Patients

Etre soigné dans un Centre de lutte contre le cancer

Découvrez notre démarche

Professionnels de santé

Découvrez ce qui constitue le modèle UNICANCER

Accédez à votre espace

Vous cherchez un Centre

Retrouvez les Centres de lutte contre le cancer sur l'ensemble du territoire

La recherche UNICANCER

La recherche UNICANCER dans le Groupe et dans les Centres

Découvrez notre activité

20/10/2014

Conserver le mamelon après une chirurgie du cancer du sein : une étude lancée par l'Institut Claudius Regaud, à Toulouse

Conserver le mamelon après une chirurgie du cancer du sein

Lorsque l’ablation du sein (mastectomie) est nécessaire, un pas de plus pourrait être fait en chirurgie reconstructrice pour préserver le mamelon en plus de l’étui cutané dans certains cas.

À ce jour, il n’existe aucune uniformisation des pratiques. De nombreux médecins européens attendent un référentiel afin d’harmoniser leurs soins.

 

 

L’équipe toulousaine de l’Institut Claudius Regaud (ICR) lance à cet effet une étude financée par l’État à hauteur de 350 000 euros dans le cadre des programmes hospitaliers de recherche clinique (PHCR).

 

 

L’étude est l’étape incontournable pour la mise au point du référentiel national dont nous avons besoin pour garantir une meilleure égalité d’accès à cette technique pointue et pour encadrer sa prescription.

Aujourd’hui, nous observons une grande disparité des pratiques entre pays et entre médecins.

En France, cette technique est peu utilisée sauf pour les femmes indemnes de cancer mais présentant un risque héréditaire.

Le docteur Éva Jouve, chirurgien oncologue à l’ICR

 

 

L’étude portera sur 450 patientes ayant un cancer du sein localisé (sans métastases). Elle devra montrer que cette technique pour certaines patientes ne représente pas un sur-risque de récidive.

 

 

Nous décrirons les indications pour lesquelles elle peut être préconisée.

Nous préciserons également les environnements techniques nécessaires et les compétences requises à sa bonne réalisation.

Hélène Charistanky, chirurgien oncologue

 

 

Cette reconstruction, si elle est préconisée, se déroulera simultanément avec la chirurgie curative.

Cette étude est menée en collaboration avec plusieurs hôpitaux, cliniques et Centres de lutte contre le cancer français. L’étude est aujourd’hui en cours.

 

 

 

 

Octobre rose : découvrez chaque jour une initiative d'un Centre de lutte contre le cancer