de la volonté stratégique du directeur de l’Ensemble Hospitalier de l’Institut Curie, le Professeur Pierre Teillac, et de la mise en place récente du Département de Recherche Clinique, dirigé par Véronique Diéras, pour répondre aux besoins des partenaires industriels.

Ces études conduites chez des patients visent d’une part à évaluer la tolérance du produit ainsi que sa pharmacocinétique (vitesse d’absorption, vitesse d’élimination, concentration sanguine maximale, …), à commencer à définir la dose de produit à utiliser ultérieurement, et d’autre part commencer à rechercher les premiers signes d’efficacité.

Ces études sont donc cruciales pour les industriels qui ne peuvent pas se permettre de les confier à des investigateurs non expérimentés.

 

Cette montée en puissance des essais cliniques précoces est effectivement spectaculaire, et grâce aux contrats qui ont été signés en début d’année, leur nombre augmentera significativement en 2013.

Nos partenaires industriels sont divers et nombreux, et vont de la PME française au groupe international, pour des études sur différents types de cancers.

Christophe Le Tourneau, médecin oncologue responsable des études cliniques précoces au sein de l’Institut Curie

 

 

De plus, la structure en charge de la gestion des essais cliniques est désormais confiée à un médecin issu de l’industrie pharmaceutique, Patricia Tresca, qui connaît donc parfaitement les besoins et les attentes des partenaires industriels.

Ceci permet d’améliorer la réactivité et la vitesse d’inclusion des patients : les partenaires industriels disposent plus rapidement des rapports dont ils ont besoin pour prendre leurs décisions et pouvoir solliciter auprès des autorités de surveillance les autorisations nécessaires à la conduite des phases de développement suivantes.

 

Proximité de la recherche clinique avec la recherche translationnelle et la recherche fondamentale

L’atout principal de Curie-Cancer réside dans la proximité qui existe entre les médecins investigateurs qui conduisent les essais cliniques précoces, et les chercheurs en charge de la recherche translationnelle et/ou fondamentale.

A l’heure de la génomique et de la protéomique, il est en effet capital que ces premières études soient conduites en liaison avec les dernières avancées de la recherche académique.

Lorsque les investigateurs sont impliqués dans la conduite des dernières études précliniques, ils peuvent ainsi être en mesure d’interpréter au mieux les résultats obtenus, et peuvent donc prendre rapidement les décisions qui s’imposent.

De plus en plus de produits étudiés dans ces études « first in man » à l’Institut Curie ont ainsi préalablement fait l’objet d’études précliniques confiées par les partenaires industriels aux différents laboratoires de recherche du campus.

La capacité de Curie-Cancer à conduire les études cliniques précoces représente également un avantage pour les partenaires industriels habitués à lui confier des études précliniques, car ils savent que Curie-Cancer sera également à même de conduire ensuite les études cliniques avec leurs produits en développement.

Pour les investigateurs, participer à ces études précoces à l’issue desquelles une bonne partie de l’avenir de ces produits se décide est particulièrement stimulant car elles permettent de faire le lien entre les concepts imaginés en laboratoire, les résultats obtenus in vitro ou chez l’animal, et les premières observations chez les patients.

 

 

La recherche clinique n’a de sens que si elle permet la mise à disposition de produits innovants auprès des patients.

Leur permettre l’accès précoce à ces produits en cours de développement par les laboratoires pharmaceutiques est une chance supplémentaire qui leur est offerte, notamment pour ceux chez qui les produits commercialisés n’ont plus l’efficacité espérée.

Nous nous réjouissons donc que l’expertise et le savoir-faire que nous apportons à nos partenaires industriels se conjuguent avec des espoirs supplémentaires pour nos patients.

Damien Salauze, Directeur de Curie-Cancer

 

 

Plus d'informations

Contact media et analystes :

Andrew Lloyd & Associates
Juliette dos Santos – Céline Gonzalez

E-mail : juliette@ala.comceline@ala.com
Tel : + 33 1 56 54 07 00

Le site Internet de l'Institut Curie